Amadeus [Blu-ray]
Director's Cut
Warner Home Video

Réalisateur: Milos Forman
Année: 1984
Classification: 14A
Durée: 180 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (TrueHD51, DD51), Français (DD51), Espagnol (DD51), Allemand (DD51), Italien (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, Danois, Finlandais, Allemand, Italien, Coréen, Norvégien, Polonais, Portugais, Suédois
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 3 (BD-50 + CD + DVD-5)
Code barres (CUP): 883929064762

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
5 mars 2009

Un des deux classiques du cinéaste Milos Forman (l'autre étant One Flew Over the Cuckoo's Nest), "Amadeus: Director's Cut", débarque en format Blu-ray par la grande porte. C'est la moindre des choses pour un opus qui a remporté huit oscars en 1984, dont celui du meilleur film.

1781 à Viennes. Les guerres intestines font rage, et ce, à tous les niveaux de la société. Surtout sur le plan musical. Il y a le travaillant compositeur Salieri (F. Murray Abraham) qui échoue à marquer les esprits et les oreilles malgré ses efforts acharnés. Et il y a le jeune et dévergondé Amadeus Mozart (Tom Hulce) qui pond chef-d'œuvres après chef-d'œuvres sans jamais rien prendre au sérieux. Ce qui aurait très bien pu être une belle relation père/fils se mute progressivement en confrontations sur fond de jalousie où la mort et la misère pourraient très bien être au rendez-vous.

Film phare de son époque (tout y est époustouflant, des décors aux costumes en passant par la direction artistique et le soin apporté aux dialogues), ce long-métrage acclamé avec raison transpose brillamment une pièce théâtrale sur grand écran. Malgré ses trois heures (dont 20 minutes supplémentaires qui permettent de mieux cerner quelques personnages secondaires), le rythme est à l'avenant, électrisant un contenu à priori statique et snob (la musique classique) pour en faire une grosse production populaire de qualité.

C'était la belle époque où tout ce que touchait Milos Forman se transformait en or. Et celle, encore plus lointaine, où deux illustres inconnus ont frayés avec les grands l'espace d'un moment. Extraverti et recoulant à souhait, Tom Hulce campe un prodige dévergondé avec beaucoup de passion. Il est le feu et la bougie d'allumage de l'entreprise, un être qui accapare aisément toute la place. Pourtant, c'est F. Murray Abraham, judicieusement récompensé aux Oscars, qui livre la performance la plus aboutie. Son perfide Salieri est tout en retenu, attendant dans l'ombre d'être le calife à la place du calife. Une rencontre au sommet qui transforme une simple biographie musicale en précieuse pépite d'or.

Il s'agit également d'un hommage aux compositions de Mozart. Ce sont elles qui guident le récit, l'amenant vers des sommets encore plus grands. Cette musique légendaire qui se reconnaît en quelques notes alimente parfaitement les différentes enceintes. L'immersion est impressionnante, surtout en moments de concertos. Ce soin accordé aux instruments et aux applaudissements ne se fait pourtant jamais au détriment des voix, toujours claires et audibles. De très jolis sous-titres blancs en une multitude de langes sont disponibles pour les gens qui en ressentent le besoin. La superbe photographie volontairement sombre et vieillotte ressort mieux que jamais dans cette édition Blu-ray qui dépasse allègrement la version DVD. Le niveau des noirs et les contrastes demeurent somptueux, alors que les images précises font fi de couleurs pas toujours éclatantes pour en mettre plein la vue. Sans être magistral, le résultat s'avère d'une solidité et d'une précision presque à toute épreuve.

La présentation demeure une référence qu'il serait bon d'imiter. Il y a tout d'abord un luxueux boîtier comportant plus de 30 pages de photos et d'informations sur le film. Il y a ensuite une copie numérique du long-métrage et un disque compact proposant sept magnifiques compositions de Mozart, tout cela avec un mini livret expliquant le processus de création de chaque morceau. Du bonbon. À tel point que la déception est grande devant cet ordinaire menu principal. Les suppléments, longs en bouche, offrent une exquise bande-annonce et un fantastique documentaire d'une heure regroupant les impressions des artisans sur le lieu de tournage, le passage de la scène à l'écran et les réactions face à un tel succès. Le tout est complété par une agréable piste de commentaires où Milos Forman et le scénariste Peter Shaffer se renvoient la balle avec humour et adresse. Tels deux papys, ils parlent longuement pour mieux s'arrêter brusquement, déviant sur un détail en apparence sans conséquence qui le devient par la suite.

"Amadeus: Director's Cut" est bien entendu une œuvre qui a sa place dans toute collection. Seulement pour les combats épiques que se livrent F. Murray Abraham et Tom Hulce. Ou pour ce drame profond et imperturbable qui rappelle bien souvent les injustices de l'existence. Pas besoin d'être un admirateur de Mozart pour que tous les sens soient charmés par cette production de haut niveau, qui atteint ici un nouveau stade grâce à une édition bleue qui ravit instantanément par son élégant coffret et les nombreux bijoux qu'il contient.


Cotes

Film9
Présentation9
Suppléments8
Vidéo8
Audio8