Bad Boys [Blu-ray]
Sony Pictures Home Entertainment

Réalisateur: Michael Bay
Année: 1995
Classification: 18A
Durée: 119 minutes
Ratio: 1.85:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHD51), Français (DTSHD51), Portugais (DTSHD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, Portugais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 043396263727

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
18 juin 2010

Beaucoup seront ravis de cette sortie en haute définition de ce titre de Sony Pictures. Le film "Bad Boys" a, en quelque sorte, mis sur le chemin du succès trois artisans qui n'ont pas trop arrêté depuis. Je parle bien sûr du réalisateur Michael Bay et des acteurs Will Smith et Martin Lawrence. Le premier du lot n'est pas du genre à faire dans la dentelle, ces films nous en mettent généralement plein la vue et même à ces débuts, les explosions, poursuites en voitures et balles d'armes à feu pleuvent de toute part. Avec l'ajout d'humour amené par le duo d'acteurs, le film a été un franc succès à sa sortie et a fait l'objet d'une suite réunissant encore une fois le trio huit ans plus tard. C'est donc avec plaisir que je me replonge dans cette intrigue policière et cette fois, en haute définition.

Les agents Mike Lowery (Smith) et Marcus Burnett (Lawrence) sont coéquipiers depuis six ans pour le corps de police de Miami. À la fois très proches et très différents, le premier étant un célibataire endurcit qui ne compte plus les partenaires et le second, un homme marié, père de trois enfants. Malgré leur style de vie à l'opposé, les deux comparses font la pluie et le beau temps dans les rues de la ville et les truands n'ont qu'à bien se tenir pour ne pas finir sur leur tableau de chasse. Malheureusement pour eux et pour leurs patrons, des malfrats se sont introduits au quartier général de l'escouade et ont subtilisé une quantité énorme de drogue. Suite à ces événements, Lowery et Burnett sont assignés à cette enquête et doivent à tout prix retrouver la came avant que l'histoire sorte dans les quotidiens. En faisant appel à des contacts sur le terrain, Mike entraîne une connaissance du nom de Max, dans le sillon de l'enquête et elle se retrouve avec une copine à elle, Julie (Téa Léoni) chez les malfaiteurs et se fait tuer. De son côté, Julie réussit à se sauver in extrémiste et devient par le fait même, un témoin important dans l'enquête. Suivant les conseils de Max, qui lui a toujours dit qu'elle ne ferait confiance qu'à l'inspecteur Mike Lowery en cas de problème, Julie téléphone au poste pour lui parler. Cependant, ce dernier n'est pas là et c'est son supérieur qui a pris l'appel. Comme il ne veut pas perdre un témoin important et qu'elle ne veut que parler avec Mike, il oblige Marcus à se faire passer pour son partenaire. L'enquête suivra donc son cours et les deux amis devront changer littéralement de vie au grand déplaisir de chacun et surtout de leur entourage.

Le film nous arrive dans un boitier standard recouvert d'une jaquette cartonnée. Cette dernière reprend la pochette du film où l'on peut voir les deux partenaires, sûrs d'eux-mêmes devant un feu qui fait rage à l'arrière. Le menu est de son côté assez simple, mais bien réussit. On peut voir des séquences du film qui défilent et les options disponibles sont dans le bas de l'écran. Le transfert vidéo n'est certes pas à la hauteur de certains titres que l'on nous a offerts dernièrement, mais il offre une nette amélioration à ce que l'on nous offrait sur le marché avec l'édition DVD. Il faut se dire également que le film date du milieu des années 90 et que la technologie n'était pas aussi poussée qu'aujourd'hui. Malgré les quelques égratignures et une image parfois granuleuse, les couleurs sont riches et les détails sont bien définis. On peut même voir avec facilité la marque du pistolet de Lowery dans certaines scènes. Le film débarque en haute définition avec des pistes sonores très élaborées, et ce, dans trois des quatre langues offertes, ce qui est très rare. Comme dans tout bon film de Bay, le son est une partie importante et cette fois-ci ça frappe fort. C'est gros, bruyant, lourd et les haut-parleurs nous en donnent pour notre argent. La musique, les explosions, les échanges de coups de feu, les crissements de pneus, on les ressent à cent mille à l'heure. Le seul petit accroc est qu'avec tout ce vacarme, les dialogues sont parfois enterrés et sont durs à suivre par moment. Malgré tout, c'est très minime et le divertissement est total. Il est à noter également que c'est la seule édition où l'on retrouve une piste française, car l'édition DVD déjà parue ne contenait que la piste anglaise et espagnole.

Les suppléments que l'on nous offre ont été pris du DVD édition spéciale paru en 2000. On retrouve une piste de commentaire très intéressante de la part du réalisateur, un documentaire de vingt-trois minutes sur les effets pyrotechniques très présents et sur les armes utilisées pour le film. On retrouve également trois vidéoclips, "Five O, Five O (Here They Come)" de 69 Boyz, "Shy Guy" de Diana King et "So Many Ways" de Warren G. On termine le tout avec une multitude de bandes-annonces. L'édition Blu-ray nous offre en exclusivité la possibilité de visionner le film avec la fonction "MovieIQ" et nous offre également une interface BD-Live que je n'ai malheureusement pas pu tester (à cause d'un lecteur non connecté au net).

Au final, l'arrivée de "Bad Boys" en format bleu est un franc succès et m'a donné l'occasion de me replonger dans un film que j'avais écouté il y a longtemps. L'édition nous offre une belle amélioration du côté technique par rapport à son prédécesseur et avec le prix demandé, un achat est sans contredit recommandé. En espérant que les studios ne tarderont pas à nous offrir la suite, car le visionnement du premier opus m'a donné le goût d'écouter le deuxième.


Cotes

Film9
Présentation6
Suppléments6
Vidéo8
Audio7