Barry Lyndon [Blu-ray]
Warner Home Video

Réalisateur: Stanley Kubrick
Année: 1975
Classification: 14A
Durée: 184 minutes
Ratio: 1.85:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 883929193721

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
6 juin 2011

Bien peu de gens ne seront pas d'accord si je dis que Stanley Kubrick était l'un des cinéastes les plus importants de la deuxième moitié du vingtième siècle. Génie, fou, mégalomane, visionnaire, tous ces qualificatifs s'appliquent sans problème au réalisateur américain. Très peu prolifique - un film aux trois ou quatre ans en moyenne - le metteur en scène était réputé pour sa minutie, son sens de l'image et son obsession de la perfection. Il pouvait souvent tourner jusqu'à 70 prises du même plan pour s'assurer que tout était comme il l'entendait. C'est peut-être pourquoi presque tous ses films sont considérés comme de grands films, sinon comme des chefs-d'œuvre.

De toute sa filmographie j'avoue avoir un faible pour un film généralement moins reconnu dans son œuvre, son "Barry Lyndon" de 1975. Bien qu'ayant été primé aux Oscars à quatre reprises cette année-là, on reconnaît au long-métrage surtout des qualités esthétiques. Comme les statuettes le prouvent d'ailleurs puisque celles-ci furent méritées pour la direction artistique, les costumes, la direction photo et la musique. Mais au-delà de l'évidente beauté du film (contenant par contre un peu trop de zooms à mon goût, mais rappelons-nous que c'était une invention nouvelle et qu'il fallait bien que Stanley en fisse joujou!), il possède aussi un scénario extrêmement bien ficelé et assez satirique. Comme son Doctor Strangelove d'ailleurs.

Tiré du roman caustique de William Makepeace Thackeray et adapté par Kubrick, "Barry Lyndon" est une critique acerbe non pas tant des opportunistes et des parvenus (représentés par Barry), mais surtout de la bourgeoisie et de la noblesse du 18e siècle et de leurs valeurs arbitraires, de leur dépravation et de leur manque de compassion. Le film écorche les gens bourdonnant près de la royauté, donnant leur appui à l'un ou à l'autre selon leur position sociale, bien plus que le pauvre Barry et sa mère. On nous présente en fait Barry étant plus souvent victime de sa condition de pauvre gentilhomme que de ses manigances pour accéder au sommet de la hiérarchie. Ce qui n'est pas nécessairement apparent dès le début et qui explique peut-être pourquoi le film ne connut qu'un succès moyen.

"Barry Lyndon" raconte l'histoire de Redmond Barry (Ryan O'Neal), fils d'avocat Irlandais, qui suite à une série de déboires et de malchances, mais aussi d'idées de grandeur et d'un romantisme mal orienté, se retrouve tour à tour pourchassé pour meurtre, soldat, déserteur, espion, tricheur aux cartes et finalement homme du monde. Mais après avoir constaté son ascension sociale aussi étrange qu'inattendue, on assistera aussi à la chute de Barry Lyndon et à son retour parmi sa classe sociale.

Au niveau vidéo, le film est très bien transféré. On a des images magnifiques et claires, aux contrastes bien tempérés, aux contours bien définis et aux couleurs éclatantes. La majesté des paysages et de leurs milliers de nuances et de couleurs est impeccablement reproduite, nous donnant l'impression d'y être. Et les objectifs développés spécialement pour le tournage pour permettre de filmer les intérieurs en lumière naturelle révèlent ici toute leur splendeur et la gamme de leurs nuances. L'audio est aussi d'excellente qualité, avec une narration claire et une musique limpide. Chaque paysage ou lieu de tournage est bien vivant avec ses sons et bruits provenant de cinq directions. Les réceptions données par Barry et la campagne européenne profitent particulièrement de cette bande son format 5.1. Malheureusement, outre la bande-annonce, il n'y a pas de supplément sur ce Blu-ray. Dommage, car c'est un film qui mériterait sûrement un petit documentaire sur son tournage.


Cotes

Film9
Présentation8
Suppléments-
Vidéo10
Audio10