Batman v Superman: Dawn of Justice [Blu-ray]
Ultimate Edition
Warner Home Video

Réalisateur: Zack Snyder
Année: 2016
Classification: PG / 14A
Durée: 151 / 182 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (Atmos), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 3 (2 BD-50 + 1 DVD-9)
Code barres (CUP): 883929541553

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
31 juillet 2016

À la fois alliés, amis et très souvent adversaires, Batman et Superman possèdent sans nul doute la relation la plus complexe dans l'univers de la bande dessinée. Bien que les deux héros aient le but de protéger les innocents du mal, ces derniers doivent sans cesse se confronter aux désaccords de l'autre face, à la méthode utilisée. Superman a toujours tendance à faire du mieux qu'il peut pour satisfaire les chefs d'État. Chose que Batman n'a jamais réussi à accepter, puisqu'il évolue dans une ville menée par la corruption. Parmi les plus grandes confrontations entre les deux hommes, c'est sans aucun doute celle que l'on retrouve dans l'œuvre de Frank Miller intitulée The Dark Knight Returns. Celle-ci permet de bien cerner à quel point les divergentes mentalités des deux protagonistes peuvent aller très loin. Ce n'est pas étonnant qu'elle fût la source principale du film "Batman v Superman: Dawn of Justice". Au point que le ton psychologique s'avère très similaire et tout aussi déroutant. Un aspect qui fut adoré par certains et complètement détesté par d'autres. A l'aube de la venue en salle du très attendu Suicide Squad qui marquera la deuxième apparition de Ben Affleck en Batman, le film le plus controversé de l'année est depuis peu accessible en format Blu-ray et DVD. Ceci avec une version prolongée de trente minutes.

Dans un monde où l'humanité craint des débordements d'un superhéros aux pouvoirs infinis, un milliardaire au caractère excentrique se lance dans des expériences douteuses afin de renverser la situation à son avantage. Un fait qui n'échappera pas à l'attention de Bruce Wayne qui, sous les traits de Batman, se lancera à sa poursuite. Cependant, en manipulateur qu'il est, Lex Luthor verra ainsi l'opportunité, par la mise en œuvre d'un plan aussi tordu que lui, de monter Batman et Superman l'un contre l'autre. Un combat qui laissera libre cours au criminel de mener à bien un projet encore plus machiavélique que l'on pourrait imaginer. Afin de sauver le monde, nos deux superhéros devront non seulement apprendre à faire fi de leurs différences, mais également apprendre que leurs plus grandes forces sont les points qui les unissent.

Ayant lu presque tout ce qui se rattache à Batman, Superman et la ligue des justiciers, je dois avouer que j'ai adoré "Batman v Superman: Dawn of Justice". Bien que le film possède son lot de lacunes, la production en elle-même se révèle fort intéressante. Principalement à cause de son approche plus spirituelle et psychologique que l'on retrouve habituellement dans les adaptations cinématographiques de bandes dessinées. Au lieu d'exploiter les héros ainsi que leur caractéristique à leur maximum, on met davantage l'emphase sur la manière utilisée par chacun d'eux pour rétablir la justice. Et ce, tout en portant une attention toute spéciale sur les conséquences de leurs gestes dans la société dans laquelle ils évoluent. C'est pourquoi les personnages se voient moins développés qu'à l'habitude. L'histoire est racontée sous le regard des êtres humains qui les entourent. Donc, avec des héros aussi secrets et une approche axée sur un regard extérieur des faits, c'est un peu normal qu'ils semblent moins chaleureux que dans les films de Christopher Nolan, Richard Donner et Tim Burton. La personnalité que l'on voit à l'écran est ce que les gens perçoivent. Ils ne les connaissent pas, hors, leur acte devient une source de crainte qui mène à la peur de Superman et de Batman. C'est la même chose pour Lex Luthor. Sous le regard de ses pairs, ce dernier paraît inoffensif par son caractère excentrique. Par contre, le fait que le monde le voit comme un idiot lui permet plus facilement de réaliser ses plans machiavéliques. Donc, le caractère mystérieux de Superman et de Batman crée la crainte malgré leur désir de protéger l'humanité. Tandis que par son caractère comique et chaleureux, Lex Luthor arrive sans difficulté, à créer le chaos.

Le film joue beaucoup sur la perception et les préjugés des différences. Ceci permet de faire avancer non seulement l'intrigue, mais également la haine entre Supermen et Batman. Même si leur bagage psychologique n'est pas grandement développé, ceux-ci ne nous ont jamais paru aussi humains. Comme tout le monde, ils sont en proie à la peur, l'ignorance et même par l'amour à ne plus reconnaître la ligne qui sépare le bien du mal. Bruce Wayne démontre clairement une rage intérieure par son incapacité de mener sa mission à bien. Tandis que Clark Kent entrevoit son rôle de superhéros de plus en plus lourd dans une société où le pessimiste règne. Ces deux aspects deviendront l'élément déclencheur de leurs confrontations. Cependant, bien qu'elles soient de prime abord intéressantes, celle de Batman se révèle plus prenante puisqu'elle est mieux développée. De cette façon, nous avons l'impression que nous visionnons un film de Batman auquel on a intégré des scènes de Superman qui n'ont aucun lien avec l'intrigue principale. De cette manière la cohésion du récit se retrouve souvent compromise. C'est pourquoi l'édition étendue se révèle la bienvenue. Grâce aux trente minutes supplémentaires, nous avons droit à des mises en situation qui permettent de mieux saisir le plan de Lex Luthor ainsi que la nature de la confrontation entre les deux superhéros. Par contre, par ses protagonistes pessimistes ainsi que son rythme inégal, cette nouvelle édition ne le rendra pas meilleur aux yeux des personnes qui l'ont détesté. Toutefois, elle saura sans aucun doute plaire aux véritables amateurs des bandes dessinées de Dc comics.

Bien que la production soit tiraillée par ceux qui aiment et ceux qui détestent, on peut tout de même avouer que Ben Affleck fait un magnifique travail, autant sous les traits de Bruce Wayne que de Batman. Nonobstant ses similitudes avec la version de Christian Bale, le nouvel interprète réussit à rendre le personnage plus sombre que jamais. Il faut dire que contrairement à son prédécesseur, le nouveau chevalier noir ne possède aucune lueur d'espoir. Il joue le rôle d'un superhéros par habitude plus que par conviction. Il a perdu énormément de gens au cours de sa quête de justice et cela ne fait qu'agrandir sa douleur face à l'assassinat de ses parents. Un fait qui l'amène pratiquement dans la folie. De cette manière, nous avons droit à un Batman plus près de celui des aventures sur papier. La seule chose qui lui permet de garder le focus sur sa mission c'est la promesse faite sur la tombe de ses parents de ne jamais franchir les limites. Son rôle est d'empêcher les innocents de vivre un drame comme le sien. C'est pourquoi tout ce qui se rapporte à sa mère et son père, incluant leur prénom, devient une source de rappel à ne pas manquer à son serment. Celui-ci est sa raison d'être et aller au-delà pourrait lui être fatal. Pour ce qui de Superman, Henry Cavill n'a pas beaucoup de choses à se mettre sous la dent. Bien qu'il possède le physique de l'emploi, son rôle se révèle trop minime pour bien juger de ses qualités d'acteur. Je pourrais en dire autant pour ce qui est de Gal Gadot dans le rôle de Wonder Woman. Cependant, malgré ses brèves apparitions, cette dernière arrive malgré tout à nous offrir des moments mémorables. Un facteur que l'homme d'acier parvient avec beaucoup plus de difficulté. C'est pourquoi j'ai très hâte de découvrir davantage cette mystérieuse amazone l'année prochaine. C'est également le cas pour Batman qui marquera arbitrairement son retour dans Suicide Squad le 5 août prochain. Autant pour l'un que pour l'autre, on peut s'attendre à plus d'action et d'humour, et à moins de psychologie. Un facteur qui sera sans déplaire à ses détracteurs.

Au niveau technique, la version Blu-ray du film "Batman v Superman: Dawn of Justice" nous offreune reproduction des détails de forte stature. Par ses nuances, l'image réussit particulièrement bien à mettre l'emphase sur l'univers contradictoire des deux héros. Cependant, celui de Batman se montre visuellement plus mémorable par son aspect sombre et pluvieux. Ses également le cas au niveau sonore qui nous propose une qualité qui permet de bien appuyer la confrontation titanesque entre les protagonistes.

La section des suppléments nous soumet plusieurs segments de quinze minutes où plus sur les membres de la Justice League, la conception de la Batmobile, ainsi que sur la mythologie entourant Wonder Woman. Par leur saveur des plus informatives, les amateurs de bandes dessinées auront beaucoup de plaisir à les visionner. Afin de prolonger notre plaisir de courts documentaires sur les différences entre Batman et Superman, Lex Luthor, la conception des costumes ainsi que de la Batcave sont également accessibles. Toutefois, par leur courte durée, ceux-ci nous laissent un peu sur notre faim. Bien que l'ensemble s'avère intéressant à écouter, il ne demeure pas moins que nous sommes déçus de ne pas retrouver une piste de commentaires mettant en vedette le réalisateur. Il semble qu'avec toute la controverse que le film a subie, il aurait été pertinent qu'il puisse avoir la chance d'expliquer son point de vue et son inspiration.

Malgré ses faiblesses narratives et son rythme inégal, "Batman v Superman: Dawn of Justice" se s'avère être un film ambitieux qui passionne du début jusqu'à la fin. Spécialement la version prolongée qui permet d'établir plus convenablement les situations ainsi que le plan de Lex Luthor. Avec un Ben Affleck parfait dans le rôle de Batman, on ne peut qu'avoir hâte de le retrouver dans Suicide Squad, et ce,même si son rôle est relégué au caméo.


Cotes

Film7
Présentation7
Suppléments7
Vidéo9
Audio9