Battle: Los Angeles [Blu-ray]
Sony Pictures Home Entertainment

Réalisateur: Jonathan Liebesman
Année: 2011
Classification: 14A
Durée: 116 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTSHDMA51), Portugais (DTSHDMA51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol, Portugais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 043396376885

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
17 juin 2011

Porté à l'écran par celui qui nous a offert Darkness Falls en 2003 et The Texas Chainsaw Massacre: The Beginning trois ans plus tard, Jonathan Liebesman, le film "Battle: Los Angeles" n'est certes pas un film qui plaira à tous. On pourrait même dire, soit tu l'aimes, soit tu ne l'aimes pas, il n'y aura pas de zone grise. Littéralement une publicité pour la marine américaine dans une situation d'invasion extra-terrestre, ce film met en vedette Aaron Eckhart, Michelle Rodriguez et une pognée d'autres acteurs un peu moins connus et ne manque pas d'action.

Los Angeles est la dernière grande ville de la côte ouest à ne pas être tombé sous le contrôle de l'envahisseur et en aucun temps la défense ne doit flancher. Un petit bataillon de marines mené par le lieutenant William Martinez (Ramon Rodriguez) est dépêché en plein cœur de la ville afin de récupérer des civils réfugiés dans un poste de police. Parcourant les rues qui les séparent du point d'extraction à l'aveuglette tellement il y a de la poussière dans l'air, la compagnie n'a aucune idée de la nature de leur ennemi. Cependant, ils feront rapidement face à l'envahisseur et cette rencontre sera loin d'être réjouissante. L'ennemi est une sorte d'androïde très résistant doté d'armes très puissantes. De plus, la marée de robots est appuyée par une flotte aérienne de drones qui détruisent tout sur leur passage. Le bataillon est formé principalement de jeunes soldats, mais heureusement, il compte parmi ses rangs le sergent Michael Nantz (Eckhart), un marine sur le bord de la retraite. Son expérience sera d'une grande utilité afin de mener à bien cette mission de sauvetage. Cependant, l'ennemi les accule rapidement au pied du mur et l'équipe devra faire preuve de courage et de détermination afin de se sortir de cette situation délicate. Ils croiseront en chemin un petit groupe de survivants d'un autre bataillon et tout ce beau monde devra mettre l'épaule à la roue afin de vaincre l'ennemi.

Le film se présente dans un boitier standard et nous offre un menu simple, mais réussi. À la manière d'un vieux poste de télévision qui s'embrouille, des images du film défilent à l'écran. Les options sont disponibles à la gauche de l'écran et si votre lecteur est branché sur le web, une interface BD-Live est disponible. "Battle: Los Angeles" fait son apparition dans le monde du Blu-ray avec un solide transfert vidéo. L'image nous offre une profondeur accrue qui laisse paraître tous les détails de l'environnement et des acteurs, en passant par les fines particules de poussières jusqu'à la goutte de sueur qui coule du front de l'acteur. Tout est parfaitement rendu à l'écran et je n'ai détecté aucun problème technique lors du visionnement. Du côté sonore, encore une fois, le film fait une entrée fracassante. On est littéralement plongé au cœur de l'action, ça explose tout autour et les balles fusent de partout. L'ambiance sonore est telle, qu'on pourrait se croire avec l'escouade, traqué par les androïdes dans les rues de Los Angeles. Et aussi surprenant que cela puisse paraître, malgré tout ce bruit, les dialogues restent parfaitement audibles tout au long du film.

La partie des suppléments est par contre un peu maigrichonne, mais elle offre quelques exclusivités à la version Blu-ray du film. Tout d'abord, voici ce qui est commun à toutes les versions, quatre petits segments, totalisant à peine quarante minutes. "Behind the Battle" nous offre une visite sur le plateau, "Aliens in L.A." se penche sur la création des extra-terrestres, "Preparing for Battle" apporte les commentaires des acteurs à propos de l'effort physique qu'ils ont dû déployer pour leur rôle et "Creating L.A. in LA" nous montre comment le plateau a été monté. Quelques bandes-annonces démarrent automatiquement à l'insertion du disque, dont "Priest", "Das Boot" et "Insidious". Pour les exclusivités, il y a l'option "Command Control", qui active une piste en image sur image offrant différentes entrevues avec les membres de l'équipe et les acteurs. Le segment "Directing the Battle" nous offre une brève discussion avec Jonathan Liebesmand et "The Freeway Battle" nous montre les dessous de la création de cette scène. Il est à noter que la fonction movieIQ, qui offre la possibilité de visionner le film avec un accès direct à de l'information supplémentaire, si vous êtes branchés.

Au final, je dois vous l'avouer, je fais partie des gens qui ont succombé au film. Ne chercher pas de la profondeur dans le scénario ou de grandes performances d'acteurs, ce n'est pas le but de ce film. Cependant, si vous cherchez de l'action, du travail sur le terrain et des ennemis hostiles, "Battle: Los Angeles" remplira à merveille ce rôle. Un film où l'action ne manque pas, et ce, du début à la fin. Si vous êtes de ce genre, vous ne regretterez pas votre achat, si vous n'êtes pas sûrs de vous, il y a toujours la location comme option.


Cotes

Film8
Présentation6
Suppléments5
Vidéo10
Audio10