Beverly Hills Chihuahua [Blu-ray]
Walt Disney Home Entertainment

Réalisateur: Raja Gosnell
Année: 2008
Classification: G
Durée: 91 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (PCM51, DD51), Français (DD20), Espagnol (DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 786936769456

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Amélie Gravel
31 mai 2009

Chloe (voix de Drew Barrymore) n'est pas un chihuahua ordinaire: elle est la riche héritière de Viviane (Jamie Lee Curtis), la propriétaire de Cosmetic Magazine. Lorsque cette dernière part en voyage d'affaires, elle laisse sa petite chérie sous la garde de sa nièce Rachel (Piper Perabo). Durant un voyage à Mexico, Rachel laisse Chloe à l'hôtel et sort pour la soirée. Habituée à plus d'égard, Chloe se sauve de l'hôtel. Elle est rapidement capturée par une organisation de combats de chien, d'où elle parvient également à s'échapper avec l'aide d'un berger allemand, Delgado (voix de Andy Garcia). Les deux nouveaux compagnons partent donc sur une route parsemée d'embûches afin que Chloe retrouve son chemin jusqu'à la maison, à Beverly Hills.

Tout est accessible à partir du menu principal. Lorsque nous pointons un titre avec la télécommande, le sous-menu s'affiche à côté. Pour la section des suppléments, lorsque nous déplaçons le curseur (un petit canard) sur ce sous-menu, nous obtenons une description de l'extra ainsi que sa durée. Parlant de suppléments, nous en avons un grand nombre. Nous retrouvons d'abord quelques suppléments qui sont également disponibles sur le DVD: le court-métrage "Legend Of The Chihuahua", le bêtisier et la piste de commentaires. Nous retrouvons aussi les quelques scènes supprimées, mais l'édition Blu-ray nous en donne plus pour un total de dix avec introductions pour chaque scène de Raja Gosnell, le réalisateur. Celui-ci donne trop de détails inutiles et activer ses commentaires rend l'exercice un peu trop long. De toute manière, en ayant vu le film, on situe très bien par nous-mêmes la scène.

Pour continuer dans les extras exclusifs au Blu-ray, nous rencontrons en premier lieu les acteurs qui ont personnifié les voix des chiens, dont George Lopez, Placido Domingo, Paul Rodriguez et Cheech Martin, qui viennent s'ajouter aux noms mentionnés plus haut. "Hitting Their Bark" est un assemblage des commentaires des acteurs et des producteurs sur leur expérience de travail avec des chiens sur le plateau. Nous voyons comment se déroule l'entraînement des chiens vedettes de ce film par Michael Alexander et son équipe d'entraîneurs; nous découvrons comment ils ont procédé au casting des chiens, en plus de comment ils ont réussi à habiller et accessoiriser les chiens huppés. Il faut être assez pro-poupounage de chiens pour apprécier ce supplément. Finalement, comme plusieurs produits haute définition de Disney, l'option BD-Live est disponible. Dans celle-ci, nous pouvons clavarder tout en visionnant le film, envoyer des vidéos aux amis inscrits sur notre liste, jouer à des jeux et accéder à du matériel supplémentaire. Pour les deux premières options toutefois, cela prend des amis qui ont un lecteur Blu-ray branché sur internet et qui possèdent le même film. Petite surprise (assez décevante quand même): un œuf de Pâques est caché sur le disque. Si vous allez dans les suppléments, que vous vous rendez à "Audio Commentary" et que vous appuyez ensuite sur la flèche d'en bas, vous aurez une patte de chien qui apparaîtra pour vous permettre de visionner la bande-annonce présentée en salles du film.

Cette édition Blu-ray nous donne vraiment une image de qualité à couper le souffle: les couleurs sont éclatantes, la définition excellente et les contrastes de luminosité tout à fait à point. Le côté audio est un peu moins extraordinaire: les dialogues sont audibles et la musique est entraînante et bien équilibrée. Ce sont plutôt les bruits ambiants qui sont parfois de volume démesuré par rapport au reste.

Avant de voir le film, je trouvais les bandes-annonces très peu attrayantes, présentant une histoire trop facile et des personnages ridicules. Toutefois, j'ai été agréablement surprise. Sans être impressionnée, je n'ai pas trouvé le temps long en visionnant le film, et celui-ci s'est avéré moins idiot que je le pensais. Mais je ne peux m'empêcher de comparer l'histoire à celle de "Retour au bercail" (v.f. de Homeward Bound), qui est de loin supérieure à celle impliquant les chihuahuas snobinards.


Cotes

Film6
Présentation8
Suppléments6
Vidéo9
Audio7