Bulletproof [Blu-ray]
Universal Studios Home Video

Réalisateur: Ernest R. Dickerson
Année: 1996
Classification: 14A
Durée: 85 minutes
Ratio: 2.35:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (BD-25)
Code barres (CUP): 025195054317

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sylvain Rioux
15 juin 2011

À chaque fois qu'arrive un nouveau format audio ou vidéo, une nouvelle révolution, l'excitation s'empare de nous. Ensuite, après l'exaltation du début, nous réalisons que la majorité de ce que nous avions acheté dans l'ancien format, va sortir dans le nouveau, et que nous sentirons le besoin de se le procurer encore! Prenons l'exemple du film dont je vais vous parler aujourd'hui, "Bulletproof", avec Adam Sandler et Damon Wayans. Je m'étais procuré ce film a sa sortie en VHS, ensuite un rabais me l'a fait acheter en DVD, voilà maintenant qu'il se retrouve pour une troisième fois dans ma vidéothèque avec sa sortie en Blu-ray.

Dans cette comédie, Moses (Sandler) et Keats (Wayans) se retrouvent du côté opposé de la loi, mais ils devront faire équipe pour essayer d'échapper au méchant baron de la drogue, James Caan. Moses en veut beaucoup à Keats, car ce dernier, un policier, avait infiltré la bande à Moses, et ce dernier croyait qu'il était son meilleur ami. D'ailleurs, parce que Moses a présenté Wayans au baron, il lui en veut autant, c'est pourquoi il se lance dans cette chasse à l'homme.

Comme plusieurs grands comiques, Sandler est capable du meilleur (Billy Madison, Click) comme du pire (Mr Deeds). Je me compte parmi ses inconditionnels depuis l'époque de Saturday Night Live, et ce film est d'ailleurs sorti juste comme Sandler quittait la série mythique. Les road movies dans ce genre font partie de mes meilleurs divertissements, on n'a qu'à penser aux Planes,Trains and Automobiles ou Tommy Boy, pour ne nommer que ceux-là. La chimie entre Wayans et Sandler est merveilleuse, dommage que les deux n'ont plus jamais fait équipe par la suite, j'en aurais pris plus.

Lors de mon achat de la version DVD du film, j'avais trouvé les producteurs un peu radins de n'avoir mis aucun extra sur le disque, aucune scène ratée, pas même un commentaire du réalisateur. Et bien permettez-moi de les trouver encore plus radins, car même sur la version bleue le cinéphile n'a rien à se mettre sous la dent. Enfin, presque rien, si l'on tient compte de l'accès BD-Live et des fonctionnalités Pocket Blu App. Digne de mention toutefois, les quelques personnes qui bénéficient de la technologie D-Box à la maison, le disque est encodé et compatible.

Le menu est standard, des scènes du film défilent sous nos yeux, après nous avoir offert des extraits d'autres produits Universal, issus de BD-Live comme entrée. Le mixage sonore est bien, après tout nous avons affaire à un film vieux de presque 15 ans. Les haut-parleurs ne sont pas utilisés à leur pleine capacité, mais assez stimulée pour nous faire entrer dans l'action un peu plus. Seul vrai bémol, parfois la musique est trop présente et cache certains éléments sonores. Au niveau de l'image, aucun artefact numérique de transfert n'est visible, mais les couleurs manquent nettement de vigueur. Les rouges ne le sont pas assez, par exemple. J'ai revisité ma version DVD, question de savoir si peut-être c'était le choix du directeur photo à l'époque, mais les couleurs du DVD sont un peu moins sombres, bizarrement.

Si vous voulez vraiment ajouter ce film à votre vidéothèque, et que vous n'êtes pas déjà propriétaire de sa version DVD, je vous encourage à vous le procurer. Si, comme moi vous le possédiez déjà, je ne pourrais vraiment vous le recommander en Blu-ray. À moins, bien sûr, de tomber sur un rabais incroyable.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments-
Vidéo6
Audio7