By The Sea [Blu-ray]
Universal Studios Home Entertainement

Réalisateur: Angelina Jolie Pitt
Année: 2015
Classification: 14A
Durée: 123 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTS51), Espagnol (DTS51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 025192348846

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
7 août 2016

Après en avoir surpris plus d'un par ses talents de réalisatrice, avec l'excellent Unbroken, Angelina Jolie nous revient avec "By The Sea". Malgré sa présence comme actrice principale au côté de son conjoint Brad Pitt, son deuxième long métrage eut droit à une sortie en salle plutôt discrète. Au point que peu de gens connaissent son existence. Afin de trouver un plus large public, ce dernier se voit désormais accessible en formats DVD et Blu-ray au plaisir des fans des deux comédiens.

En France, au milieu des années 70, Roland, un écrivain américain, et sa femme Vanessa arrivent dans une petite ville côtière. Aux prises avec des problèmes de couple, ces derniers se rapprocheront de Léa et François, des amoureux nouvellement mariés. Entraînés par leur amour et leur passion, Roland et Vanessa seront amenés à faire face aux impasses de leur propre existence.

Pourvu d'un rythme très lent, le film "By The Sea" se révèle une production lourde qui dépeint particulièrement bien les difficultés d'un couple en pleine dérive. Par ce fait, la réalisatrice réussit avec brio à dépeindre de manière hyper-réaliste son sujet. Malheureusement, c'est par cette qualité qu'il devient difficile à visionner. Particulièrement à cause du pessimiste extrême qui l'entoure. Nous suivons pendant deux heures un couple dont la relation demeure inexistante, et ce, sans vraiment expliquer les raisons de leur tourment. D'un côté, on garde l'attention sur l'écran afin d'apprendre enfin le fond du problème. De l'autre, on ressent une profonde déprime qui s'agrandit au fur à mesure que le récit avance. Donc, si vous n'avez pas le moral, "By The Sea" n'est pas pour vous. C'est également le cas pour ceux qui sont heureux. L'œuvre n'est pas mauvaise en soi, mais son intensité négative en fait un film peu plaisant à visionner. Il faut dire que c'est un peu le but de la réalisatrice. Le tout n'est pas conçu pour divertir, mais pour dévoiler un côté de la vie conjugale peu enviable. Chose qui est particulièrement très bien faite.

Outre la lourdeur de ses propos, "By The Sea" nous dévoile une réalisation époustouflante. Autant par le choix des plans que la conception d'images, la réalisatrice nous proposent des points de vue tout à fait sublimes. Sans compter qu'elle permet de bien cerner la gravité du problème qui malmène Roland et sa femme. Malgré l'environnement paradisiaque, le couple ne peut simplement pas recréer la magie qui existait autrefois entre eux. Pire encore, il crée plutôt le contraire. Il augmente leur sentiment de solitude. Un fait qui se voit rehaussé dû à la langue française, par laquelle les deux personnages parviennent avec une certaine difficulté à s'exprimer. Pourtant pour Roland, ce fait ne l'empêche pas de créer des liens avec le voisinage, ce qui démontre qu'il est toujours prêt à aller contre l'adversité pour améliorer la communication avec les autres. Un aspect que l'on ne retrouve pas chez Vanessa. C'est par ce type de signe que l'on arrive peu à peu à mieux comprendre la source qui les désunit. Cependant, cela demande un travail constant pour rendre l'évolution des événements intelligible. Composé d'une distribution dont le talent permet de rendre ce voyage aux enfers plus vrai que nature, le tout devient une fenêtre ouverte sur le visage de l'amour peu utilisé au cinéma. Du moins, pas avec un réalisme aussi tranchant qu'un couteau. À voir avec l'attente d'en ressortir avec une profonde amertume et cela même si tout va bien dans votre vie.

Sur le plan technique, la version Blu-ray nous offre le meilleur en termes de qualité visuelle et audio. Tout d'abord, muni d'une belle palette de couleurs et d'une solide reproduction des détails, le tout nous éblouit par l'apparence naturelle des éléments projetés à l'écran. Du côté de la piste sonore, elle nous soumet des dialogues chaleureux et naturels. Dotée également d'une attention toute particulière afin de limiter les sons ambiants, celle-ci réussit à rehausser le sentiment de claustrophobie des personnages. Et ce, malgré qu'ils sont en vacances dans un lieu paradisiaque.

Mise à part d'une rencontre entre Angelina Jolie et Brad Pitt avec la comédienne Gena Rowlands ainsi qu'un très court documentaire sur le tournage, la section des suppléments ne nous offre que très peu de choses à nous mettre sous la dent. Leur visionnement se montre plus sympathique qu'informatif, ce qui nous déçoit légèrement. Le tout se conclut par des scènes retranchées qui n'auraient rien apporté de plus au film.

Le film "By The Sea" fait partie de ceux qui sont difficiles à catégoriser. Bien que l'on aime l'aspect réaliste qui est proposé, cette qualité devient également la raison pour laquelle on peut le détester. De cette façon, la production nous donne un sentiment mitigé. Ce qui est sûr et certain, c'est qu'il réussit particulièrement bien à nous sortir de notre zone de confort. Par ce fait, je le recommande surtout aux amateurs de longs métrages qui dérangent.


Cotes

Film6
Présentation7
Suppléments3
Vidéo9
Audio9