Café Society [Blu-ray]
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateur: Woody Allen
Année: 2016
Classification: PG
Durée: 96 minutes
Ratio: 2.0:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTSHDMA51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (BD-25)
Code barres (CUP): 629159057842

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
17 octobre 2016

Suite à son très décevant Irrational Man, Woody Allen se reprend d'une belle façon avec "Café Society", une comédie ludique qui est assez irrésistible.

Lorsqu'un jeune homme (Jesse Eisenberg) fraîchement débarqué à Los Angeles s'amourache de la maîtresse (Kristen Stewart) de son oncle (Steve Carell), un combat de cœur et de raison finira par s'installer au sein de ces trois personnes qui aspirent au bonheur.

Woody Allen fait presque toujours le même film en explorant des thèmes similaires. Même si on peut le comparer désavantageusement à cinq ou six de ses précédents longs-métrages, "Café Society" demeure un plaisir éphémère qui est loin d'être désagréable. Gentil, charmant et parfaitement prévisible, l'essai est ponctué de répliques qui fondent dans la bouche. Si le cœur n'y est pas toujours, cela ne paraît pas trop parce que les acteurs talentueux se plaisent à naviguer dans cet univers qui est unique en son genre. Le réalisateur leur rend bien, offrant une mise en scène poussiéreuse qui est parfaitement adaptée à son sujet. Il a surtout su s'entourer de l'immense directeur de la photographie Vittorio Storaro, ce qui fait de "Café Society" sa création la plus esthétiquement soignée depuis plusieurs décennies.

L'élégante pochette noire montre le visage des comédiens et une femme dessinée qui semble bien triste. Cette édition comporte un Blu-ray et une copie numérique. Malheureusement, le disque a été rayé lors de notre envoi postal et il est inutilisable! Difficile alors d'évaluer correctement les aspects techniques comme la qualité sonore et vidéo. On sait cependant que le cinéaste a horreur des suppléments et il ne semblait pas y en avoir selon la pochette.

À force de réaliser un film chaque année, il est sans doute normal de ne pas tous les réussir. "Café Society" n'est heureusement pas raté comme son prédécesseur et même s'il s'oublie rapidement, ses mots d'esprit et ses fous rires multiples en font un bonheur d'occasion, que l'on soit fan ou pas du metteur en scène à lunettes.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments-
Vidéo-
Audio-