C.R.A.Z.Y. [Blu-ray]
TVA Films

Réalisateur: Jean-Marc Vallée
Année: 2005
Classification: 14A
Durée: 129 minutes
Ratio: 1.78:1
Codec: 1080i (AVC)
Langue: Français (TrueHD51, DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (BD-25)

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
10 novembre 2008

La normalité est la conception de l'être le plus abstrait qui sillonne notre monde. S'avérant prendre une place immense à l'intérieur de chacune des sociétés existantes, ce concept peu défini a tendance à diviser davantage les gens d'une communauté que de les réunir. Souvent mis en relief par des préjugés et des comparaisons peu profondes, ces derniers sont habituellement alimentés par des observations sur les mœurs, les idéaux ainsi que l'état physique qui amèneront un groupe de personnes à utiliser, comme point d'encrage à la normalité, tout aspect récurant perçu chez le plus grand nombre d'êtres humains possibles. Laissant ainsi une connotation plutôt négative aux aspects plus rarissimes tels que les handicaps, la différence d'orientation sexuelle, la couleur de la peau et parfois même l'adhésion à une pensée différente, ce concept cause très souvent des événements condamnables tels que le rejet physique ou mental. Sous le décor familial, le film "C.R.A.Z.Y." de Jean-Marc Vallée traite avant tout de cette violence que les personnes différentes peuvent être victimes peu importe la raison. Ayant gagné un énorme succès en salle et une panoplie de prix internationaux, ce film très bien conçu est maintenant présenté dans une version Blu-ray.

Le long-métrage "C.R.A.Z.Y." nous plonge dans un récit très bien construit se déroulant de 1960 à 1980. Ce dernier raconte l'histoire d'une famille typiquement québécoise, dans laquelle le jeune Zacharie Beaulieu découvrira sa différence au fil des ans. Entretenant un rapport difficile avec son père intransigeant qu'il aime par-dessus tout, Zacharie tentera par tous les moyens de lui plaire. Mettant ainsi de côté son propre bonheur, il traversera de longs chemins mouvementés qui le conduiront vers des événements qui l'amèneront à accepter la personne qu'il est réellement.

Proposant les époques les plus marquantes du personnage principal, le réalisateur Jean-Marc Vallée a réussi la lourde tâche de raconter une histoire qui s'étale sur une période de vingt ans. Grâce à un scénario très bien construit qui évite les longueurs en nous présentant que des scènes qui permettent au récit d'évoluer, "C.R.A.Z.Y." ne possède aucun temps mort. Utilisant un sujet toujours d'actualité tel que l'homophobie, le réalisateur exploite avec une très grande délicatesse et intelligence un sujet toujours tabou de nos jours. Offrant un style introspectif, cette production nous permet de comprendre tout l'enjeu et la souffrance ressentie par le personnage principal. Conçus de scènes dramatiques et parfois même cocasses, ces facteurs aident à approfondir à son maximum chacun des protagonistes. Étant très réaliste par la présence de dialogue recherché, le scénario mise majoritairement sur le jeu des comédiens afin de le rendre mémorable. Interprété par des acteurs remarquables tels que Michel Côté et Danielle Proulx dans le rôle de parents au caractère très différent, ceux-ci arrivent dès les premières minutes de cette production à éveiller notre intérêt par l'intensité de leur jeu. Malgré tous leurs efforts, le jeune Marc-André Grondin arrive à voler la vedette par son interprétation vigoureuse de Zacharie Beaulieu. Jouant un rôle très complexe qui parcourt diverses époques, celui-ci réussit à faire évoluer selon son âge, son rôle d'une façon très crédible ne rendant ainsi que plus attachant. Présentant également une reconstruction d'époques hallucinantes par la reconstitution de la mode vestimentaire et musicale, le visionnement de "C.R.A.Z.Y." nous permet d'observer le talent énorme que les artisans québécois possèdent. En se donnant énormément de mal afin que chaque détail soit conçu afin de donner plus de réalisme à cette œuvre, cette production est inoubliable grâce à son contenu ainsi qu'à son contenant. Étant conscient qu'elle n'est pas la seule réalisation traitant du problème père-fils ainsi que de la quête d'estime de soi, cet essai québécois sort tout de même du lot grâce à ses qualités, à défaut d'être original. Par contre, par la sortie incessante de films ayant la famille comme point central, il est malheureux d'observer que les artisans québécois semblent posséder une certaine difficulté à s'éloigner du sujet de la famille qui nous colle à la peau depuis La famille Plouffe.

Sur le plan technique, la qualité de l'image s'avère être décevante. Présentant un niveau de contraste inadéquat ainsi que la présence de grains lors des scènes plus sombres, on remarque que la technologie du Blu-ray n'est pas encore employée à son plein potentiel. Présentant tout de même des couleurs plus définies que celles de la version DVD lors des scènes de jour, la qualité de l'image devient dépendante selon l'endroit où la scène se passe. Proposant une piste sonore Dolby TrueHD 5.1 en version originale française, celle-ci offre une qualité sonore de prime abord, nettement plus claire que la piste Dolby Digital. Ne présentant aucune perte sonore apparente surtout au niveau des sons ambiants qui semblent mieux englober l'action présentée à l'écran, ceux-ci solidifient le désir de réalisme exprimé par le réalisateur à chacun des plans tournés.

Du côté des suppléments, la version Blu-ray "C.R.A.Z.Y." propose des documentaires présentant une multitude d'informations qui s'avèrent très intéressantes à propos de la création du film présentées sous différents angles soit celui du réalisateur, du producteur ainsi que celui des acteurs. Proposant également une revuette sur la production davantage généralisée et des segments qui font visiter le monde des effets spéciaux ainsi qu'une visite sur le plateau des tournages faits au Maroc, ce produit touche à peu près tous les éléments qui sont importants lors de la mise sur pied d'un long-métrage qui satisferont adéquatement les mordus de cinéma. Par contre, les qualités visuelle et sonore s'avèrent être médiocres à comparer à celles du film. Présentant divers défauts techniques, le tout s'avère être décevant malgré un grand nombre de documentaires. Axés du côté production, on dénote un manque flagrant de renseignements sur les nombreux prix qu'il a gagnés mondialement. L'audition du fils du réalisateur, Émile Vallée et des scènes retranchées au montage sont également accessibles.

Le long-métrage "C.R.A.Z.Y." s'avère être une chronique basée sur la différence ainsi que sur la recherche de l'estime de soi. Dénotant intelligemment divers points importants qui peuvent gâcher le bonheur d'une personne, le personnage de Zacharie Beaulieu arrive à nous toucher et il nous pousse également à nous faire réfléchir. N'étant aucunement la version Blu-ray la plus impressionnante au niveau technique, cette dernière devrait davantage intéresser les véritables fans du film qui recherchent une amélioration quelconque aux niveaux visuel et auditif par rapport à ceux retrouvés sur le DVD.


Cotes

Film8
Présentation5
Suppléments7
Vidéo7
Audio8