Kong: Skull Island [Blu-ray]
Warner Home Video

Réalisateur: Jordan Vogt-Roberts
Année: 2017
Classification: PG
Durée: 118 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (Atmos, DTSHD51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 883929573479

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
21 juillet 2017

Plus drôle et puéril que le profond War for the Planet of the Apes, "Kong: Skull Island" s'avère une réjouissante série B.

Une expédition en route vers une île inconnue découvre des entités incroyables, dont un singe gigantesque qui protège son territoire.

King Kong revit périodiquement au cinéma et la dernière version signée Jordan Vogt-Roberts (le fort sympathique The Kings of Summer) demeure un incroyable plaisir coupable. S'il n'y a rien de mémorable dans cette aventure en forêt, le plaisir y est total. L'action spectaculaire et le rire perpétuel font bon ménage, alors que l'histoire sans queue ni tête multiplie les clins d'oeil à Apocalypse Now. L'interprétation d'ensemble de la prestigieuse brochette d'acteurs (Tom Hiddleston, Brie Larson, John Goodman, Samuel L. Jackson, John C. Reilly) est dans le ton malgré des personnages unidimensionnels, et la finale kitch n'empêche pas d'en ressortir diverti.

Sur le simple plan technique, c'est la totale. La musique d'Henry Jackson accompagne parfaitement les péripéties, alors que les nombreuses chansons pop reflètent aisément le climat de l'époque. Les pistes sonores font rugir des enceintes des bruits de cris, d'explosions, de balles, d'orages et d'hélicoptères. Les voix sont claires, le doublage québécois de qualité et il y a de visibles sous-titres blancs en cas de besoin. Les images croulent sous les détails. La palette de couleurs est merveilleuse, tout comme la qualité des contrastes et des teintes qui en mettent plein la vue.

Cette édition comprend un Blu-ray et un DVD. La pochette menaçante montre notre héros poilu qui ne semble pas particulièrement de bonne humeur. La pochette reprend notre animal préféré. Le rendu statique est accompagné d'une mélodie expéditive. Les suppléments assez nombreux comprennent quelques scènes supprimées plus ou moins nécessaires, une piste de commentaires assez intéressante du cinéaste, un documentaire en deux parties sur la recréation de ce mythe, un segment sur le Vietnam, un autre sur Tom Hiddleston, une exploration des photographies de Brie Larson et une courte plongée dans l'organisation où s'active le personnage de John Goodman.

Si l'on risque d'oublier assez rapidement "Kong: Skull Island" et son scénario à numéro, on risque de se rappeler quelques scènes assez intenses qui s'approchent de l'abstraction. Surtout que la violence coule à flots, ce qui l'éloigne du perpétuel divertissement hollywoodien interchangeable. Une belle cure de jeunesse en attendant sa confrontation avec un certain Godzilla!


Cotes

Film6
Présentation5
Suppléments6
Vidéo10
Audio10