The Light Between Oceans [Blu-ray]
Touchstone Home Entertainment

Réalisateur: Derek Cianfrance
Année: 2016
Classification: G (QC)
Durée: 133 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA71), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 786936851533

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
2 avril 2017

Fort de ses excellents Blue Valentine et The Place Beyond the Pines, le cinéaste Derek Cianfrance est de retour avec "The Light Between Oceans", un récit plus classique, mais tout aussi humain conçu pour un plus gros studio américain.

Un gardien de phare (Michael Fassbender) et son épouse (Alicia Vikander) rescapent un enfant des eaux et ils décident de l'adopter, au grand dam de sa mère (Rachel Weisz) éplorée.

Cette adaptation d'un roman à succès est portée par un souffle lyrique que n'aurait pas renié le grand David Lean. Dans des décors enchanteurs, une romance est plombée par des doutes, des tourments et des sacrifices. Si le récit s'avère académique, il demeure de grande qualité. La mise en scène ne manque pas d'élégance, l'interprétation de justesse et le scénario riche en émotions rappelle l'importance du pardon.

Les paysages grandioses et la photographie foudroyante sont alimentés par des images riches de textures et de détails. La palette de couleurs amples, la définition des contours impeccables et la qualité des contrastes laissent une grande impression. La musique mélodique permet à Alexandre Desplat de se surpasser. Les pistes sonores délicatement immersives font ressortir des enceintes des bruits de vagues, de vent, de pluie, de train et de piano. Les voix claires peuvent toutefois se faire enterrer. En revanche le doublage francophone est plus que recommandable et il y a de très visibles sous-titres blancs.

Cette édition comprend un Blu-ray et une copie numérique. L'élégante pochette montre un couple qui s'enlace. Le menu principal du disque se concentre plutôt sur un montage de scènes assez kitch et un air musical accrocheur. Les suppléments généralement intéressants comportent un documentaire sur la transposition à l'écran, un segment sur le métier de gardien de phare et une éclairante piste de commentaires entre Cianfrance et un professeur en études cinématographiques. On aurait pris encore davantage de bonus.

Plus conventionnel dans son approche que les précédents opus de son réalisateur, "The Light Between Oceans" va pourtant droit au coeur et il émeut terriblement. Il s'agit d'une très belle histoire d'amour pour adultes qui se déroule dans un environnement à couper le souffle.


Cotes

Film7
Présentation6
Suppléments4
Vidéo9
Audio8