Lowriders [Blu-ray]
Universal Pictures Home Entertainment

Réalisateur: Ricardo de Montreuil
Année: 2017
Classification: PG
Durée: 99 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), DVS (DD20)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2(BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 191329001097

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
30 septembre 2017

Troisième long-métrage du réalisateur péruvien Ricardo de Montreuil, le film "Lowriders" met en vedette Gabriel Chavarria, Demian Bichir, Theo Rossi et Eva Longoria. On plonge dans un film à propos de l'art, de la famille et des liens qui ne peuvent jamais être rompus, mais qui n'a rien de rafraîchissant et où l'histoire à de la misère à prendre son envol et nous accrocher.

Danny Alvarez a grandi dans la jungle de Los Angeles et est devenu un artiste de rue, un art qui n'est pas apprécié par tout le monde, dont son père. Ce dernier voudrait plutôt que son fils poursuivre l'entreprise familiale qui œuvre dans le monde de l'automobile. Le frère aîné arrive dans le décor, fraîchement sortit de prison et vient semer la discorde dans la famille. Qui plus est, il s'inscrit contre les siens dans événement automobile. C'est lors de cet événement que la loyauté de Danny sera testée et il sera pris entre son père, son frère et son propre besoin d'expression personnelle.

À l'insertion du disque, on nous offre quelques bandes-annonces dont celle de Logan Lucky, du dernier de la franchise The Fate of the Furious ainsi que du tout nouveau film d'une série que j'apprécie Cult of Chucky. Le menu reprend l'image de la pochette qui s'accompagne de musique. Les options sont à la gauche de l'écran et on reconnaît l'infographie habituelle des studios Universal. Le transfert vidéo paraît très bien en général avec une image qui favorise les tons chauds, cependant, les couleurs sont moins éclatantes que d'autres productions à l'exception de la peinture sur les autos et des sirènes de police. La piste sonore originale apporte juste assez pour ce que le film a besoin. Une belle touche au niveau de la musique et surtout des dialogues audibles et clairs.

Au niveau des suppléments, la récolte est très mince avec trois segments qui ne durent même pas cinq minutes au total. On retrouve "Lowriders: Art, Love, and Family" qui se veut être un regard sur le film, l'histoire et une présentation des personnages. "Ghost's Arrival" nous présente le personnage du frère aîné interprété par Theo Rossi et on termine avec "The Culture of Lowriders" où l'on explore en surface ce style de vie.

Au final, j'ai vraiment eu de la misère à passer à travers. Je n'ai tout simplement pas embarqué dans l'histoire et dans les personnages jamais vraiment bien joués par les acteurs et actrices. Un film qui sombrera rapidement dans l'oubli.


Cotes

Film3
Présentation4
Suppléments1
Vidéo8
Audio9