The Space Between Us [Blu-ray]
VVS Films

Réalisateur: Peter Chelsom
Année: 2017
Classification: G (QC)
Durée: 120 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTHD51), Français (DTHS51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 8
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 888235024738

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
10 mai 2017

Échec critique et commercial, "The Space Between Us" n'est rien d'autre qu'une bluette soporifique qui sabote son riche potentiel.

Un adolescent (Asa Butterfield) élevé sur Mars rêve d'aller rejoindre sa correspondante (Britt Robertson) terrienne. Son souhait est finalement exaucé et les scientifiques qui sont censés le superviser ne le trouvent plus...

"The Space Between Us" aurait pu être une belle romance, touchante et émouvante tout plein. Le film peut compter sur de bons acteurs et il multiplie même les clins d'oeil au chef-d'oeuvre Les ailes du désir de Wim Wenders. C'était avant que le scénario navrant, parsemé d'invraisemblances, de clichés et de discours moralisateurs fasse son effet. La réalisation du tâcheron Peter Chelsom a beau être appliquée, elle n'arrive pas à masquer les failles psychologiques de l'intrigue. Une sensation d'avoir déjà tout vu ça en mieux (sur Starman par exemple) se fait rapidement ressentir et il est impossible de ne pas hurler de rire en voyant le pauvre Gary Oldman affublé d'une moumoute ridicule.

L'agréable musique instrumentale s'avère trop présente et elle est ensevelie sous des mélodies sucrées. Les pistes sonores très dynamiques utilisent les enceintes pour y faire ressortir des bruits de fusée, d'avion et de vagues. Les voix sont généralement claires et il y a en cas de nécessité un doublage francophone et de visibles sous-titres. Les images d'une nuance à tout casser offre une foisonnante palette de couleurs, des teintes détaillées et des contrastes qui ne déçoivent pratiquement jamais.

La pochette kitch montre nos deux héros qui discutent au sein d'un décor peuplé de végétation où le soleil fait fuir les nuages. Le menu principal du disque propose plutôt une pièce musicale pompeuse et un montage expéditif de séquences. Les suppléments comprennent une finale différente avec encore plus de Gary Oldman, des scènes supprimées trop explicatives, un documentaire sommaire et une intéressante piste de commentaires du cinéaste.

Difficile de ne pas être saoulé devant "The Space Between Us" qui avait tous les éléments en sa possession pour faire battre le coeur plus rapidement. Au lieu d'être ému, on finit par rire de façon involontaire tout au long du récit tiré par les cheveux. Cela donne seulement le goût de revoir le renversant Midnight Special qui pousse beaucoup plus loin la relation père/fils entre le ici et le ailleurs.


Cotes

Film4
Présentation6
Suppléments3
Vidéo8
Audio8