Suicide Squad [Blu-ray]
Extended Cut
Warner Home Video

Réalisateur: David Ayer
Année: 2016
Classification: PG
Durée: 123 / 134 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (VC-1)
Langue: Anglais (Atmos), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 883929544134

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
18 décembre 2016

Tout d'abord, créée sous le nom de "Task Force X" lors de sa première apparition en 1959 dans "The Brave and the Bold" numéro 25, cette équipe n'avait pas eu la réception escomptée. Ceci, au point qu'il fallut attendre jusqu'en 1987 pour la voir se reformer sous le nom de "Suicide Squad". Bien que sa popularité fut fort appréciable, celle-ci est devenue un véritable phénomène en 2012 par l'arrivée d'Harley Queen comme membre à part entière. Après Man of Steel et Batman Vs Superman, le film "Suicide Squad" devient le troisième opus de la série de films de "DC Comics". Bien que les critiques aient été peu élogieuses, celui-ci a tout de même su tirer son épingle du jeu par l'engouement du public pour ce groupe d'antihéros atypique.

Après la mort de Superman, Amanda Waller met en place une équipe gouvernementale secrète nommée la "Task Force X". Composée des plus grands criminels de l'univers DC incarcérés à la prison de Belle Reve dont, Deadshot et Harley Quinn sont recrutés pour rendre à bien des missions jugées trop dangereuses pour l'armée américaine. Obligés d'opérer suite à l'implantation d'une nano-bombe dans leur nuque, ces derniers se voient confié la tâche de mettre un terme aux actions de l'enchanteresse. Nonobstant leur caractère divergent, les membres de la "Suicide Squad" devront apprendre à faire fi de leur propre désir et apprendre rapidement à travailler ensemble afin de sauver le monde entier.

Malgré son rythme inégal, le film "Suicide Squad" se démontre comme un excellent divertissement. Spécialement pour les véritables amateurs de la bande dessinée qui ressentent un certain ras-le-bol des origines. Même si on présente une mise en scène de la majorité des personnages, celle-ci demeure très courte. Sans compter qu'elle permet d'offrir des caméos des plus spectaculaires, dont celui de Batman. Au lieu de s'attarder aux histoires personnelles de chacun, la production s'intéresse davantage à l'interrelation qui les lie. C'est sur ce point qu'elle prend tout son intérêt. Tout au long du film, on voit un véritable lien qui se construit entre les membres au fur et à mesure que le récit avance. Ceci, autant au niveau des dialogues, de leurs actions et du non-dit. Par cette évolution, on comprend que les criminels sont pourvus d'un bagage psychologique complexe et que leur nature dangereuse ne repose pas tout simplement sur de la méchanceté pure et simple. Une force que partage le film avec l'intégralité des bandes dessinées de "DC Comics". Ceux-ci sont devenus vilains à cause d'un problème psychologique ou par concours de circonstances. C'est pourquoi les méchants de cette bannière ont toujours été plus intéressants que ceux de "Marvel". Cet aspect psychologique permet de donner un ton unique qui se détache de son concurrent. Pendant qu'Iron Man et ses amis se lancent dans une succession de scènes d'actions qui, pour la plupart, sont causées par l'un d'entre eux, "Suicide Squad" mise plus sur le côté humain. On minimise l'action afin de permettre de laisser court à la relation qui existe entre les membres du groupe". Au point que chacun se verra pousser de choisir entre son bien-être personnel ou collectif. Par ce fait, on a droit à une amitié plus crédible entre Deadshot et Harley Quinn que celle qui existe entre Iron Man et Captain America. Par contre, ce point de vue procure au final un film beaucoup moins spectaculaire que celui dont l'on annonçait dans la bande-annonce.

Pour ma part, je préfère généralement suivre l'évolution des personnages en chair et en os que de suivre une orgie de scènes d'action. C'est pourquoi j'ai été soulagé par son produit final. C'est également le cas pour l'utilisation limitée du Joker. Étant donné qu'il n'a jamais apparu dans une seule bande dessinée de "Suicide Squad", une trop forte présence aurait nettement pu dénaturer le concept. Le but de la "Suicide Suad" est de contrer une menace trop grande pour l'armée et non d'arrêter un homme qui peut être capturé par Batman à lui seul. Donc, le fait de l'utiliser simplement afin d'expliquer les problèmes psychologiques et de dépendance d'Harley Quinn fut selon moi le meilleur choix. Le point qui m'a le plus dérangé est le fait que la mission semble trop facile pour être perçue comme suicidaire. Sans pour autant ajouter plus de scènes d'actions, le récit aurait gagné davantage en présentant une enchanteresse plus menaçante que celle dépeinte à l'écran. Outre ce fait, "Suicide Squad" s'avère un bon divertissement composé d'une brochette de comédiens talentueux. Notamment, Wil Smith qui réussit avec brio à approfondir le rôle de Deadshot par le non-dit qu'il communique à ses confrères. Agrémentée de bonnes blagues, d'une réalisation imaginative et d'une excellente trame sonore, cette adaptation arrive avec brio à nous passionner du début jusqu'à la fin. D'autant plus que sa version étendue permet de rendre un peu plus justice à la complexité de la relation existant entre le Joker et Harley Quinn.

Au niveau technique, la version Blu-ray nous présente tout simplement le meilleur en termes de qualité visuelle et audio. D'abord, muni d'une belle palette de couleurs et d'une solide reproduction des détails, le tout nous éblouit par l'aspect unique des éléments projetés à l'écran. Servi avec des effets spéciaux particulièrement éblouissants et un des jeux de lumière grandioses, "Suicide Squad" réussit l'exploit d'injecter un air atypique à l'aventure. Du côté son, la piste sonore nous soumet une immersion parfaite qui parvient à bien accompagner l'action afin de rendre le tout que plus passionnant.

La section des suppléments du format Blu-ray nous propose différents segments entourant l'envers du décor, les chorégraphies, les personnages ainsi que la conception des effets spéciaux. Même si ceux-ci se montrent trop courts pour vraiment faire un tour approfondi de chacun des sujets, ces éléments se montrent intéressants à découvrir. Le tout se termine avec un bêtisier assez drôle.

Malgré son rythme inégal et son récit qui n'utilise pas le concept dans toute sa capacité, le film "Suicide Squad" demeure un excellent divertissement. Bien qu'il nous procure peu de scènes d'action, celui-ci se rattrape haut la main par sa distribution talentueuse et son travail colossal sur l'interrelation des personnages. Spécialement sur les non-dits qui dénotent la complexité des personnages et leur attachement grandissant pour leurs coéquipiers. Avec l'annonce d'un film basé respectivement sur Harley Quinn et Deadshot ainsi que "Suicide Squad 2", nous éprouvons une certaine hâte de connaître davantage ces personnages qui se retrouvent adaptés pour la première fois au grand écran.


Cotes

Film8
Présentation8
Suppléments5
Vidéo10
Audio10