The Boss [Blu-ray]
Universal Studios Home Entertainement

Réalisateur: Ben Falcone
Année: 2016
Classification: 14A
Durée: 105 minutes
Ratio: 1.85:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTS51), Espagnol (DTS51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 025192294839

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Patrick Robert
18 juillet 2016

Bien qu'elle ait été élevée dans un orphelinat, Michelle Darnell a su faire fi de ses origines modestes pour se retrouver à la tête de la 47e plus grosse fortune des États-Unis, mais, tout en étant un symbole de réussite, la millionnaire prétentieuse, égocentrique et vulgaire, n'a ni famille ni amis. Après avoir passé cinq mois en prison pour délit d'initié, elle se retrouve sans le sou, et débarque chez son ancienne assistante, Claire, une mère monoparentale qui peine à joindre les deux bouts. Pour dépanner cette dernière, elle reconduit sa fille Rachel à une réunion des Dandelion, une organisation scoute, où elle découvre que la vente de biscuits par les fillettes est extrêmement lucrative. Elle décide alors de lancer sa propre troupe, les Darnell's Darlings, et implique Claire dans cette nouvelle aventure corporative, mais Michelle parviendra-t-elle à surmonter sa peur de l'attachement, ou sabordera-t-elle sa nouvelle partenaire au nom du profit?

"The Boss" a clairement été construit autour de Michelle Darnell, un personnage créé par Melissa McCarthy à l'époque où l'actrice pratiquait le métier de stand up comique. En ce sens, le scénario s'éparpille dans toutes les directions, et sert principalement de prétexte pour placer cette Martha Stewart sur l'acide dans une série de situations improbables. Malgré son fil conducteur plutôt mince, c'est le genre de comédie niaiseuse qui fait rire à quatre ou cinq reprises, surtout lorsque McCarthy se permet des gags plus adultes, et comme elles sont prononcées en présence de jeunes filles de douze à quinze ans, les blagues de pénis ou de lesbiennes semblent encore plus grossières. Pour cette raison, il est fortement recommandé de visionner la version non censurée, qu'on trouve sur le disque aux côtés de la version théâtrale.

En plus d'un scénario décousu, l'interprétation de Michelle Darnell est définitivement trop caricaturale: avec ses cols roulés à paillettes et ses châles de soie extravagants, Melissa McCarthy donne l'impression d'être déguisée en version obèse et rousse de Liza Minnelli tout au long du film. Au final, le développement de son personnage est superficiel, et s'inscrit davantage dans la lignée d'une émission à sketches à la Saturday Night Live que d'un long-métrage digne de ce nom. McCarthy a par contre su s'entourer d'une brochette impressionnante d'acteurs doués pour la comédie, parmi lesquels Kristen Bell, Kathy Bates, Peter Dinklage, Tyler Labine, Timothy Simons, Kristen Schaal ou Cecily Strong.

La réalisation du mari et complice de Melissa McCarthy, Ben Falcone, est professionnelle et moderne, sans toutefois posséder de touche personnelle. C'était une excellente idée de jumeler Peter Dinklage (Tyrion Lannister dans Game of Thrones), un nain de 4 pieds 5, avec Timothy Simons, le comédien de 6 pieds 5 qui interprète l'andouille Jonah Ryan dans la série Veep, mais il s'agit à peu près de la seule et unique blague visuelle de tout le long-métrage. La cinématographie de Falcone emprunte tour à tour plusieurs styles à la mode, et ce dernier termine même son long-métrage sur une touche de film d'action, avec une bataille de katanas sur le toit d'un gratte-ciel en prime.

L'édition de "The Boss" qui vient de paraître contient le film sur disques Blu-ray et DVD, et s'accompagne d'un code pour télécharger une copie numérique. On retrouve une avalanche de contenu du côté du matériel supplémentaire: une fin alternative, dix scènes retirées du montage et la version longue de sept autres, un montage des décrochages les plus drôles survenus sur le plateau, la captation vidéo du premier numéro de stand up de Michelle Darnell, une revuette sur Groundling, un "comedy club" ou plusieurs humoristes (dont Melissa McCarthy et son mari), ont débuté leur carrière, et deux portraits vidéo, le premier portant sur Peter Dinklage, le second sur Kristen Bell.

Construit autour d'un personnage datant de l'époque où Melissa McCarthy faisait du stand up comique, "The Boss" parvient à faire rire à quelques reprises, mais cette comédie prouve surtout que la comédienne aurait besoin de s'associer à de meilleurs scénaristes pour exploiter à fond son indéniable potentiel comique.


Cotes

Film6
Présentation7
Suppléments8
Vidéo8
Audio8