X-Men: Apocalypse [Blu-ray]
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur: Bryan Singer
Année: 2016
Classification: PG
Durée: 144 minutes
Ratio: 2.40:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA71), Français (DTS51),Espagnol (DTS51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (BD-50 + DVD-9)
Code barres (CUP): 024543226581

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
6 octobre 2016

Aimé par plusieurs, mais détesté par les véritables fans de la série de bandes dessinées, X-Men: Days of Future Past de Bryan Singer n'avait laissé personne indifférent. Composé d'une multitude de personnages peu développés et dénaturés ainsi qu'une intrigue parsemée de contradictions, cet épisode était à mes yeux aussi mauvais que le troisième. C'est pourquoi mes attentes étaient immenses pour "X-Men Apocalypse". D'autant plus que le film nous présentait l'entrée en scène d'un des vilains les plus dangereux de la franchise. Bien que le film ne soit pas parfait, ce nouvel opus saura sans aucun doute plaire aux spectateurs n'ayant pas aimé la précédente aventure. Sauf, est-ce suffisant pour sauver la franchise?

Depuis les origines de la civilisation, Apocalypse, le tout premier mutant, a absorbé de nombreux pouvoirs, devenant à la fois immortel et invincible et surtout, adoré comme un dieu. Se réveillant après un sommeil de plusieurs milliers d'années et désillusionné par le monde qu'il découvre, il réunit de puissants mutants, dont Magneto, pour nettoyer l'humanité et régner sur un nouvel ordre. C'est alors que Xavier, The Beast, Havok et Raven se voient contraints de faire naître le projet X-Men de ses cendres.

La principale problématique avec la série X-Men c'est que depuis quelques films on ne cesse de se contredire. Principalement depuis la seconde production des aventures de Wolverine, laquelle annonçait une guerre entre les mutants et les sentinelles. Le problème était que cette introduction se passait en 2010 et l'événement était situé dans X-Men: Days of Future Past dans les années 70. Malheureusement, ce type d'erreur continue avec "X-Men Apocalypse" dont les péripéties se passent dans les années 80, soit trente ans après X-Men First Class. Pourtant, personne n'a vieilli d'un poil. Toutefois, malgré cette énorme lacune, le dernier opus se montre supérieur à son précédent. Et ce, grâce au fait que l'on nous présente moins de protagonistes. Ceci permet de les approfondir davantage. Tout spécialement Scott Summers et Raven. Bien que l'on accorde une place importante à Cyclope soit bien logique, je reste tout de même sceptique pour celle donnée à Raven. Sur papier, celle-ci se révèle très secondaire et le fait de la désigner comme héroïne principale de la franchise est un choix peu judicieux. Surtout s'il est basé seulement sur la popularité de l'actrice qui l'incarne. À cause de cela, les véritables X-Men ont tendance à être relégués en seconde place. Bien que je déplore ceci, je dois tout de même avouer que les films ont réussi à rendre le personnage plus intéressant et plus complexe que dans la bande dessinée. Cependant, l'ennui est que les personnages que l'on aimerait qu'ils soient plus développés ne le sont tout simplement pas. En premier lieu, celui d'Apocalypse qui voit son origine, ses pouvoirs et ses motivations nettement simplifiés en comparaison à sa source originelle. De cette manière, l'enjeu de l'histoire se voit grandement minimisé au profit d'une multitude de scènes d'action. Par ce fait, le récit raconté est moins intéressant à ce que l'on aurait pu s'attendre. Par contre, il demeure plus cohérent que le sixième volet. Bien que la mise en situation soit plus lente, les nouveaux personnages sont mieux établis et les scènes d'actions plus palpitantes que dans Days of Future Past. Sans être aussi bon que dans le deuxième long métrage et X-Men First Class, ce sixième film demeure un divertissant honnête qui plaira surtout aux amateurs de la bande dessinée. Par contre, la franchise risque bien de s'éteindre par elle-même par le manque de cohésion qui s'agrandit entre les épisodes.

Au niveau technique, la version Blu-ray de ce nouvel opus de la franchise "X-Men" nous propose tout simplement le meilleur en termes de qualité visuelle. Par sa remarquable reproduction des couleurs et des détails, le tout s'avère conçu afin d'apporter le plus de réalisme possible l'univers à des mutants. Du côté son, la piste sonore nous offre une immersion parfaite. Doté d'une reproduction chaleureuse des dialogues et d'un dynamisme sans faille des sons ambiants, le tout parvient à l'exploiter de manière à rendre cette confrontation plus vraie que nature.

La section des suppléments nous soumet une piste de commentaires riches en information mettant en vedette Bryan Singer et le scénariste Simon Kinberg. Par leur analyse du film ainsi que leur comparaison avec la série de bandes dessinées, l'intégralité se montre fascinante à écouter. Le tout est suivi par un documentaire à saveur promotionnel sur l'envers du décor ainsi qu'une vidéo sur le party de fin de tournage qui fournit très peu de renseignements pertinents. Elle se termine par un bêtisier assez drôle et des scènes retranchées qui apportent davantage de tonus à certains personnages.

Malgré un certain problème de cohésion avec les autres opus ainsi qu'un développement bancal du vilain principal, le film "X-Men Apocalypse" paraît supérieur à X-Men: Days of Future Past. Principalement à cause du nombre restreint de personnages et de l'histoire qui est nettement mieux racontée. Cependant, la franchise a perdu sa profondeur au profit des effets spectaculaires, ce qui enlève de beaucoup son charme d'antan.


Cotes

Film7
Présentation8
Suppléments6
Vidéo10
Audio10