Bopha!
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Morgan Freeman
Année: 1993
Classification: 14A
Durée: 118 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Noël
30 janvier 2005

Lorsqu'un acteur atteint un niveau d'excellence élevé, la réalisation ou la production devient alors une alternative lorsqu'il veut devenir encore meilleur. À titre de réalisateur, certains comme Mel Gibson (Braveheart, The passion of the Christ) ont connu un succès immense au box-office alors que d'autres comme Denzel Washington (Antwone Fisher) ont eu un succès beaucoup plus timide, mais combien salué par la critique. Morgan Freeman se range dans cette catégorie, avec "Bopha!", film qu'il a réalisé lui-même au début des années 90 alors qu'il était devenu un acteur accompli et très en demande...

Bopha! est un mot zulu qui veut dire arrestation ou détention. En Afrique du Sud, Danny Glover interprète le rôle d'un capitaine de la police qui enseigne aux plus jeunes les rudiments et les techniques du métier. Malcolm McDowell (reconnu pour son rôle légendaire dans Clockwork Orange), son supérieur voit d'un mauvais œil les rassemblements de jeunes dans les rues et dans les écoles. Sa paranoïa l'amène à suspecter tout habitant de l'endroit comme un terroriste. Il se sert donc de l'enseignement du capitaine de police, joué par Glover, pour exercer un grand contrôle sur la population locale et entraîne du même coup des actes de terroristes. Glover devra donc choisir son camp et rapidement puisque son fils, lui, a décidé de faire partie de la résistance qui veut qu'une seule chose: la liberté!

Véritable réussite visuelle et profonde pour l'acteur Morgan Freeman derrière la caméra. Cet être sensible et franc n'a pas peur de montrer le racisme, l'oppression et la manipulation de façon crue et sans artifice. Danny Glover livre probablement la performance de sa carrière exprimant très bien la situation corsée dans laquelle il se retrouve, devant choisir entre son métier qui est devenu pollué par la corruption et le racisme et son fils qui soulève le peuple qui désire du changement et la liberté. Décidément, la seule chose que l'on peut reprocher à ce film est la mise en situation. Les vingt premières minutes du film sont trop concentrées, ce qui donne l'impression de recevoir beaucoup d'information sans pouvoir prendre le temps de l'analyser et d'en comprendre facilement la dynamique.

Côté technique, le contraste manque littéralement de finition. À plusieurs reprises, des scènes se déroulent dans la noirceur ou dans la pénombre et on a de la difficulté à discerner les personnages et les objets qui forment le tout. Notons aussi l'apparition de petits grains à certains moments sur la pellicule du film. Les pistes sonores sont tout de même très efficaces tout comme la musique du grand James Horner qui se fond admirablement bien avec les images poignantes et souvent même choquantes que Freeman a tourné. Le menu ne passera certes pas à l'histoire reprenant le dessin de la pochette sous un fond rougeâtre affreux. Outre les commentaires audio de Morgan Freeman, Danny Glover et Alfre Woddard, le DVD ne comprend aucun boni. Les trois artisans du film sont très sociables et généreux décrivant les impressions qu'ils ont eues lorsqu'ils ont tourné certaines scènes. Freeman avoue dès les premières minutes du film qu'il sortait souvent du scénario écrit pour laisser une plus grande latitude à ses acteurs. Cette liberté a donné des scènes naturelles et sincères constituant par le fait même une des forces du film.

Je ne sais pas ce que les studios attendent pour faire confiance à nouveau à Morgan Freeman pour une autre réalisation, mais on peut dire pour l'instant que "Bopha!" est une agréable réussite!


Cotes

Film8
Menu3
Suppléments6
Vidéo5
Audio7