Boris Karloff Box
Passport International Entertainment

Réalisateurs:
Année: 1926-1960
Classification: NR
Durée: 1622 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 5 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
18 octobre 2007

Bien que les noms de Bela Lugosi, Vincent Price et Christopher Lee soient aussi souvent mentionnés, on peut dire que Boris Karloff soit l'acteur de films d'horreur le plus important du vingtième siècle. Non tant par son talent exceptionnel, les autres étant aussi talentueux, mais par sa longévité et par l'importance des films (pas tous malheureusement!) qu'il tourna. On n'a qu'à se souvenir des Frankesteins, Mummys ou aux dizaines de rôles de professeur fou qu'il incarna. Bien qu'il ait tourné beaucoup de navets, les deux périodes marquantes de sa carrière sont ses débuts dans les années trente avec trois incarnations extrêmement humaines de Frankenstein (de Frank Whaley) et son retour au sommet du genre dans les années soixante sous l'influx de Roger Corman. On a réuni ici dans un coffret de 5 DVD, "The Boris Karloff Box", ces quinze films de la star.

Les titres inclus dans ce coffret sont: "The Bells" (1926), "Juggernaut" (1937), la série des cinq Mr.Wong - "Mr. Wong Detective" (1938), "The Mystery of Mr. Wong" (1939), "Mr. Wong in Chinatown" (1939), "The Fatal Hour" (1940) et "Doomed to Die" (1940) -, le thriller d'espionnage "British Intelligence" (1940), "The Ape "(1940), un épisode cinématographique de Dick Tracy - "Dick Tracy Meets Gruesome" (1947), "Sabaka" (1954), "Dupont Show of the Month - Treasure Island" (1960), le navet d'horreur mexicain avec des zombies sur le LSD - "The Snake People" (1968) et le légendaire film à petit budget de Roger Corman avec un Jack Nicholson tout jeunot , "The Terror" (1963). En plus, on a inclus un documentaire de 1964 sur des bizarreries perpétrées par les êtres humains, "Mondo Ballordo" (dans la veine de Mondo Cane) où Karloff fait la narration.

Or, en gros, le choix des films est extrêmement décevant. C'est sûr qu'on ne s'attendait pas à quinze chefs-d'œuvre mis bout à bout, mais là on se retrouve avec un mélange de quinze films variant d'ordinaire à minables. À peine un ou deux se démarquent du lot, et encore. On peut par exemple mentionner le film d'espionnage "British Intelligence" ou Karloff joue le rôle du valet/espion dans une famille Londonienne, ou encore "The Terror" de Corman avec le duel psychologique inquiétant entre Karloff et Nicholson. Le premier de la série des Mr Wong est aussi regardable et "The Bells" intrigue par son côté sombre un peu Caligari.

Au niveau de la qualité audio et vidéo, c'est assez limité. Pour les transferts, on a retrouvé des copies en assez mauvais état sur lesquelles on a effectué un minimum de travail, question de minimiser les coûts de production - et le prix de vente - du coffret. Donc, plus les films sont vieux, plus ils sont difficiles à regarder et à écouter. Des déchirures, des rayures, des taches, des couleurs ou des tons de noir et blanc changeant d'un plan à l'autre et même parfois des sauts complets de quelques images en pleine séquence, là où la copie a dû briser à l'époque et être rafistolée en coupant quelques pictogrammes. On a tout de même essayé de nettoyer la plupart des négatifs, enlevant ainsi les poussières... Pour le son, on a des bruits de fond, des variations d'intensité, quelques passages au son étouffé et beaucoup de coupure et de saut dans les répliques. C'est souvent pénible, mais toujours écoutable si vous êtes un fan de vieilleries et n'avez pas peur de faire face à la technologie de l'époque.

En résumé, si vous êtes un profane curieux, tournez-vous vers d'autres films de Karloff comme Frankenstein, The Mummy ou The Man with Nine Lives. En revanche si vous êtes un fan fini, vous trouverez toujours quelques petits films divertissants, quoique banals, dans ce coffret.

En supplément on retrouve un épisode intéressant de la série documentaire sur les maîtres de l'horreur, "100 Years of Horror", consacré à Karloff et présenté par Christopher Lee. On y retrace sa carrière, soulignant ses grands films et ses périodes creuses, interviewant des amis, des collaborateurs, des membres de la famille et des réalisateurs pour qui il travailla. On complète par de nombreux extraits de son travail, des extraits d'entrevues, des émissions télé, et des films de famille. Cette petite demi-heure documentaire est le film le plus intéressant de tout le coffret!


Cotes

Film5
Présentation6
Suppléments8
Vidéo5
Audio5