Bourne Ultimatum
Universal Studios Home Video

Réalisateur: Paul Greengrass
Année: 2007
Classification: 14A
Durée: 116 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 20
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
16 décembre 2007

Si vous avez aimé les films précédents mettant en vedette Jason Bourne (Matt Damon), vous allez certainement être captivé par ce troisième volet. Dans "Bourne Ultimatum", l'assassin amnésique est à la recherche de sa mémoire, en particulier remettre dans l'ordre où tout a commencé. Il revit dans sa tête le moment où les gens de Treadstone l'ont brisé afin qu'il devienne un tueur sans merci. Cette fois-ci, il a beaucoup d'ennemis, particulièrement des bureaucrates, et quelques alliés, dont une qui a beaucoup plus d'information qu'elle en laisse transparaître.

Basé très légèrement sur le dernier roman de la série écrit par Robert Ludlum (les trois autres sont écrits par Eric Van Lustbader), l'action sans pause que nous avons aimée dans les volets précédents est de retour en plus grand. Le tout débute exactement au même endroit que le film précédent, après que Bourne se soit excusé à la fille de Vladimer Neski à Moscou. Il traverse Paris, Londres, Madrid, Turin, Tanger pour finir dans la ville de New York, dans les pattes de la CIA. Le député directeur de la CIA, Noah Vosen (David Strathairn), interprète mal les raisons qui le poussent Bourne à être là et assigne un assassin (Edgar Ramirez) pour lui ramener sa tête. Heureusement pour Bourne, une haute exécutive de la CIA, Pamela Landy (Joan Allen), voit cette fois-ci à sa protection en lui donnant bien des informations. Il y a aussi Nicky Parsons (Julia Stiles) qui met sa carrière en danger afin de lui venir en aide... pour une raison que l'on ne peut qu'imaginer pour l'instant.

Déjà que Marie n'est plus dans le portrait de la série (mis à part quelques images ici et là dans ce film - elle est encore dans les livres à cette étape-ci), ce chapitre de la série de films n'a plus rien à voir avec le synopsis que nous pouvons lire derrière le livre du même nom. Reste que le réalisateur Paul Greengrass nous en a donné de nouveau plein la vue. L'histoire est assez mince, mais fait appel aux deux épisodes précédents afin de faire des liens. Malheureusement, une rumeur veut que ce tour de force du monde de l'action et de l'intelligence en soit à son dernier chapitre, mais souvenez-vous que l'on avait dit la même chose de la série Die Hard qui nous est revenue cette année. De plus, la fin nous laisse prédire la possibilité d'une suite si la rumeur se révéler fausse. Nous aimons les personnages de la série et je vois facilement une possibilité d'histoire avec le personnage sympathique de Julia Stiles.

Le cinématographe Oliver Wood nous ramène de nouveau (il a travaillé pour les trois film) une esthétique très unique au film qui se traduit assez bien sur ce DVD. Les couleurs sont comme nous les attendons et les noirs très contrastants. L'image est aussi claire que possible sur DVD, alors que la caméra bougeant continuellement de tous côtés nuit à la compression numérique et ne nous donne pas tout le temps des images très claires, mais plutôt adoucies par endroits. La piste sonore se veut intéressante, ambiophonique, tout en étant discrète, se mélangeant bien parmi l'action. La pièce musicale finale du film, la même qu'au menu du DVD, nous reste accrochée en tête!

Une piste de commentaires du réalisateur introduit la liste des suppléments de ce disque. Très volubile, il nous parle des difficultés logistiques du tournage, de sa passion à garder la continuité de la série d'un film à l'autre et bien d'autres sujets intéressants. Cela est suivi par la revuette "Man on the Move: Jason Bourne" divisée en cinq parties expliquant le tournage dans les cinq villes du films, la revuette "Rooftop Pursuit" à propos de la poursuite sur les toits à Tanger, "Planning the Punches" au sujet des chorégraphies des combats et "New York Chase" à propos de la poursuite en voiture à New York. Toutes ces revuettes se veulent instructives et pas trop promotionnelles (nous n'y voyons d'ailleurs pas trop de séquences tirées du film). Une série de scènes retranchées, passablement du verbiage dans des bureaux, se retrouvent également sur le disque. Il y a quelques bandes-annonces à l'insertion du DVD.

Et dire que lors du tournage du premier chapitre, je me demandais ce que ce petit drôle de Matt Damon faisait dans ce film sérieux, alors que maintenant, je verrais absolument personnage à sa place. C'est lui l'irremplaçable Jason Bourne! À quand "The Bourne Legacy" et "They Bourne Betrayal"?!


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments8
Vidéo7
Audio7