Bridget Jones: Egde of reason
Universal Studios Home Video

Réalisateur: Beeban Kidron
Année: 2004
Classification: 14A
Durée: 108 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Jean-Michel Vanasse
25 mars 2005

Trois ans après la première adaptation cinématographique du roman best-seller d'Helen Fielding, Bridget Jones' Diary, sa suite est portée au grand écran. Le film était attendu par plusieurs puisque les premières aventures de la super reporter aux jupes courtes avaient récolté les meilleures recettes du box-office britannique. Dans "Bridget Jones: The Edge of Reason", l'histoire reprend exactement six semaines, quatre jours et sept heures après la fin du premier film où le personnage de Bridget embrassait, en sous-vêtement un soir de tempête de neige, Mark Darcy. Depuis, les deux vivent le grand amour. Même si Mark l'aime telle qu'elle est, Bridget est convaincue que celui-ci la larguera pour sa jeune assistante, Rebecca, qui est belle, mince et brillante.

À force d'imaginer une relation entre Mark et Rebecca, Bridget devient paranoïaque et décide de quitter Mark, avant qu'il ne le fasse. Cette rupture ouvrira la voie à Daniel Cleaver qui fantasme encore sur Bridget. Les deux seront réunis pour le travail en Thaïlande et ils se rapprocheront considérablement. Par contre, Bridget est encore amoureuse de Mark et elle n'attend qu'un signe de sa part pour retourner avec lui.

À la question de savoir si la suite de Bridget Jones' Diary est meilleure que l'original, la réponse est non. Le film n'a pas la fraîcheur et l'humour du premier. Ça reste tout de même un bon divertissement, mais les fans de Bridget Jones pourraient être déçus. Le personnage d'Hugh Grant n'est pas aussi présent que dans le premier volet de la série, ce qui enlève beaucoup à l'histoire. Son personnage apporte une dimension encore plus humoristique au film et sans lui, c'est beaucoup moins drôle. De son côté, Renée Zellweger a une fois de plus eu à prendre beaucoup de poids et elle est toujours aussi excellente.

Dès l'insertion du DVD, le menu nous accueille en nous montrant les visages de Bridget, Mark et Daniel dans des petits carrés. Au centre de l'image, on peut apercevoir des séquences du film. Le menu est accompagné de la chanson "Can't Get You Out of My Head" de Kylie Minogue. De plus, une transition est visible entre chaque menu.

L'une des grandes forces des deux films de Bridget Jones est sans contredit la qualité de bande sonore accompagnant le film. Cette facette importante du film est mise en évidence par les excellentes pistes de son. Ce son est toujours clair et les dialogues bien audibles. L'ambiophonie et les basses fréquences sont utilisées fréquemment, ce qui augmente notre plaisir. Visuellement, le film est décevant. L'image n'est pas toujours agréable à regarder. Souvent, le grain du film est visible. Dès que la scène se déroule dans un endroit un peu sombre, le contraste devient plutôt mauvais.

La section supplément du DVD "Bridget Jones: The Edge of Reason" est divisée en trois parties. Chacune d'elles correspond à un des trois personnages centraux du film, soit Bridget, Daniel et Mark. Dans la section de Daniel, on peut y voir un reportage sur les coulisses de la bagarre entre ce dernier et son éternel rival Mark Darcy. On y apprend entre autres que la bataille n'était pas chorégraphiée et que les deux acteurs ont improvisé leur dispute. Toujours dans cette section, un jeu-questionnaire nous permet de voir lequel de deux hommes est plus notre type. Heureusement pour moi, aucun des deux ne l'était.

La partie supplément de Bridget nous permet d'entendre les commentaires de la réalisatrice, Beeban Kidron. Celle-ci nous parle du tournage du film et des anecdotes liées aux scènes qu'elle voit. Quatre scènes supprimées sont admissibles dans la section de Bridget. Elles sont toutes aussi intéressantes et drôles les unes que les autres. J'ai d'ailleurs bien aimé celle où l'on voit Bridget qui imagine les enfants qu'elle pourrait avoir avec Mark Darcy.

Les derniers suppléments se retrouvent dans la section du personnage de Colin Firth. On a tout d'abord la possibilité de voir un mini documentaire sur la relation entre Jones et Darcy. Les acteurs parlent de leurs rôles et des liens de leurs personnages. Le supplément, intitulé Lonely London, nous explique le travail de l'ordinateur dans une scène où Bridget regarde par la fenêtre et que l'on voit la ville de Londres en arrière-plan. Cette courte séquence a nécessité plusieurs heures de travail au département des effets spéciaux créés par ordinateur. Le résultat est splendide. Finalement, nous pouvons visionner une entrevue de la journaliste Bridget Jones avec l'acteur Colin Firth. Cette scène cocasse est liée au roman. La réalisatrice explique que dans le livre Bridget interview la vedette de la série Pride and Prejudice, qui est le même comédien qui joue Mark Darcy dans le film. À cause de ça, la scène a dû être retirée du scénario original. Par contre, entre deux tournages, Renée Zellweger et Colin Firth ont joué le jeu et on fait l'entrevue. En tant que journaliste, je peux vous affirmer que Bridget Jones n'a aucun, mais aucun talent d'intervieweuse.

Le DVD "Bridget Jones: The Edge of Reason" est plutôt satisfaisant pour les fans de Bridget Jones. Le film n'est peut-être pas aussi délicieux que le premier, mais il est tout de même savoureux.


Cotes

Film7
Menu7
Suppléments7
Vidéo6
Audio8