Bringing Up Baby
Two-Disc Special Edition
Warner Home Video

Réalisateur: Howard Hawks
Année: 1938
Classification: G
Durée: 102 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (Mono)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 2 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
28 mars 2005

Je suis un grand fan de Cary Grant depuis que je l'ai vu dans le film Charade avec Audrey Hepburn. Gentleman soigné, tombeur de ses femmes, il avait tout pour charmer son public avec ses personnages impeccablement rapides à réagir avec des mots, malgré les situations les plus insensées qui soient. Warner nous offrait dernièrement deux ensembles doubles DVD avec Grant et Hepburn... Non pas Audrey cette fois-ci, mais avec Katharine. Il y a Philadelphia Story et, lequel je fais la revue ici, "Bringing Up Baby" du réalisateur Howard Hawks.

David Huxley est un paléontologiste qui ne vit que pour compléter le brontosaure qu'il tente de restaurer pour son musée depuis quatre ans. Il ne lui manque qu'une clavicule intercostale qu'il devrait recevoir par courrier très bientôt. En attendant, il doit aller jouer au golf avec un avocat qui lui donnera accès à un million de dollars pour le musée. Sur le terrain, il est totalement harcelé par une femme pas trop brillante du nom de Susan Vance (Katharine Hepburn) qui se trouve à être la nièce d'Elizabeth Random, la femme qui a le fameux million à donner. Mais cela, David ne le sait pas encore et tente d'éviter cette folle à tout prix. Il doit en plus aller à la rencontre de sa fiancée, une compagne de travail très ennuyante, pour se marier. Pour une raison X, Susan est tombée en amour avec lui et tente de le retenir... Ajouter à cela un chien tannant (le même que dans The Awful Truth) nommé George qui a enterré l'os de dinosaure de David, un léopard entraîné qui répond au nom de Baby et un policier qui ne croit personne pour obtenir un vrai spectacle loufoque!

Cette comédie fut un échec commercial à son époque, mais est devenue au fil du temps une des plus intéressantes comédies, même que le magazine "Entertainment Weekly" l'a votée au 24e rang des plus grandes comédies de tous les temps en plus du American Film Institute qui l'a inscrite au numéro 97 des 100 meilleurs films et au numéro 14 des meilleures comédies des cent premières années du cinéma. Le réalisateur du film met la faute sur l'absence de gens normaux dans le film (ok... peut-être le chien et le léopard). Personnellement, j'étais intrigué à savoir quelle serait la prochaine folie qui passerait ensuite dans la tête de Suzan. Katharine Hepburn est très différente dans ce film que dans ses rôles habituels de la femme supérieure et froide. Cary Grant est une fois de plus sublime à ses habitudes. Quel plaisir de le voir sortir tout d'un coup de sa conversation durant un dîner pour suivre George et tenter de retrouver son os. Ce film à la fois fou et intelligent est le second de cinq films de Hawks mettant en vedette Cary Grant (les autres étant Only Angels Have Wings, His Girl Friday, I Was A Male War Bride et Monkey Business).

Le menu du DVD est composé d'images promotionnelles du film, typique des ensembles de vieux films de Warner. Le négatif utilisé pour le transfert montre très peu de signes d'usure habituels des films de cet âge. Le contraste dans les tons de gris n'est pas à son optimum, mais c'est sûrement la plus belle image que vous allez voir pour ce film. J'avais déjà vu une vieille version de ce film à la télévision et de mon souvenir, il tirait beaucoup plus sur le blanc que nous l'avons ici. Compte tenu de cela, je suis très satisfait de ce qui nous est offert aujourd'hui. Côté audio, nous entendons très bien ce qu'il se passe dans cette piste mono qui est dénudée de tous bruits de fond et de signes de fatigue. Rien de mauvais ni d'extraordinaire à signaler.

Comme suppléments sur cet ensemble, nous retrouvons une piste de commentaires avec le cinéaste Peter Bogdanovich qui nous donne plusieurs détails à propos du film, nous explique la provenance des quelques blagues (en les riant avec nous bien entendu), la géographie des plans du réalisateur et a un plaisir fou de visionner le film duquel il est très familier. Une piste de commentaires bien plaisante. Le premier disque est complété par des bandes-annonces d'autres films d'Howard Hawks. Le second DVD comprend deux nouveaux documentaires très bien faits intitulés "Cary Grant: A Class Apart" et "The Men Who Made the Movies: Howard Hawks" qui sont d'excellents survols de la carrière de ces deux hommes d'exception. J'ai particulièrement aimé le documentaire sur Cary Grant qui était divisé chronologiquement entre sa vie et ses films. La fin du documentaire fait mémoire de ses dernières années où il était beaucoup moins un personnage public et parle de faits que j'ignorais de cette vie. Il y a aussi des passages lus de l'autobiographie de Grant qui rendent ce film unique. Celui de Hawks n'est pas aussi intéressant pour moi peut-être parce que je connais ce réalisateur un peu moins. Je trouve cependant que l'utilisation des interviews de Hawks comme narration au film était tout de même génial.

Le DVD est complété par deux courts-métrages, soit "Campus Cinderella" (du réalisateur Noel M. Smith avec Johnny Davis et Penny Singleton) et le dessin animé Merrie Melodies "A Star Is Hatched", qui n'ont rien à voir avec le film à part leur date de sortie... probablement projetés en première partie de " Bringing Up Baby". Je me rends compte après le visionnement de cet ensemble qu'il y a peu de suppléments sur le film lui-même à part la piste de commentaires du premier disque. N'y avait-il pas des scènes retranchées, des extraits de scénario ou des photos de production quelque part?

Malgré le recul de 1938, ce film réussi facilement à faire rire encore aujourd'hui. C'est ce que nous appelons un classique! Aujourd'hui, les comédies font rires par leurs grossières niaiseries ou leurs personnages complètement névrosés. Il est rare de voir des comédies intelligentes qui peuvent nous faire rire par une simple ligne de dialogue et même sans dire un mot. Une chance que les vieux classiques retrouvent vie sur DVD afin que le public puisse les apprécier… et peut-être même montrer à Hollywood que le chemin du passé est toujours bien intéressant.


Cotes

Film7
Menu1
Suppléments7
Vidéo7
Audio7