Bring It On
The Cheerbook Collection
Universal Studios Home Video

Réalisateur: Peyton Reed / Damon Santostefano / Steve Rash / Steve Rash
Année: 2000 / 2004 / 2006 / 2007
Classification: PG
Durée: 99 / 90 / 99 / 90 minutes
Ratio: 1.85:1 / 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51 - DTS51 sur le premier film), Français (DD51), Espagnol (DD51)
Sous-titres: Anglais, Espagnol, Français
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 4 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Amélie Gravel
22 décembre 2007

C'est en 2000 que le premier "Bring It On" est sorti en salles. Alors que les films pour jeunes adolescentes étaient particulièrement populaires, cela ne faisait aucun doute que les déboires d'une meneuse de claques de 16 ans plairaient à ce public conquis d'avance. Malgré la faiblesse du scénario, les chorégraphies, la musique et l'ambiance qui se dégageait du film le rendaient attrayant. Flairant la bonne affaire, les studios Universal ont commandé une suite, puis une autre et enfin une dernière, sortie juste à temps pour ce Noël directement en vidéo, malgré le succès tout à fait relatif de chacune d'entre elles. Une distribution débutante, des répliques de moins en moins intelligentes et une histoire prévisible font que ces suites n'entreront certainement pas dans l'histoire du cinéma. Heureusement, les numéros spectaculaires et la trame sonore concoctée de musique populaire et énergique sauvent les films, et font que cette nouvelle édition, rassemblant les quatre productions, fera peut-être le bonheur d'une pré-adolescente qui le trouvera au pied de son arbre de Noël.

Bien que les films ne m'impressionnent pas par leur génie, je ne peux en dire autant de la présentation de cette collection! Créé sous la forme d'un livre, le coffret est vraiment attrayant, et de plus, d'une rigidité à toute épreuve! En ouvrant la page couverture, nous trouvons le premier disque, inséré dans une page de carton, qui contient le premier film de tous. Sur les deux pages ouvertes, nous trouvons des photos et des accroches tirées du film en question. C'est en tournant la page que nous accédons au deuxième disque, présenté de la même façon que son prédécesseur, et ainsi de suite pour les deux derniers volets. Le tout donne un résultat dynamique et coloré tout à fait à l'image des quatre productions. Voici un bref résumé des quatre films ainsi que ce que vous trouverez sur chaque disque :

Disque un ("Bring It On"): Torrence (Kirsten Dunst) est nommée capitaine de l'équipe de meneurs de claques, les Toros. Son règne commence mal: dès la première pratique, une des filles doit être transportée à l'hôpital et doit être remplacée. La remplaçante fait justement découvrir une dure réalité à la nouvelle capitaine: tous les numéros enseignés par son ancienne capitaine étaient plagiés sur une autre équipe, les Clovers. La course au Championnat s'annonce plus ardue, menant ultimement à un duel entre les deux équipes rivales.

La section des suppléments de ce premier disque est identique à celle qui se trouvait sur l'édition originale DVD de ce film paru en 2001. Vous y trouverez donc un documentaire sur la production, dix scènes supprimées commentées par le réalisateur, cinq scènes allongées, des images vidéo tournées par la caméra d'un membre de la production de la journée où ils ont tourné la scène du lave-o-thon, les tests d'habillage et de maquillage avec Kirsten Dunst et Eliza Dushku (court et inutile), une activité interactive qui nous permet d'apprendre des anecdotes pendant que nous visionnons le film, le vidéoclip "As if" de Blaque (groupe musical formé des trois filles qui jouent les membres principaux des Clovers), des activités sur DVD-ROM, la bande-annonce originale, des notes de production, les biographies de quatre acteurs (Kirsten Dunst, Elisa Dushku, Jesse Bradford et Gabrielle Union), de la scénariste et du réalisateur, une piste de commentaires du réalisateur et finalement des bandes-annonces de produits Universal sortis à la même époque.

Disque deux ("Bring It On Again"): À sa première année de collège, Whittier souhaite par-dessus tout intégrer l'équipe de meneuses de claques. Avec l'étoffe de capitaine qu'elle dégage, elle n'a aucune difficulté à être admise dans l'équipe. Mais écœurées par le snobisme qui règne au sein de l'équipe, Whittier et sa meilleure amie quittent l'équipe. Ça ne veut pas autant dire qu'elles baissent les bras. Au contraire, elles décident de former leur propre équipe de meneuses de claques qui rassemble les marginaux de l'école, qui ne connaissent absolument rien au cheerleading. Tout un défi... en valera-t-il la peine?

Au niveau des suppléments, vous trouverez en premier lieu "Tony G's Dos And Don'ts", où le chorégraphe Tony Gonzalez nous donne tous les conseils nécessaires pour pratiquer le cheerleading. Ensuite, l'option "Fun Facts", lorsqu'activée, nous envoie des informations pas toujours pertinentes sous forme de pop-up pendant le générique de la fin sur les acteurs, sur le cheerleading et sur le tournage du film. Suivent un documentaire sur la production, une ouverture alternative, des scènes supprimées et prolongées (sans commentaires du réalisateur), la bande-annonce originale ainsi qu'un supplément nous retournant au premier film intitulé "Cheer Along With The Original Bring It On", qui consiste à nous présenter la chanson d'ouverture avec les paroles défilant en style karaoké.

Disque trois ("Bring It On: All or Nothing"): Juste comme Britney (interprétée par Hayden Pannetiere, juste avant qu'elle apparaisse dans tous les téléviseurs américains avec la série Heroes… comme par hasard en cheerleader) devient capitaine de son équipe de meneuses de claques, son père est muté dans une autre ville. En quittant son équipe, elle fait ses adieux au cheerleading. Mais en voyant l'équipe de son nouveau lycée, les pompons lui démangent. Elle ne peut donc s'empêcher de la joindre. Seulement, les choses se compliquent lorsqu'elle apprend que sa nouvelle équipe compétitionnera contre ses anciennes comparses à qui elle avait promis de ne plus jamais "chauffer un terrain" pour obtenir un contrat dans une émission de télévision mettant en vedette Rihanna. Britney devra alors choisir son camp...

Parmi les suppléments, nous avons un montage de scènes ratées d'un peu plus de dix minutes (trop long pour le peu d'intérêt) et un documentaire sur la production. L'extra "Cheer Camp: From Wannabe To Cheerleader" est un documentaire sur l'entraînement des acteurs pour apprendre les chorégraphies; le segment "Break It Down" est celui dans lequel Tony G nous apprend quelques routines en compagnie d'acteurs et de cheerleaders; quant à "From The Street To The Set", nous apprenons comment ils ont transformé les chorégraphies de cheerleading en un style plus urbain.

Disque quatre ("Bring It On: In It To Win It"): Ce quatrième (et dernier, espérons-le) volet, se déroule dans un camp de cheerleading, au terme duquel les équipes se disputeront le premier prix : une tournée mondiale. Pour Carson, capitaine des Sharks, c'est l'année ou son équipe l'emportera. Mais ses chances semblent compromises dès le moment ou elle s'éprend d'un cheerleader de leur équipe ennemie, les Jets. À partir de ce moment, tout semble aller de travers pour les Sharks. La solution à tous leurs problèmes se révélera très étonnante, puisqu'ils devront s'unir avec leurs rivaux.

Cette section de suppléments nous montre plusieurs segments dans lesquels Tony G nous montre différentes routines. Vous trouverez également des scènes supprimées et un documentaire sur la production.

En regardant les suppléments sur les différents disques, on se dit que Tony Gonzalez est très présent et surtout, que c'est le seul membre de l'équipe de production qui est vraiment montré (sauf sur le premier disque, puisque le premier film est le seul qu'il n'ait pas chorégraphié). Mais après y avoir réfléchi, je réalise que tout le crédit peut bien lui revenir puisque c'est grâce à lui si les films ont un quelconque intérêt. Ce n'est certes pas la qualité du scénario, ni le talent des acteurs qui se font remarquer dans ces films, mais bien les chorégraphies, et Tony G semble très talentueux à en juger par les numéros spectaculaires que nous pouvons voir. Si vous êtes comme moi et avez envie de sauter directement aux numéros de la fin dès l'insertion du disque, l'achat de cette collection n'est probablement pas la meilleure décision. Cependant, pour les jeunes filles qui veulent se divertir devant des comédies peu intelligentes, mais divertissantes, le "Bring It On Cheerbook" est plus approprié.


Cotes

Film4
Présentation10
Suppléments9
Vidéo7
Audio7