Broadway Bill / Riding High
Paramount Home Entertainment

Broadway BillRiding High
Réalisateur:Frank CapraFrank Capra
Année:19341950
Classification:PGPG
Durée:102 minutes111 minutes
Ratio:1.33:11.33:1
Anamorphique:NonNon
Langue:Anglais (Mono)Anglais (Mono)
Sous-titres:Anglais
Nombre de chapitres:1614
Nombre de disques:1 (DVD-5)1 (DVD-9)


Le DVD de "Brodway Bill" DVD est disponible chez: Amazon.ca
Le DVD de "Riding High" est disponible chez: Amazon.ca

Selon Raphaël Gendron-Martin
2 octobre 2004

Décédé en 1991 à l'âge vénérable de 94 ans, le cinéaste Frank Capra a connu une fructueuse carrière remplie d'excellents films. Du réalisateur italien, on se souvient surtout de It Happened One Night, Mr. Deeds Goes To Town, Mr. Smith Goes To Washington et l'inoubliable It's A Wonderful Life. Malgré cette liste impressionnante de chef-d'oeuvres, Capra n'était pas fier de la totalité de sa filmographie. En effet, en 1934 il a réalisé le long métrage "Broadway Bill" portant sur le milieu équestre et le cinéaste a toujours regretté d'avoir choisi Warner Baxter dans le rôle titre du propriétaire du cheval. Il appert que l'acteur avait une peur maladive de ces animaux et que cela paraissait à l'écran. Capra a attendu seize ans avant de remédier à la situation en réalisant le remake du film, "Riding High", avec cette fois-ci Bing Crosby en vedette.

Les deux films racontent exactement la même histoire, avec les mêmes personnages. Dan Brooks est sur le point d'épouser Margaret Higgins, la fille du richissime J.L. Higgins qui possède tous les établissements importants d'Higginsville. Dan est d'ailleurs responsable de l'usine de fabrication de boîtes de carton. Mais il a d'autres préoccupations en tête, car il souhaite faire courir son cheval Broadway Bill dans des compétitions équestres. Après clairement fait savoir à son patron Higgins qu'il abandonnait ses fonctions à l'usine, le jovial ouvrier quitte le village pour assouvir sa passion première. Loin d'être contente de sa décision, Margaret refuse d'accompagner Dan. Secrètement amoureuse de son beau-frère, Alice, la sœur de Margaret, ne se fait pas prier pour aller rejoindre l'homme et son cheval. Même si tous les parieurs ne donnent pas une chance à Broadway Bill de remporter une course, Dan Brooks ne désespère pas et son poulain en surprendra plusieurs.

Tel que mentionné plus haut, c'est en 1934 que Capra a réalisé "Broadway Bill", soit tout juste après l'acclamé It Happened One Night. Et l'on peut dire que le réalisateur avait raison de regretter le choix de Warner Baxter. En effet, la chimie n'opère tout simplement pas entre l'acteur et le cheval, de même qu'avec Myrna Loy, qui joue Alice. Baxter ne dégage aucune sympathie et il est bien difficile de s'attacher à son personnage. On en vient à se demander ce qu'Alice peut bien lui trouver. C'est tout le contraire avec Bing Crosby dans "Riding High". Le légendaire acteur dégage un charme envoûtant. Dès le début du film, on sent son personnage véritablement amoureux de Margaret, ce qui était bien difficile à remarquer dans le film original. Comme on le sait, Crosby a connu du succès autant au cinéma qu'en musique (avec son fameux disque de Noël). Eh bien, l'artiste nous fait partager son talent vocal à plusieurs reprises dans le film. Il y a une bonne demi-douzaine de chansons que Crosby interprète, si bien qu'on se croirait presque dans une comédie musicale. Les chansons sont toutes bien intégrées dans l'histoire et Crosby les chante avec tellement de bonne volonté que ce sont tous de beaux moments.

Les deux films se ressemblent presque en tous points. J'ai eu l'occasion de les comparer l'un à l'autre et de nombreuses scènes sont identiques. En fait, ce sont les mêmes! Eh oui, après avoir bien vérifié j'ai constaté que Capra avait décidé de réutiliser certaines scènes de "Broadway Bill" pour les intégrer dans "Riding High". Ces scènes sont si bien ajoutées qu'on ne se rend même pas compte qu'elles datent de seize ans par rapport au reste du film! Pour ce qui est des autres scènes que le cinéaste a tournées, la mise en scène est exactement la même que pour l'original, les personnages portant les mêmes costumes. Habituellement, les remakes de films s'inspirent grandement du film original, mais il y a toujours quelques changements ici et là. Pas cette fois-ci. On se rend vraiment compte que Capra a repris son film scène par scène et qu'il n'a filmé que les nouvelles séquences avec Crosby en remplacement de Baxter. Pour ce qui est des autres acteurs, il y en a quelques-uns qui jouent le même personnage dans les deux films.

Il y a très peu de suppléments sur les éditions DVD de ces deux films. En fait, on n'en retrouve qu'un sur le disque de "Broadway Bill", mais il est intéressant. Il s'agit d'une entrevue faite par Frank Capra Jr. en 1992, soit un an après la mort de son père. Pendant cinq minutes, Capra fils résume un peu la carrière impressionnante de son paternel, en mettant l'accent sur Broadway Bill. Il y explique entre autres le choix discutable de Warner Baxter. Un vidéo qu'on aurait aimé plus long.

Le menu des deux DVD est pareil dans sa simplicité. Il n'y a qu'une photo sur chacune des pages et aucune animation ni musique n'agrémente notre navigation. Du côté de l'aspect visuel, l'édition de "Broadway Bill" comprend un grain très apparent à l'écran. Également, il y a un problème de luminosité car certaines scènes passent d'un grand éclairage à une noirceur soudaine alors que ce n'est pas voulu dans l'histoire! Pour "Riding High", la qualité est nettement mieux, il faut dire que le film est un peu plus récent (même s'il date de plus de cinquante ans!). Quant à la qualité sonore, elle est plus ou moins appréciable de part et d'autre. Le son n'étant disponible qu'en mono sur les deux éditions, cela laisse peu de place aux effets sonores. Et ces deux films auraient pu nécessiter de nombreux effets en raison des courses de chevaux. Mais ce n'est malheureusement pas le cas. Malgré cela, les dialogues sont pour la part assez bien perceptibles.

Après avoir réalisé un film qui ne le satisfaisait pas, Frank Capra a décidé de se reprendre seize ans plus tard. Même si je suis souvent du genre à prôner l'original plutôt que le remake, je vais faire une exception dans ce cas-ci. Car la présence de Bing Crosby ajoute beaucoup à notre plaisir lors du visionnement de Riding High.


Cotes

Film5/7
Menu1/1
Suppléments2/-
Vidéo4/6
Audio4/5