Brothers in Arms
Sony Pictures Home Entertainment

Réalisateur: Jean-Claude La Marre
Année: 2005
Classification: R
Durée: 86 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Michael Aumond
19 août 2005

Pour nous démontrer un lien fort entre deux frères, le film "Brothers in Arms" nous amène à l'époque du Far West, mais plus particulièrement dans une ville nommée Carazon. Dans celle-ci vit Rob Driscoll, un homme riche a une emprise et un contrôle sur toutes les sphères de la société. Il finira même par nommer la ville en son nom. Il a un fils qui est un véritable emmerdant, il tue qui il veut et il prend se qu'il veut. Rob Driscoll le voit comme le futur maire de la ville et le laisse faire à sa guise ses folies. Tout va dans le meilleur des mondes pour cette famille. Cependant, quand son fils est tué pas un gang de voyous, Driscoll fera tout pour retrouver les malfaiteurs. Ce groupe de rebelle, est constitué de deux frères, Linc et Zane Malone, lié pour toujours depuis la mort de leur famille. Ils ont perdu des parents par une attaque déloyale des Driscoll. Pour attaquer la banque de Carazon, les deux frères Malone se sont entourés d'une métisse (noir et indienne) qui n'a pas froid aux yeux, d'un révérend qui a perdu la foi et d'un tricheur qui passe son temps à jouer au carte. Ils tenteront, malgré que toute la ville les recherche, de dévaliser la banque de l'endroit. Ils réussiront à entrer dans la banque, mais Rob Discoll n'a pas dit son dernier mot et entourera la banque. Ils devront faire preuve d'imagination pour se sortir de cette difficile situation.

Ce film offre une belle leçon de fraternité. Il est bien réalisé par le jeune réalisateur Jean-Claude La Marre. Le scénario est rempli de dialogues amusants qui font sourire à l'écoute. Le film a cependant un propos très dur et très cru. Malheureusement, l'histoire finit par paraître un peu longue vers la fin. Malgré ces une heure et 26 minutes, le film semble duré deux heures de long. Pour continuer, le réalisateur a fait preuve d'audace tout au long du film pour nous offrir un travail différent et intimiste. Les personnages sont excentriques et intéressant à voir évoluer. Les comédiens, quant à eux, ont été bien choisis pour leurs rôles, ils sont très crédibles. David Carradine est toujours, à mon avis, extrêmement convaincant dans son rôle comme il l'a été dans les deux volumes de Kill Bill.

Au niveau de la qualité technique, l'équipe a fait un bon travail. L'image laisse paraître un bon transfert numérique en permettant une qualité visuelle satisfaisante. Les couleurs sont naturellement belles en ne laissant transparaître presque qu'aucune banalité ou défaillance dans l'image. Malheureusement, on remarque maints pixels dans les scènes sombres. Les scènes de nuit ne sont rarement claires. Bref, une vidéo qui nous laisse une belle impression en général. Sur le plan de l'audio, chaque son est clair individuellement, mais le son général du film ne semble pas prendre assez de place. Il semble pauvre en éclat. Il manque un peu d'omniprésence tout au long du film. Le film aurait été gagnant à avoir un son explosif tout au long du récit pour soutenir un scénario fort en émotion. Enfin, la musique en général offre un bel effet au film et colle à l'histoire. Le menu est beau et offre un beau style graphique malgré qu'il soit statique. Les photos ont bien été choisies pour donner un effet soigné au menu. La pochette est belle et donne le goût d'écouter le film. Les images sont claires et donnent un aperçu juste de l'histoire. Le ton des couleurs a été soigneusement choisi.

Ce DVD offre peu de suppléments et c'est dommage. Il y a une multitude de bandes-annonces de plusieurs films styles de films. Il y a aussi un documentaire sur la production de ce long métrage. Ce documentaire d'une durée d'environ 17 minutes fait bien le tour des pensées des comédiens et du réalisateurs par rapport à ce film. Chaque intervenant est calme et nous présente instinctivement ses perceptions. En gros, on nous parle de la décision d'embauche de chaque comédien, de la relation avec le réalisateur et des choix techniques pour plusieurs scènes.


Cotes

Film7
Présentation8
Suppléments7
Vidéo8
Audio7