Brubaker
20th Century Fox Home Entertainment

Réalisateur: Stuart Rosenberg
Année: 1980
Classification: R
Durée: 130 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST, Mono), Espagnol (Mono), Français (Mono)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres: 26
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Frédéric Gouin
11 août 2003

Dans les films qui se déroulent dans des prisons, on voit plusieurs choses pas trop catholiques. Dans la prison de Wakefield, Arkansas, c'est un peu plus extrême. Basé sur l'histoire vraie de Tom Murton, celui-ci a grandement contribué à rendre la vie des prisonniers un peu plus viable. On est loin des cellules de prison avec télévisions câblées.

Brubaker (Robert Redford) est le nouveau directeur de prison de la prison de Wakefield en Arkansas. Appelé à reformer la prison, il s'y introduit en tant que prisonnier pour avoir une idée claire de ce qui ne fonctionne pas à l'intérieur des murs. Rapidement, il se rend compte des abus de pouvoir, des pots de vin, du chantage, de la violence gratuite et raciste, du non-respect des droits fondamentaux des prisonniers, etc. Bref, il y a beaucoup de travail à faire et ça ne sera pas de la tarte.

Ce qui ne l'aide pas, c'est qu'un certain groupe de gardiens se trouve à être des "trusties", c'est-à-dire, des prisonniers à qui on fait confiance. Ils possèdent des armes et ont plus de liberté que de vrais prisonniers. Ceux-ci baignent malheureusement dans l'extorsion et la corruption. Brubaker devra s'entourer des bonnes personnes pour réussir sa réforme.

La pointe de l'iceberg est découverte lorsqu'Abraham, un vieux prisonnier, vient soulager sa conscience à Brubaker. Selon lui, les terrains de la prison cachent un grand nombre de cadavres, victime de meurtres. Lorsque Brubaker décide de retrouver ses corps, il reçoit beaucoup de pression du comité de la prison pour arrêter cette recherche. Brubaker contre le gouverneur, c'est David contre Goliath.

Le menu du DVD est très très simple. Sans animation et sans musique, seul le visage de Robert Redford orne le menu. Du point de vue technique, le transfert vidéo est quand même bien fait. Malgré plusieurs poussières durant le visionnement, j'ai été assez surpris de la qualité de ce film qui date de 1980. Il est vrai que les couleurs manquent un peu de punch, mais l'ensemble de l'image reste clair à tout moment, même dans les moments sombres. La piste audio possède un nouveau mixage pour le DVD, soit la piste stéréo. Elle n'est pas si mal, même si je trouvais que le son était un peu "cacanne". Il faut souligner le fait que les dialogues soient très clairs. Comme supplément, on le droit qu'à des bandes-annonces.

"Brubaker" est un film très intéressant pour plusieurs raisons, dont pour connaître la vie du monde carcéral des années 70-80 (très différent de ce que j'avais déjà vu), pour la performance de Robert Redford, pour une des premières apparitions de Morgan Freeman au cinéma, pour la qualité du scénario (nominé pour un Oscar) et pour une bonne édition DVD de ce film.


Cotes

Film8
Menu1
Suppléments1
Vidéo7
Audio6