The Burning Plain
E1 Entertainment

Réalisateur: Guillermo Arriaga
Année: 2008
Classification: 14A
Durée: 107 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD20)
Sous-titres: Anglais, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212101496

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
24 janvier 2010

Le scénariste des excellents Amores Perros, 21 Grams, Babel et The Three Burials of Melquiades Arriaga, Guillermo Arriaga, se lance à la réalisation avec "The Burning Plain", un premier film habile et complexe qui manque parfois de magie et d'émotion.

Sylvia (Charlize Theron) est une restauratrice un peu instable qui multiplie les amants. Un étranger va réorienter son existence, la replongeant dans ses souvenirs troubles, la ramenant au Mexique où sa mère (Kim Basinger) tissait une relation secrète et extraconjugale.

L'art du cinéaste est de compliquer une histoire qui aurait pu être si simple... et banale. Ainsi, il développe pas moins de quatre lignes directrices, mélangeant les lieux et les époques, superposant les personnages et les quêtes dramatiques, pour essayer de cibler l'amour qui guérit, qui pardonne et qui consume. Le metteur en scène le fait brillamment, sans jamais perdre le spectateur, révélant ses astuces pas à pas, un coup de théâtre après un autre, jusqu'à une conclusion qui se tient parfaitement par elle-même.

Le scénario étant maîtrisé, il en va tout autrement de la réalisation, qui manque parfois de panache et de piquant. Guillermo Arriaga n'est pas Alejandro González Iñárritu et il ne possède pas encore tous les atouts pour tenir en haleine et utiliser son rythme pour éviter les temps morts. Sa façon de diriger les comédiens est toutefois au point, et ce, même si le récit, trop construit et étudié, éradique du même coup les traces d'émotions et de sentiments qui devaient émaner du début à la fin.

La photographie est exquise, tout comme les images qui utilisent de belles textures développées et une jolie palette de couleurs froides évoquant cette société grise et morne du présent... ou chaude et ensoleillée du passé. Les contrastes tendent cependant à être trop sombres, ce qui n'est pas catastrophique vis-à-vis des sujets traités. Les belles compositions instrumentales d'Omar Rodriguez Lopez et de Hans Zimmer amènent un peu de tension, tout comme l'utilisation des différentes enceintes qui peuvent surprendre par ces bruits de vents, de flammes, de pluie, de vagues, etc. Bien que les voix s'entendent sans problème, mieux vaut se concentrer sur la version originale en anglaise que sur la traduction francophone qui laisse à désirer. De très visibles sous-titres espagnols blancs complètent le tout.

La pochette sans éclat montre le visage des deux héroïnes. Le menu principal du DVD est à l'effigie d'un majestueux paysage, d'une maison qui brûle, de la fumée qui s'envole et d'un air mélodique à la guitare. S'il n'y a malheureusement aucune piste de commentaires, les suppléments s'avèrent très intéressants. Il y a tout d'abord un avant-goût de l'ouvrage avec quelques mots du réalisateur, un fascinant entretien avec Omar Rodriguez Lopez et le cinéaste qui abordent l'importance de la musique, plusieurs bandes-annonces variées et finalement un documentaire de 44 minutes retraçant toutes les étapes de la production, de la conception de l'histoire à l'élaboration des thèmes, du choix des acteurs à la finition de quelques séquences.

Guillermo Arriaga est d'abord et avant tout un scénariste émérite qui est capable de transformer le quotidien et amener beaucoup de nouveauté à des intrigues ordinaires et sans éclat. Il faudra toutefois être patient. Sa première mise en scène n'a rien à voir avec celle d'un Amores Perros, et si "The Burning Plain" se regarde aisément, il s'oublie également rapidement. Personne ne s'attendait non plus à ce qu'il fasse un Orson Welles de lui-même et qu'il accouche d'un chef-d'œuvre dès le début. Il faudra donc le suivre et lui laisser quelques chances avant de déterminer s'il ne devrait pas seulement se consacrer aux mots...


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments7
Vidéo7
Audio7