Burning The Map
Westlake Entertainment Group

Réalisateur: Dustin Humphrey
Année: 2004
Classification: NR
Durée: 67 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Émilie Langevin
15 août 2004

Il y a de cela quelques millénaires, le surf est apparu et depuis ce temps archaïque, ce sport a évolué considérablement. Étant d'abord un moyen d'affronter les vagues adopté par certains pêcheurs, le surf est vite devenu un sport extrême adulé par plusieurs, notamment Timmy Turner. Cet amateur rigoureux y a consacré une partie majeure de sa vie ainsi qu'un documentaire, "Burning the Map", portant sur son odyssée effarante de trois mois en Indonésie.

Le futur de ce vétéran du surf était déjà décidé: il jouirait d'un poste permanent dans le restaurant familial où il œuvrait déjà après ses heures d'école et pendant la période estivale. Seulement, avant de s'y consacrer, Timmy décide de faire un voyage en Indonésie là où il ne fait que pratiquer son sport de prédilection avec les gens du coin et ses amis.

Les cinéastes Brett Sporich et Dustin Humphrey suivent Timmy au cours de son aventure paradisiaque. Andy Vedone, un entraîneur de surf qui fait la narration du documentaire, ne tarit pas d'éloges sur les plages titanesques d'Indonésie là où ce film est tourné. Les prises de vue des surfeurs sont tout simplement sensationnelles. À certaines occasions, il nous est même possible d'admirer le cylindre de la vague par le truchement d'une caméra directement placée sur la planche. Entre ces séances de démonstration, nous accompagnons les friands du surf à travers leur séjour, ce qui nous permet d'en découvrir un peu plus sur l'Indonésie et ses habitants.

L'aspect vidéo m'apparaît moyen pour diverses raisons. Premièrement, le transfert non anamorphique comporte des problèmes de pixelisation et l'image est plus granuleuse par endroits. La pigmentation des couleurs est faible, nous donnant un coloris quelque peu fade. Seule la trame sonore originale (anglais) est présente et tout le son passe par les enceintes avant. Les dialogues sont généralement audibles et une musique d'accompagnement aux saveurs de guitare se fusionne adéquatement au mixage sonore. Malheureusement, la présence de sous-titres est inexistante. Le menu, présentant deux segments vidéo sur le surf et la vie en Indonésie, est une belle réussite. C'est en entendant une musique et les réflexions sur la vie de Timmy Turner que nous naviguons à travers les timides options de ce DVD.

En guise de suppléments, nous avons droit à un documentaire sur la production qui ne nous apprend rien de plus sur ce périple en Indonésie. Le documentaire "In Country" se présente quant à lui sous forme de sondage insipide où les deux mêmes questions sont posées à quelques paysans: "Quel âge avez-vous?" et "Depuis combien de temps demeurez-vous ici?". "Bali Nights" est le plus intéressant des trois quoique encore quelque peu superficiel. À l'aide d'une caméra cachée, nous entrons dans l'univers des bars illégaux et de la vie nocturne de Bali. Pour compléter, nous avons droit à une galerie de photos présentée sous forme d'un diaporama.

À l'image du surf, ce documentaire nous amène parfois sur le haut de la vague, mais parfois dans le creux de celle-ci. Le volet surf est impressionnant tandis que le côté documentaire de ce périple et des réflexions de Timmy est inégal. Même si certains moments où Timmy parle à ses parents ou s'improvise caméraman sont de peu d'intérêt, il n'en demeure pas moins que d'autres pendant lesquels il s'interroge sur ses choix de vie sont très accrocheurs. Amateurs de surf, je vous recommande le visionnement de ce DVD qui saura vous baigner dans l'univers de ce sport extrême.


Cotes

Film7
Menu8
Suppléments3
Vidéo6
Audio6