49 Up
First Run Features

Réalisateur: Michael Apted
Année: 2005
Classification:
Durée: 134 minutes
Ratio: 1.66:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 14
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Robert Bélanger
3 décembre 2006

"Give me the child until he is seven, and I will give you the man".

Inspiré par cette maxime jésuite et par la rigidité du système des classes sociales en Grande-Bretagne dans les années 1960, le fondateur du mouvement "World in Action", Tim Hewat, est à l'origine de la série "Up", qui tentait de découvrir si l'avenir des enfants était prédéterminé par leur milieu socio-culturel. Le concept original, établi en 1964 dans Seven Up, consistait à interviewer 14 enfants de divers milieux provenant d'un peu partout au travers du pays en leur demandant de parler de leurs vies, de leurs aspirations et de leurs rêves. Le résultat s'est avéré fascinant et, pendant les cinq dernières décennies, le réalisateur Michel Apted a répété l'expérience tous les sept ans, examinant leur progression alors qu'ils passaient de l'enfance, à l'adolescence et à l'âge adulte, et devaient composer avec les joies, les peines, les victoires et les échecs qui marquent l'existence humaine. "49 Up" est donc le septième film de la série et nous montre comment les différents membres du groupe ont progressé pendant les sept dernières années. Il marque le retour d'un membre qui s'était absenté pendant 14 ans et met en scène plus de membres du groupe original que tous les épisodes précédents.

Au bord de la rupture dans 42 Up, le film nous révèle que le couple formé par Tony et Debbie a survécu et qu'ils sont maintenant de fiers grands-parents. Bruce, qui voulait devenir missionnaire depuis l'âge de sept ans, avait gradué d'Oxford et était allé enseigner au Bangladesh. Dans 35 Up, il révélait vouloir se marier et rencontra par la suite Penny, une collègue enseignante qu'il épousa. On les retrouve dans leur appartement de Londres et on saura si leur rêve d'avoir des enfants s'est réalisé. Quant à Sue, qui s'était mariée à 24 ans et avait divorcé par la suite, elle avait quitté son travail et s'occupait seule de ses deux enfants. Elle venait à peine de rencontrer quelqu'un dans 42 Up et on apprend qu'elle a trouvé le bonheur avec Glen, avec qui elle vit maintenant depuis sept ans. Jackie, qui s'était également mariée jeune et avait divorcé à 35 ans, a eu cinq enfants de trois pères différents. Elle vit toujours de l'aide sociale, seule dans sa maison en Écosse, et souffre de problèmes de santé. On en apprendra également davantage sur Suzy, Paul, Simon. Nick, Andrew, John et Lynn, mais qu'est-il advenu de Neil, ce petit garçon jovial qui s'est retrouvé plus tard seul et sans-abri dans les Highlands à l'âge de 28 ans? On l'avait retrouvé 14 ans plus tard alors qu'il était conseiller libéral démocrate dans la région de Hackney! Est-il toujours en politique ou est-il retourné à sa vie de nomade?

La série "Up" est une réalisation monumentale dans les annales du documentaire. Ce qui avait débuté comme un réquisitoire envers la rigidité du système des classes sociales s'est peu à peu transformé en drame humain sur le quotidien de gens ordinaires. L'adolescence, le mariage, les enfants, le travail, le succès, les échecs, l'amour et la douleur de perdre un être cher, sont toutes des choses auxquelles nous pouvons facilement nous identifier. Et c'est plus vrai, honnête et réaliste que tous les "reality shows" qui polluent les ondes télévisuelles de nos jours. C'est ce qui fait de toute la série "Up" un incontournable qui pose un regard aussi étonnant qu'inoubliable sur la structure de l'existence humaine au 20e siècle.

Auparavant tourné en 16mm et par la suite en 35 mm, la série fait un saut dans la modernité avec "49 Up" puisque le film a été tourné à la caméra numérique et propose un transfert anamorphosé. Les défauts associés au processus de conversion du matériel source de format PAL en NTSC sont parfois visibles sur des téléviseurs de grandes dimensions, mais en général, l'image est claire et propre et le niveau des contrastes et des détails est adéquat. La qualité sonore est bonne et se compare à ce que l'on retrouve normalement dans les documentaires récents. La présentation est standard et le boîtier simple contient un encart publicitaire. Les menus sont statiques, sans accompagnement musical, et la navigation s'effectue aisément. Parmi les suppléments, on retrouve une fascinante entrevue avec le réalisateur Michael Apted, menée par le célèbre critique Roger Ebert, un fan de longue date de la série "Up". On retrouve également une courte biographie du réalisateur, ainsi qu'une galerie photo.

Je vous recommande fortement "49 Up", ainsi que le coffret comprenant les six premiers films de la série, également distribué par First Run Features.


Cotes

Film9
Présentation4
Suppléments5
Vidéo7
Audio7