An Inconvenient Truth
A Global Warning
Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Davis Guggenheim
Année: 2006
Classification: G
Durée: 96 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20), Français (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 32
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Jean-Michel Vanasse
3 décembre 2006

Est-ce trop alarmiste? Est-ce que la fin du monde approche? Les enfants de nos enfants vont-ils vivre dans un environnement adéquat? Est-ce que je peux empêcher la destruction de la planète? C'est avec toutes ces questions en tête que j'ai visionné le très médiatisé documentaire d'Al Gore, "An Inconveniant Truth". À sa sortie, les critiques, les écolos et les intellos ont tous vanté ce film. Des critiques ont dit que c'est le film le plus épeurant que vous alliez voir. Lorsqu'il l'a vu, mon collègue Benoit Dutrizac m'a dit qu'il n'allait plus adresser la parole à ceux qui n'ont pas visionné ce documentaire.

Comme à l'habitude, j'ai préféré attendre la version DVD pour pouvoir profiter au maximum de ce film. L'inconvénient, c'est que tout a déjà été dit sur le sujet. Que ce soit lors des discussions concernant Kyoto ou les différentes conventions sur les conditions climatiques, le réchauffement de la planète a tapissé les pages des journaux. Malgré tous les reportages, articles, documentaires et autres, aucun ne vulgarise aussi bien que "An Inconveniant Truth". Le but de ce documentaire est de faire comprendre au monde entier l'importance et la fragilité de notre environnement. Le réchauffement de la planète, on le voit dans le documentaire, on est en plein dedans.

Ce n'est pas nouveau comme phénomène. Hubert Reeves disait la même chose à des universitaires dans les années 80. Même si c'était déjà important comme problème à cette époque, aujourd'hui la situation est urgente. Je ne vais pas vous faire le discours des environnementalistes, mais je vais vous recommander fortement de voir ce film. Prenez le temps de bien le comprendre, quitte à faire pause de temps en temps. Je n'ai jamais été très vert. Je me suis toujours dit que la planète allait s'adapter comme tout le reste. Cependant, ça ne semble pas être si simple. Al Gore, tout comme les créateurs de ce DVD, a pensé à inclure des pistes de solutions simples et efficaces que chacun peut faire.

J'ai également bien aimé le travail du réalisateur, Davis Guggenheim, qui nous présente un côté plus intime d'Al Gore. Comment aurait été la planète s'il avait finalement été élu? Avec ce documentaire, on ne peut qu'apprécier encore plus cet homme et le regretter davantage. Sauf, qu'en dehors de la politique, libéré de la pression des lobbyistes, il peut sûrement faire avancer plus la cause de l'environnement qu'en étant dans l'opposition. Par contre, avec lui au pouvoir, les États-Unis auraient ratifié Kyoto.

Fait intéressant, la pochette et l'emballage du DVD sont eux aussi écologiques. Ils sont composés de matériaux 100% recyclés. Je ne m'attarderais pas trop longtemps sur l'aspect technique puisque l'image et l'audio sont parfaits. Du moins, pour un documentaire comme celui-ci. Ce qui est intéressant sur le DVD de "An Inconveniant Truth" c'est que nous avons un portrait mis à jour de la situation actuelle de notre environnement. Depuis le tournage du documentaire, les choses ont déjà changé. Nous retrouvons donc Al Gore durant 30 minutes qui nous explique ces changements. Il apporte de nouveaux faits qui viennent corroborer ses données présentées plus tôt dans le film.

Un vidéo sur la production de ce documentaire est également présent sur ce DVD. On y voit la création de la scène et de la réaction de l'ancien vice-président des États-Unis à la vue de l'immense écran. On peut apercevoir aussi la réaction des producteurs suite au discours de Gore. Ils se sont levés et l'ont acclamé. En plus du vidéoclip de Melissa Estheridge, "I Need To Wake Up", nous avons accès à deux pistes de commentaires. La première est livrée par le réalisateur du documentaire, Davis Guggenheim. Il nous raconte le tournage du documentaire dans chacune des étapes. Il nous parle de l'équipement qu'il a utilisé, de la durée entre le tournage et la production du DVD et bien sûr, il nous parle d'Al Gore. La deuxième piste est présentée par les producteurs de "An Inconveniant Truth", Laurie David, Lawrence Bender, Scott Z.Burns et Lesley Chilcott. Leurs commentaires sont beaucoup plus anecdotiques et donc intéressants que ceux du réalisateur. Par exemple, on apprend qu'Al Gore a beaucoup hésité avant de prononcer sa fameuse phrase qui dit : "Bonjour, je suis Al Gore, j'ai été le prochain président des États-Unis". Il ne voulait pas que le documentaire soit politisé.

Vous devez voir "An Inconveniant Truth", s'il y a des enseignants qui lisent cette critique, achetez le film et projetez-le en classe. Il est temps de faire changer les choses. Faisons-le pendant que nous le pouvons encore.


Cotes

Film10
Présentation8
Suppléments7
Vidéo7
Audio7