Annie Leibovitz: Life Through A Lens
Mongrel Media

Réalisateur: Barbara Leibovitz
Année: 2007
Classification: PG
Durée: 83 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 8
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
14 novembre 2008

Bien que certains ne connaissent peut-être pas son nom, quiconque a déjà ouvert un magazine ou la télévision est assurément tombé sur une photo de la photographe américaine Annie Leibovitz. Que ce soit dans le milieu du rock'n'roll où elle fit ses débuts dans le magazine underground (à l'époque!) "Rolling Stone" où pour son travail plus récent avec le prestigieux magazine de mode "Vanity Fair", ses clichés incroyables sont connus de par le monde. Que ce soit la photo de Demi Moore nue enceinte ou celle de Lennon nu en position fœtale près de Yoko Ono (prise quelques heures avant l'assassinat du chanteur!) il est indéniable que ses clichés font jaser. Certains critiques diront que c'est par ce que ses sujets principaux sont tous des célébrités, mais la plupart s'entendent tout de même pour reconnaître son talent.

Dans cet excellent documentaire sur sa vie et son œuvre, la photographe se livre sans réserve et nous aide à mieux pénétrer dans son univers. Le film ayant été réalisé par une de ses sœurs, on a accès à une source incroyable de documents personnels, archives ou autres, rendant le tout émouvant et chaleureux.

De ses débuts comme photographe "officielle" de la famille Leibovitz alors qu'elle suivait son père sur les bases militaires où il était affecté, on suit le parcours de la petite Annie jusqu'à la parution d'un livre faisant la rétrospective de son œuvre. Ces films d'archive et leur narration étant intercalés d'entrevues contemporaines ou passées de l'artiste et de nombreuses autres de ses collaborateurs et sujets passés et présents, on comprend mieux tranquillement l'âme de la photographe et son univers particulier. Des excès de drogues des années Rolling Stone (...et Rolling Stones), en passant par sa relation amoureuse avec l'écrivaine Susan Sontag ou par sa maternité à 51 ans, le film traite de tous les aspects de la vie de l'artiste. Autant artistique que personnels. Quand on entend les témoignages élogieux et réalistes des nombreuses vedettes comme Schwartzeneger, Woopy Goldberg ou George Clooney, on ne peut qu'être impressionné par le respect commandé par la photographe, qui comme le film se plait à nous le montrer, est devenue elle-même une célébrité.

Un des points forts du film est lorsqu'on jette un regard sur un moment troublant dans la vie de Leibovitz, soit son reportage photo à Sarajevo lors de la guerre civile. La réflexion qu'elle porte sur son métier et dont elle parle ouvertement vaut à elle seule le visionnement. Son commentaire sur la futilité du choix du meilleur profil de Barbara Streisand pour une session photo lorsqu'on a photographié la dure réalité de la vie et de la mort au quotidien nous laisse songeurs...

En suppléments on retrouve des extraits d'entrevues n'ayant pas fait le montage qu'on a regroupés sous sept thèmes différents. On a entre autres des anecdotes intéressantes (mais pas toujours flatteuses) de sessions photos où les différents modèles parlent de leur expérience sous le joug de la photographe! La qualité audiovisuelle du documentaire est globalement assez bonne, avec quelques ratées dues à l'utilisation de certaines images d'archives visuellement médiocres (mais malheureusement importantes au niveau contenu). Le tout est assez chaleureux et se laisse regarder et écouter avec plaisir.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments8
Vidéo7
Audio8