Apollo 11: The Eagle Has Landed / Apollo 13: Houston We Have A Problem
MVD - Music Video Distributors / Classic Home Entertainment

Réalisateur: Robert Garofalo
Année: 2007
Classification:
Durée: 105 / 110 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DTS51, DD51, DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 14
Nombre de disques: 1 (DVD-9) chacun

Le DVD "Apollo 11" est disponible chez: Amazon.ca
Le DVD "Apollo 13" est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
4 juillet 2007

Depuis que la NASA a donné accès à ses archives aux différents réalisateurs de contenu, des tonnes de documentaires sur les missions spatiales ont été construits. Mes préférés à ce jour sont dans la série Spacecraft Films partiellement distribués par 20th Century Fox. Reste que ces ouvrages sont peu narrés et un ramassis de longues séquences qui deviennent redondantes à la fin. Classic Home Entertainment nous offre aujourd'hui deux documentaires récapitulatifs des missions Apollo 11 et Apollo 13 qui sont assez complets et du même coup assez brefs, le premier narré par Tom Baker, mieux connu pour son rôle du docteur dans la série télévisée Dr Who, et le second par les dires de Jim Lovell au cours d'une conférence de presse.

Alors que je m'attendais à voir les préparatifs du grand jour du 20 juillet 1969, le documentaire "Apollo 11: The Eagle Has Landed" nous explique TOUTES les étapes pour se rendre à ce point culminant. Des débuts des feux d'artifice chinois jusqu'aux travaux de la NASA sur les missions Mercury, Gemini et Apollo, en passant par les expérimentations de Robert Goddard et Wernher von Braun.

Le film termine rapidement sur la mission Apollo 11 elle-même, sans oublier le quasi incompréhensible "One small step for man, one giant leap for mankind". Je suis surpris de la rapidité de ce dernier segment, surtout au minutage donné au moment qu'ils sont sur la Lune. Le documentaire n'est-il pas nommé "Apollo 11"? Reste que je suis très heureux du résultat qui nous permet de voir des images que je n'ai jamais vues ailleurs. Cela nous permet aussi de comparer les images dans le film The Right Stuff qui parle des missions Mercury.

Nous nous sentons mal pris lorsque nous avons un bris de voiture dans le milieu de nulle part. Imaginez maintenant une panne de capsule spatiale à 200 000 milles de la Terre. On ne peut pas appeler le CAA à la rescousse. C'est l'expérience que nous relate le documentaire "Apollo 13: Houston, We Have a Problem". Le 11 avril 1970, à 13h13 heure centrale, les astronautes étaient tous sûr d'atteindre leurs objectifs sans qu'aucun d'entre eux ne s'attende au pire. Ils étaient cependant bien conscients du danger d'une mission spatiale et prêts à résoudre le moindre problème. Dans ce documentaire, le voyage des astronautes de cette mission lunaire est plus détaillé que dans le documentaire précédent, "presque en temps réel", entrecoupé de la conférence de presse que les astronautes ont donnée après la mission. Le tout est complété par un discours du président Nixon.

Comme suppléments au premier titre, il y la revuette "Remembering Apollo 11" dans laquelle Michael Collins et Jim McDivitt parlent 20 ans plus tard de leur expérience, leurs plaintes et leurs souvenirs de la mission. Collins est franchement intéressant et drôle en plus! Le second DVD comprend la revuette "The Odyssey of Apollo 13" où Jim Lovell fait un compte rendu très fascinant et humoristique de son expérience.

La qualité audiovisuelle va en rapport avec celle des archives de la NASA. Les séquences lunaires d'Apollo 11 sont probablement les pires de la série. J'ai vu les mêmes séquences en mieux sur film For All Mankind qui lui a probablement reçu une restauration plus ample. Les séquences au Control Center de Houston sont pour la plupart délavées et ternes, mais les images dans la capsule d'Apollo 13 étaient très bien, mais souffraient de monophonie (lignes blanches horizontales dans l'image causée par la vibration des tubes de caméras). Que vous soyez avec les pistes stéréo, Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1, le rendu est pas mal le même et souffre de l'âge des archives. Les menus de ces deux DVD sont très bien faits et montre que rien n'a été laissé de côté.

Le montage de ces séquences d'archives par Robert Garofalo vaut absolument le détour! Le produit final est certainement plus accessible que la série Spacecraft Films, autant au niveau de la quantité de contenu utile et du prix. Si les missions spatiales d'antan piquent votre curiosité, c'est certain que ces deux DVD vous seront très intéressants.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments7
Vidéo5
Audio5