Audrey Hepburn - In The Movies
MVD Visual

Producteur exécutif: Les Krantz
Année: 2012
Classification: NR
Durée: 40 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 18
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 760137544098

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
15 décembre 2012

Je suis un grand fan de l'actrice Audrey Hepburn, les lecteurs les plus fidèles de mon site le savent! Comme tous fans d'un personnage public (acteurs, chanteurs, athlètes, équipe sportive), j'ai une petite collection hommage à celle-ci (livres, affiches, bibelots et surtout DVD et Blu-ray). Avec mon budget limité pour l'affaire, je dois analyser chaque item que je veux me procurer avant d'investir mes quelques dollars. Cette fois-ci, je suis tombé sur une collection de disques nommés "In The Movie" qui célèbre (selon la pochette, ce sont des "Celebratory Documentaries") le passage au cinéma de divers artistes, dont John Wayne, Elvis, Marilyn Monroe et bien sûr Audrey Hepburn. Ce genre de produit est habituellement du n'importe quoi, mais il faut en voir un pour se faire une réelle opinion.

Dans celui-ci, le critique de film Timothy Knight nous introduit à l'artiste avec une biographie très brève, mais la question est de savoir si le consommateur est un fan (donc qu'il sait déjà tout cela) ou que c'est un curieux qui veut en savoir plus. Ce n'est pas ici que vous allez entendre parler de son enfance à la guerre et de ses amours, ni de ses films avant d'être découverte par Hollywood (ni ceux après Robin and Marian, ni la controverse de Mr. Yunioshi. On surfe presque sans narration sur près d'une quinzaine de bandes-annonces. Tout ce que ce montage donne, c'est le goût de voir ses films et d'espérer que ceux qui ne sont pas encore sur DVD arrivent bientôt! (et de se rendre compte qu'il y en a un que j'ai jamais visionné même s'il est dans mes tablettes!). Les 40 minutes s'écoutent facilement si vous aimez regarder des bandes-annonces, car avouons-le, il n'y a pas grand chose d'autre à se mettre sous la dent ici. Quelques photos de production qui bougent en "effet Ken Burns" complètent le montage.

La qualité audiovisuelle est aussi bonne que les bandes-annonces du domaine public sans restauration peuvent offrir. C'est plein d'égratignures, de déchirures et de brûlures de cigarette, en plus que la stabilité laisse à désirer. Aussi, il semble que ce montage de bandes-annonces et de photos aurait été transféré d'un format européen PAL vers notre format NTSC, ce qui cause des sautillements d'image spécialement lors des transitions. Il y a énormément d'artefacts de compression, spécialement dans les photos de production. La piste sonore, même la narration contemporaine, est plutôt sourde. Il n'y a pas de suppléments sur ce disque.


Cotes

Film4
Présentation3
Suppléments-
Vidéo2
Audio3