Bananas!*
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateur: Fredrik Gertten
Année: 2009
Classification: PG
Durée: 87 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais/Espagnol (DDST)
Sous-titres: Anglais, Français
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 629159042954

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sarah Szefer
6 août 2010

Les bananes constituent un excellent aliment, riche en potassium. Toutefois, sa culture relève encore aujourd'hui d'une forme de colonialisme. Au Nicaragua, la société Dole (Standard Fruit Company) a longtemps continué l'utilisation du pesticide DBCP, bien que ce dernier ait été banni aux États-Unis dans les années 1970. Le simple contact de ce produit chimique sur la peau peut causer divers problèmes de santé graves, dont la stérilité. Or, les cueilleurs de bananes de Dole travaillaient pendant l'application du pesticide aux bananiers. Il y a quelques années, arrive Juan Rodriguez, un avocat de Los Angeles célèbre pour les causes des gens défavorisés. Avec l'aide de Duane Miller, il luttera en cour contre Dole pour faire dédommager les victimes nicaraguayennes du DBCP, souffrant de stérilité. Fait très rare, David DeLorenzo, le PDG de Dole (qui gérait les activités de la Standard Fruit Company au Nicaragua dans les années 1970), a été appelé à témoigner lors du procès. Après cinq années de lutte, la cour donnera raison en partie à Dole mais la trouvera coupable de malveillance et de négligence en avril 2009.

Le documentaire de Fredrik Gertten nous présente un drame humain auquel il est difficile de demeurer insensible. Les tactiques de Dole pour disculper les employés de la bananeraie créent un sentiment d'injustice. On se prend à espérer que les Nicaraguayens auront gain de cause. Cependant, l'histoire ne s'arrête pas à la fin du film: Juan Rodriguez est actuellement sous enquête pour avoir falsifié des témoignages et Gertten a été poursuivi par Dole pour diffamation avant que cette dernière ne renonce au procès. Par contre, Gertten n'a toujours pas été compensé par Dole pour les frais d'avocat engendrés, ce qui fera l'objet d'une autre audience en cour le 19 août.

Le film a été tourné en vidéo et c'est parfois assez visible. La qualité visuelle varie selon les scènes. Des effets d'escalier sont bien visibles, particulièrement dans les scènes à la cour. On remarquera aussi un léger problème de transfert des extraits d'un documentaire d'époque sur la culture de la banane: certains pixels sont carrément manquants, mais il s'agit d'un problème visible que très rapidement. La pochette très simple est tout de même bien attrayante, représentant des bananes sur fond blanc. Malheureusement, l'édition canadienne ne comporte aucun supplément, alors que la version britannique, elle, comprend une entrevue avec le cinéaste et le court métrage "Pictures from a Banana Plantation".

Lauréat du 2e prix de la catégorie des longs métrages du festival Ecofilms 2010 en Grèce, Bananas! est un film important à regarder. Quel que soit le résultat des procès et contre-procès toujours en cours, il n'en reste pas moins que ce film nous fait réfléchir sur l'éthique entourant la culture des bananes et notre consommation de ce fruit exotique. Bien que le film ne propose aucune solution, il existe sur le marché des bananes dites équitables. Peut-être qu'un jour, ce produit sera aussi facile à trouver que le café équitable l'est présentement. Entre-temps, il faut espérer que les conditions de travail des cueilleurs du Nicaragua s'amélioreront et qu'elles n'endommageront plus leur santé à long terme.


Cotes

Film8
Présentation8
Suppléments-
Vidéo7
Audio7