Batkid Begins
Warner Home Video

Réalisateur: Dana Nachman
Année: 2015
Classification: G
Durée: 88 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51)
Sous-titres: Anglais, Français, Espagnol
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 883929485550

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Yan Bouchard
22 décembre 2015

La maladie n'est jamais une épreuve facile pour personne, mais le fait que ça touche un enfant, c'est encore plus difficile. Heureusement, il y a des fondations dans ce monde qui permettent de faire réaliser un rêve d'enfants malades, histoire de faire oublier le temps d'une journée, toutes les épreuves qu'ils ont à traverser. "Batkid Begins" relate la belle histoire de la fondation "Make-A-Wish" aux États-Unis, qui est entrée dans la vie de Miles Scott, un petit bonhomme de cinq ans atteint de leucémie, pour lui faire réaliser son rêve, devenir un superhéros.

La demande du petit homme était fort simple, il voulait devenir un superhéros, mais pas seulement porter un costume pour une journée, littéralement vivre dans la peau de son personnage préféré, que la ville est besoin de lui. C'est avec cette idée que les employés de la fondation sont partis, faire vivre une aventure complète à un petit homme qui a déjà bien du courage. L'idée a germé et a pris des proportions extraordinaires alors que la ville de San Francisco est devenue Gotham le temps de faire plaisir à Miles. Tous et chacun ont mis la main à la pâte, maire, policier, résident, pour faire de cette journée une réussite. Sauvetage d'une femme en détresse, capture du méchant "Riddler", enlèvement de la mascotte des Giants par le Pinguoin, tout un scénario pour qu'un petit survivant réalise son rêve. Alors que la ville est devenue Gotham au fil des aventures du petit Batman, les médias sociaux ont littéralement explosé et toute la planète a suivi les péripéties du nouveau héros, même le président Barak Obama a répondu à un tweet sur l'événement. Une idée simple qui est devenue une des plus grosses réalisations de la fondation.

Le documentaire de Dana Nachman nous est livré en toute sobriété. Dans un boîtier standard où l'on peut voir le petit Miles dans son costume le poing levé dans les airs, on retrouve la version standard de la production. Après quelques bandes-annonces des autres projets de Warner dont "Batman Vs Superman", "Pan" et des nouvelles aventures de la "Justice League" et de Batman en dessins animés, on arrive sur un menu bien simple où l'on se voit offrir les options de langues. Une piste audio anglaise et des pistes de sous-titres anglais, français, espagnol ou portugais, une fois le choix fait, l'histoire de "Batkid" commence. Au niveau de la technique, nous avons un documentaire entre les mains, donc, la qualité de l'image est directement liée à la qualité de la source et ça varie d'un bout à l'autre de la production. Malgré tout, on se retrouve avec un bon transfert vidéo qui ne cache aucun accroc et nous offre une qualité honnête pour ce type de production. Au niveau sonore, les commentaires sont présents en avant-plan et c'est ce que l'on veut, le reste relate seulement la réalité de l'environnement où sont tournées les scènes et quelques ajouts musicaux pour romancer le récit.

Au final, personne ne peut rester sans émotion devant le récit de ce petit garçon, personne ne peut omettre de saluer le geste de la fondation et de tous ceux qui ont contribué à faire oublier les épreuves vécues par Miles Scott le temps d'une journée. Un produit juste, simpliste qui rend hommage aux gestes de la fondation et surtout au courage d'un gamin plus fort que bien des adultes.


Cotes

Film7
Présentation1
Suppléments-
Vidéo7
Audio7