Hôtel La Louisiane
K-Films Amérique

Réalisateur: Michel La Veaux
Année: 2015
Classification: G (QC)
Durée: 89 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 4
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 771028213597

Ce DVD est disponible chez:

Selon Martin Gignac
28 décembre 2017

Un des directeurs photos les plus talentueux du cinéma québécois, Michel La Veaux se tourne vers la réalisation avec le documentaire "Hôtel La Louisiane".

La Louisiane est l'hôtel le plus mythique de Paris, ayant accueilli les Simone de Beauvoir, Jean-Paul Sartre et autres Miles Davis. Le cinéaste québécois tente de filmer l'âme des lieux et au passage de palper la présence de ses fantômes.

Il y arrive en laissant tourner sa caméra. En permettant le temps d'exister, on capte ainsi le silence et ultimement la vie. Un tour de force non sans longueur qui laisse toute la place à cet endroit et aussi à ses gens. Alternant les entrevues avec des noms révérés (Juliette Gréco, Robert Lepage, Albert Cossery) et moins connus (Gérard Oberlé, Aurélien Peilloux, Olivier Py), l'effort est généreux en anecdotes riches et révélatrices. Si quelques passages peuvent paraître plus mièvres et que la mise en scène manque parfois de rigueur, la majorité des propos se love du côté de la méditation, lorgnant allègrement vers l'essentiel.

La musique jazzée apporte une chaleur qui est loin d'être négligeable. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est subtilement immersive, faisant ressortir des enceintes des bruits de klaxons et de vagues. Rien pour entraver les dialogues, toujours audibles. Il y a également de très visibles sous-titres blancs pour le cinéphile anglophone. Les images précises aux détails soignés mettent à bon escient sa palette de couleurs limitée. Les teintes s'avèrent plus que potables malgré des contrastes un peu sombres.

La pochette sobre est à l'effigie de l'hôtel. Le menu principal du disque demeure similaire à tout point de vue, étant bercé par une mélodie qui fait oublier le côté statique de l'ensemble. Les suppléments très intéressants sont composés d'une éloquente piste de commentaires du réalisateur, de cinq entrevues additionnelles, d'une bande-annonce et du dossier de presse qui est accessible en insérant le DVD dans l'ordinateur.

À la fois intime, personnel et d'une simplicité déconcertante, "Hôtel La Louisiane" est un documentaire incomplet, mais vivant d'humanité, qui célèbre les vertus de la liberté et de l'existence. À voir avant Labrecque: une caméra pour la mémoire du même créateur, qui prendra l'affiche au cinéma dans les prochaines semaines.


Cotes

Film6
Présentation5
Suppléments7
Vidéo7
Audio7