I Am Not Your Negro [Blu-ray]
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateur: Raoul Peck
Année: 2016
Classification: PG
Durée: 93 minutes
Ratio: 1.85:1
Codec: 1080p (AVC)
Langue: Anglais (DTSHDMA51), Français (DTSHDMA51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (BD-50)
Code barres (CUP): 629159058672

Ce disque Blu-ray est disponible chez: Amazon.ca

Selon Patrick Robert
23 mai 2017

En 1979, l'auteur et essayiste James Baldwin amorce l'écriture de "Remember This House", un livre dans lequel il souhaite dresser un portrait de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis à travers trois hommes qu'il a personnellement connus (et qui sont tous morts assassinés avant d'avoir atteint la quarantaine), soit l'activiste Medgar Evers, le controversé Malcom X et le pasteur Martin Luther King Jr., trois figures emblématiques représentant les différents courants de pensée du mouvement. Bien que Baldwin n'ait jamais mené son projet à terme, ne rédigeant qu'une trentaine de pages avant son décès, le cinéaste Raoul Peck est parvenu à mettre la main sur le manuscrit de l'auteur, et le résultat est "I Am Not Your Negro", un documentaire coup-de-poing et crève-cœur qui expose l'histoire des inégalités raciales chez nos voisins du Sud, de l'esclavagisme à aujourd'hui.

En plus de présenter un portrait global du mouvement pour les droits civiques aux États-Unis, "I Am Not Your Negro" accorde également une place de choix à l'auteur James Baldwin lui-même, en insérant à travers la narration de son livre inachevé des extraits d'entrevues télévisées où l'auteur parle avec éloquence du racisme systémique que subit la communauté afro-américaine. L'autre force du documentaire est de relier ces événements datant des années 1960 à ce qui se passe de nos jours, évoquant les meurtres impunis de nombreux noirs (Trayvon Martin, Michael Brown ou Eric Garner) et le mouvement Black Lives Matter, montrant au passage que, malgré l'élection de Barack Obama à la Maison-Blanche, le racisme n'est pas une chose du passé, comme certains aimeraient le penser.

"I Am Not Your Negro" rassemble une mosaïque d'images de différentes époques, où les vidéos d'archives restaurées côtoient les séquences modernes tournées en haute résolution, le tout entrecoupé de photos historiques, de discours télévisés, ou d'extraits de vieux longs-métrages ouvertement racistes (comme "La Case de l'oncle Tom"), mais le réalisateur s'amuse aussi à mélanger les textures pour marquer un point éditorial. Les émeutes de Ferguson en 2014 seront par exemple montrées en noir et blanc, comme pour suggérer que la situation n'a pas changée tant que ça depuis les années 1960. En juxtaposant la trame audio d'une publicité touristique de l'époque, qui vante les attraits des États-Unis, à des images de manifestations et de répression policière, Peck crée l'un des segments les plus puissants du documentaire.

La narration est assumée de main de maître par Samuel L. Jackson. Bien que, dans les faits, il prête sa voix aux mots de James Baldwin, Jackson n'a pas voulu imiter la diction de l'auteur, cherchant plutôt à reproduire l'émotion que ce dernier devait ressentir en écrivant ces lignes, et la voix chaude du comédien, tout comme son ton intimiste, rendent tout à fait justice à la prose passionnée de Baldwin. L'édition de "I Am Not Your Negro" contient le film sur disque Blu-ray, et s'assortit d'un code pour télécharger une copie numérique sur Google Play. Du côté du matériel supplémentaire, on compte une entrevue d'une heure avec Raoul Peck, deux sessions de questions et réponses d'une quinzaine de minutes, la première avec le réalisateur, et la seconde avec Samuel L. Jackson, ainsi qu'une galerie de photos et de vidéos utilisées dans le documentaire.

Peu importe la couleur de sa peau, il est impossible de rester indifférent devant "I Am Not Your Negro", une œuvre essentielle sur le racisme que, malheureusement, trop peu de gens risquent de visionner.


Cotes

Film8
Présentation8
Suppléments8
Vidéo8
Audio8