The Blitz: London's Longest Night
PBS Home Video / Paramount Home Entertainment

Réalisateur: Louise Osmond
Année: 2006
Classification: PG
Durée: 90 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 15
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Albert
5 février 2006

Le 15 février 2006, PBS diffusera le documentaire "The Blitz" qui raconte chronologiquement les événements de la plus longue nuit de l'histoire de Londres en Angleterre. Le 29 décembre 1940, la Luftwaffe allemande nazie lançait une mission qui devait, selon Hitler, casser l'esprit des Britanniques qui se rendraient à tout prix à leurs termes. Au contraire, les Londoniens ont risqué leur vie pour éteindre les flammes et protéger leur famille. Malgré le bombardement intensif avec des dizaines de milliers de bombes incendiaires suivies de bombes d'une demi-tonne, le centre de Londres aura du mal à résister (plus d'un mile carré de détruit), mais chacun avait sont travail à faire, dont de sauver la cathédrale St-Paul du feu et devenir un symbole de la résistance.

Des scènes clés du drame sont jouées par des acteurs en costume d'époque, entourés d'effets numériques très réalistes et d'éléments d'archives. Chaque moment dans le temps est représenté par une carte très détaillée qui nous indique la direction des incendies. Des interviews de quelques survivants sont bien insérés à travers ces scènes, mais avec une vue des lieux tels qu'ils le sont aujourd'hui. Entre tout cela, les narrateurs nous donnent des milliers de faits à propos des Britanniques et des Allemands. Étrangement, et à plusieurs reprises, j'admirais la stratégie de l'ennemi pour faire face aux problèmes de retrouver la ville dans la noirceur totale (ce qui était loi en ce temps de guerre), mais ce n'était rien par rapport au courage des habitants de la ville.

Cela inclut justement les gens qui ont vécu cette histoire durant leur jeunesse, dont entre autres Sid Feldon qui a perdu presque toute sa famille dans un abri (ses jeunes frère et sœur ont survécu par miracle), Jessica Jacobs qui a vu Londres brûler à distance, Richard Hollsgrove qui a combattu l'incendie dès les premiers instants où les bombes incendiaires sont tombées, Leonard Rosoman (maintenant un artiste peintre de guerre renommé) qui travaillait comme pompier auxiliaire, Joe et Marie Gilmore qui travaillaient au bar du Savoy, Barbara White Walker qui est la fille adoptée du correspondant de guerre William White (ses parents sont morts durant le Blitz) et Ann Regan-Atherton dont le père à traversé Londres à travers les bombes avec sa femme pour retourner chez eux à l'Est de la ville. Ils ont tous mal à en parler, mais c'est Sid Feldon et Leonard Rosoman qui prennent majoritairement la parole pour nous raconter leur douleur face à cette horreur qui n'a jamais cessé d'exister dans leur souvenir.

La campagne de destruction Blitz dura officiellement du 7 septembre 1940 au 16 mai 1941, mais cette nuit du 29 décembre 1940 était la plus concentrée de tout le barrage allemand. Ce documentaire aux allures modernes vous tiendra alerte du début à la fin. Le seul reproche que j'ai à cette production est l'absence de sous-titres afin de mieux comprendre les accents britanniques, que ce soit des interviewés (dont Winnie, la sœur de Sid Feldon, qui est absolument incompréhensible) ou des narrateurs. Il n'y a pas non plus de suppléments, mais le film est déjà très complet par lui-même.


Cotes

Film8
Présentation6
Suppléments-
Vidéo7
Audio7