LBJ
American Experience
PBS Home Video / Paramount Home Entertainment

Réalisateur: David Grubin
Année: 1991
Classification: PG
Durée: 235 minutes
Ratio: 1.33:1
Anamorphique: Non
Langue: Anglais (DDST)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 18
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ostiguy
5 février 2006

Lyndon Baines Johnson (1908-1973) fut le 36e président des États-Unis. En tant que vice-président, il succéda à John F. Kennedy le jour de son assassinat, le 22 novembre 1963 à Dallas. Président "par accident", il le devint plus légitimement l'année suivante lors de l'élection présidentielle. En 1968, usé par le pouvoir, il décide de ne pas se prévaloir de son droit de réélection et il quitte la politique, complètement dévasté par les problèmes que lui aura causés la guerre du Vietnam et les tensions raciales dans le sud du pays. En 1991, l'émission de PBS, "American Experience", lui consacre un long documentaire de quatre heures, mettant l'accent sur ses années à la présidence. C'est ce très intéressant documentaire qui nous est offert maintenant sur DVD.

Lyndon Johnson (LBJ) est né au Texas, et il demeura texan de cœur toute sa vie. Ses appuis se trouvaient au Sud, traditionnellement républicain, mais il fit toute sa carrière politique avec le parti démocrate. On l'accusa d'ailleurs d'avoir choisi ce parti par opportunisme. Par exemple, durant ses années au Congrès, il fut beaucoup plus près du président républicain Eisenhower que du démocrate Kennedy dont il était pour tant le colistier. Plusieurs des biographes et des proches de LBJ interviewés dans le documentaire mettent d'ailleurs l'accent sur cette dualité dans la personnalité du président. Par exemple, il pouvait être très aimable et aussi se montrer très mufle dans certaines occasions. Il agissait parfois avec circonspection et d'autres fois, il prenait d'importantes décisions sans trop y réfléchir. Cette dualité de sa personnalité fit en sorte qu'il fut un président très difficile à cerner. Un intervenant le compare même au Docteur Jekyll et à Mr Hyde! Il mentit également beaucoup, surtout durant la guerre du Vietnam, avec un aplomb qui indisposait même ses plus proches conseillers.

En 1953, il devient chef du Parti Démocrate en espérant devenir président aux élections de 1960, mais voilà que la popularité de Kennedy lui coupe l'herbe sous le pied. Très déçu, il hésite beaucoup à accepter la proposition de JFK de devenir son vice-président. Johnson, rancher du Sud ne s'est jamais bien entendu avec les frères Kennedy, universitaires du Nord. Il se sentait leur inférieur et il détestait ça.

En 1963, Kennedy est tué et Johnson devient président, alors qu'il avait presque complètement abandonné cet espoir depuis longtemps. Toutefois, cette façon de devenir président ne lui convenait pas. Lors de son élection au Sénat en 1949, il fut accusé d'avoir trafiqué le vote. Sa légitimité était donc contestée depuis cette époque. Et voilà qu'il devenait président en profitant de la mort d'un autre. Il s'arrangea donc pour être réélu en 1964 en promettant de retirer les troupes américaines au Vietnam.

Loin de tenir sa promesse, il plonge encore plus profondément dans le gouffre de cette guerre impossible. Il fait preuve d'une grande incapacité à gérer cette guerre, simplement parce qu'il ne la comprend pas. Il écoute les mauvaises personnes et prend souvent de mauvaises décisions. De plus, il ment continuellement au peuple, s'obstinant dans chacun de ses discours à affirmer que la guerre sera bientôt gagnée. Pour se redonner confiance en lui, il signe décrets par-dessus décrets à l'intérieur du pays. Mais il le fait avec l'espoir de compenser pour le désastre de la guerre au Vietnam, ce qui fait que certains décrets sont mal définis et mal interprétés. Il tente de calmer les tensions raciales dans le sud, mais il y parvient mal, car encore une fois, il comprend mal les enjeux.

La fin de son mandat est marquée par les protestations de plus en plus vives contre la guerre au Vietnam. Il ne se passe pas une journée sans qu'un groupe installé devant la Maison Blanche ne scande un slogan du genre "Hey, hey LBJ! How Many Kids Have You Killed Today?" (Combien d'enfants as-tu tués aujourd'hui?). Il est donc complètement défait lorsqu'il quitte la présidence. Il passe les cinq dernières années de sa vie sur son ranch au Texas à tenter de se tuer à petit feu. Cardiaque (il a failli mourir dans les années 1950), il fume et boit constamment dans le but non avoué de terminer sa vie.

Comme toujours, "American Experience" a fait une biographie télévisée de qualité sur la vie du président. On peut déplorer que l'on passe un peu rapidement sur ses années de jeunesse. Par contre, à partir du moment de la mort de Kennedy, on tient un compte quasi journalier de sa présidence. En 1991, plusieurs de ses proches conseillers sont toujours en vie. Ils dressent donc un portrait de première main du président. De plus on a longuement questionné sa veuve, Lady Bird Johnson (toujours en vie aujourd'hui à 94 ans et doyenne des premières dames américaines!).

Les quatre épisodes d'une heure sont présentés sur le DVD en deux blocs de deux épisodes. J'aurais préféré une option d'écoute en continu, mais ce n'est pas bien grave. Par contre, aucun supplément ne nous est offert. Il aurait été intéressant de joindre un autre documentaire plus court, qui aurait pu mettre l'accent sur d'autres aspects de la vie et de la carrière de Johnson. La qualité technique est inégale. Il s'agit évidemment de plusieurs films d'archives provenant de diverses sources. Certains sont même des films 35mm tournés par des proches des Johnson.

Ce documentaire m'a fait connaître Lyndon Baines Johnson. L'histoire ne retiendra certainement pas sa présidence comme étant l'une des plus marquantes. Mais il eut la malchance de diriger le pays pendant la guerre du Vietnam. Un autre n'aurait peut-être pas fait mieux. Nixon mettra encore cinq ans avant de venir à bout du conflit. Ironiquement, LBJ mourra cinq jours avant la signature du traité de paix. Il n'aura donc pas vu la fin de ce conflit qui empoisonna toute sa présidence.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments-
Vidéo8
Audio8