2 fois une femme
FunFilm Distribution

Réalisateur: François Delisle
Année: 2010
Classification: 13A (QC)
Durée: 94 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DDST)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 24
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 629048009396

Ce DVD est disponible chez:

Selon Martin Gignac
18 juillet 2011

Œuvre douloureuse sur la violence féminine et la longue lutte quotidienne pour tout recommencer à zéro, "2 fois une femme" de François Delisle est mené par le jeu incandescent de la magnifique Évelyne Rompré.

Catherine (Évelyne Rompré) se fait battre par son mari (Marc Béland). Afin de se sortir de ce climat de violence, elle décide de partir avec son fils adolescent (Étienne Laforge) pour refaire sa vie. Loin de la ville, le quotidien n'est pas nécessairement plus clément, surtout que la tentation est grande de renouer avec le passé.

François Delisle ne fait pas nécessairement les longs-métrages les plus aimables. Son précédent – et meilleur – film, Toi, racontait la quête de survie d'une mère mésadaptée. Sa nouvelle offrande nage dans les mêmes eaux en proposant un milieu légèrement différent. Le courage féminin est encore de mise, offrant du coup un rôle magnifique à Évelyne Rompé. L'actrice est la principale raison de s'intéresser à cet opus, et si elle est éclatante, elle ne fait pas d'ombre au reste de la distribution.

Comme à ses habitudes, le cinéaste offre une mise en scène très étudiée au rythme lent et aux dialogues peu abondants. Sa charge, introspective et d'une belle force dramatique, n'est toutefois pas parfaite. Son scénario a tendance à s'éparpiller, se vautrant quelques fois dans le mélo, et certains éléments peuvent paraître tirés par les cheveux. Pourquoi l'héroïne confie-t-elle son fils à des étrangers qu'elle a vu une fois dans sa vie? Et qui sont ces gens sortis de nulle part qui l'obligent à tout abandonner, alors que la tendance "normale" aurait été de l'envoyer dans un foyer de femmes battues?

Autant le soin esthétique est de mise (la beauté de la photographie, le rendu naturaliste qui n'évite pas quelques soubresauts plus stylisés, la très délicate partition musicale), autant les éléments techniques ne sont pas toujours à la hauteur. La palette de couleurs dominée par le gris offre des images détaillées, mais également un peu de grain et des contrastes inégaux. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est limitée sur les côtés. Au moins, les dialogues s'entendent correctement et il y a des sous-titres anglophones (un peu trop petits), ce qui permet de rejoindre un plus large public.

La pochette simple est du plus bel effet. On y montre le visage défait de la protagoniste. Le menu principal du DVD offre une image de cette combattante. Le tout est malheureusement statique et sans musique. Les bonus plutôt élaborés contiennent une bande-annonce, des auditions d'Étienne Laforge, une intéressante entrevue avec le metteur en scène et une piste de commentaires du réalisateur qui, de sa voix parfois hésitante, arrive à captiver en levant le jour sur les thèmes en place.

Sans être la meilleure offrande de son créateur, "2 fois une femme" est un effort touchant qui va de la noirceur vers un début de lumière. Même si le parcours ne se fait pas sans heurt, cette odyssée de renaissance finit par opérer, et la dévotion de sa principale interprète mérite à elle seule l'attention.


Cotes

Film6
Présentation4
Suppléments6
Vidéo5
Audio5