35 RHUMS
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateur: Claire Denis
Année: 2008
Classification: 14A
Durée: 100 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DDST)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 629159040387

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
12 octobre 2009

Cinéaste française qui a débuté comme première assistante sur les meilleures œuvres de Wim Wenders pendant les années 1980, Claire Denis a pris son envol, créant une filmographie unique et authentique qui la représente pleinement. Pour son nouveau film "35 Rhums", elle continue d'explorer les méandres de la famille et de l'attachement.

Lionel (Alex Descas) habite en compagnie de sa fille Joséphine (Mati Diop) dans une banlieue française. Les deux êtres ont une complicité indéniable, refusant de s'engager auprès de la fidèle amie Gabrielle (Nicole Dogué) ou du séduisant voisin Noé (Grégoire Colin) afin de bien s'occuper l'un de l'autre. Le père est toutefois conscient qu'il devra laisser partir son enfant, lui restituer sa liberté qui lui permettra de s'émanciper réellement.

S'inspirant du magnifique Printemps tardif d'Ozu, Claire Denis vient d'offrir un récit personnel et déchirant, lent et intimiste, où elle parle de la peur d'être seul, de la solitude et de l'identité. Sa mise en scène est épurée, tout en se gardant des portes de sortie vers de superbes métaphores ferroviaires (Lionel conduit un RER, il ne peut aller que devant lui sans s'arrêter, en changeant parfois de voie...). Le rythme posé permet de s'inscrire dans la psyché des individus qui vivent des existences souvent termes, où le racisme latent et les inégalités économiques sont rappelées par quelques prises de positions marquées.

Bouleversant dans sa façon de s'imprégner du réel tout en évitant une démarche trop terre-à-terre, le long-métrage doit beaucoup à la prestation des comédiens. Acteur fétiche de la metteure en scène, Alex Descaps offre un jeu tout en nuances et en regards profonds. La débutante Mati Diop ne s'en laisse toutefois pas imposer, rivalisant avec un ton tout aussi ferme et solide. Ce majestueux duo est accompagné d'une distribution secondaire particulièrement touchante, qui va de la sensible Nicole Dogué au résigné Grégoire Colin.

Comme dans le précédent Trouble Every Day de la même Denis, la musique a été confiée à l'excellente formation Tindersticks qui offre des airs mélodiques mémorables, devenant les leitmotivs de routine des différents protagonistes. Le tout est accompagné de mélodies plus dansantes, populaires ou africaines. La piste sonore française, extrêmement timide dans sa façon de recourir aux enceintes, ne brime jamais les dialogues toujours clairs, qui peuvent compter sur de visibles sous-titres blancs afin de rejoindre un public encore plus large. Les images généralement détaillées bénéficient de couleurs précises et réalistes, ainsi que des contrastes parfois trop sombres qui évoquent l'égarement des âmes.

La pochette blanche et bleue à l'effigie de cette famille particulièrement unie annonce que le sujet ne sera pas nécessairement jojo. Le menu principal du DVD propose plutôt une photographie statique d'Alex Descaps, qui est heureusement accompagné d'un air doux et mélancolique. Dommage qu'aucun supplément ne soit disponible, plusieurs cinéphiles auraient beaucoup aimé en savoir davantage sur le travail de la créatrice de Nénette et Boni.

"35 Rhums" est probablement une des pièces maîtresses de la longue carrière de Claire Denis. Les thèmes sont essentiels, traités sans faux fuyant, avec une justesse d'interprétation et une sensibilité à fleur de peau. Voilà une formidable façon de connaître ou de redécouvrir un des noms les plus importants du cinéma français contemporain.


Cotes

Film8
Présentation3
Suppléments-
Vidéo6
Audio6