À bout portant
Entertainment One / Les Films Séville Pictures

Réalisateur: Fred Cavayé
Année: 2010
Classification: 14A
Durée: 84 minutes
Ratio: 2,35:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Français, Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 774212002083

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
18 décembre 2011

Film d'action français à l'américaine, "À bout portant" peine à livrer la marchandise malgré une mise en scène plus qu'efficace et un rythme extrêmement rapide. Le problème se trouve ailleurs, pas dans son exécution, mais dans sa façon de présenter les choses.

Un homme travaillant dans un hôpital (Gilles Lellouche) a trois heures pour faire évader un patient blessé (Roschdy Zem) soupçonné de crimes, sinon on tuera sa femme enceinte (Elena Anaya). Il opère en rechignant, se mettant les forces de l'ordre à dos, dont un policier (Gérard Lanvin) tenace qui fera l'impossible pour le retrouver.

Le cinéaste Fred Cavayé a de la suite dans les idées. Dans son précédent et divertissant "Pour elle" (mettre un lien vers mon texte), le héros mettait en péril son existence et le destin de son enfant pour faire sortir de prison sa femme. Ici cet homme ordinaire est de nouveau plongé dans un récit extraordinaire, toujours pour retrouver l'être aimé. Les comparaisons sont nombreuses entre les deux efforts et elles ne s'arrêtent pas là.

Le traitement à l'américaine offre une réalisation bien huilée, rapide et efficace. Les scènes d'actions sont nombreuses, bien effectuées et la distribution est dominée par de solides comédiens. Dommage que les personnages soient mal développés et que l'histoire croule sous les invraisemblances fâcheuses. Si le temps passe rapidement, l'intérêt fond comme neige au soleil, ayant pratiquement disparu avant la fin du long-métrage.

La musique explosive respecte les conventions du genre, se voulant principalement descriptive. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est alerte, utilisant les enceintes pour y soutirer des bruits de balles, de sirènes et de voix. Les dialogues sont clairs, toujours audibles. Quelques sous-titres lisibles permettront à un public anglophone de bien comprendre la prémisse, même si les subtilités sont peu nombreuses. Les images sont solides sans être exceptionnelles. En omettant le blocage et le léger grain, les contrastes sont précis, détaillés, alors que la palette de couleurs permet à quelques teintes (le jaune, le vert) de dominer.

La pochette assez intrigante montre un homme en fuite, une cible braquée sur lui. Le menu principal du DVD préfère plutôt opter sur un montage de scènes et une mélodie lourde de sens. Aucun supplément n'est disponible sur cette édition.

"À bout portant" est une œuvre très moyenne, qui satisfera les amateurs du genre, mais sans les combler pour autant. Bien que compétente, la prémisse manque de crédibilité, ce qui paraît dans le jeu effacé des généralement excellents Gilles Lellouche, Roschdy Zem et Gérard Lanvin. Fred Cavayé est un cinéaste talentueux, mais il devrait peut-être mettre sur la glace la grosse formule américaine pour se concentrer sur quelque chose de plus personnel, qui lui tient réellement à cœur. Sinon cela risque seulement de donner un autre sous-produit de The Bourne Trilogy où l'enjeu se résume à ce pauvre type innocent qui passe son temps à courir. Et après on se demande pourquoi le cinéma français a de plus en plus de difficulté à trouver son identité et qu'il prend difficilement l'affiche sur les écrans québécois...


Cotes

Film5
Présentation6
Suppléments-
Vidéo7
Audio7