The Adventures of Juan Quin Quin
First Run Features

Réalisateur: Julio García Espinosa
Année: 1967
Classification:
Durée: 104 minutes
Ratio: 2.35:1
Anamorphique: Non
Langue: Espagnol (DDST)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 11
Nombre de disques: 1 (DVD-5)

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Sébastien Cassou
14 août 2007

Troisième film du coffret de cinq DVD Cuban Masterworks à sortir en DVD simple, le chef-d'œuvre de Julio Garcia Espinosa, "Adventures of Juan Quin Quin" ("Adventuras de Juan Quin Quin" dans sa version originale espagnole), est atterri sur les tablettes des magasins.

Un des films les plus populaires de l'histoire du cinéma cubain, cette comédie en noir et blanc de 1967 raconte les aventures et déboires d'un pauvre fermier qui tente par tous les moyens de gagner quelques pesos supplémentaires par des combines plus ou moins réussies. En voulant tenir tête aux riches propriétaires terriens et politiciens corrompus du village, il s'attire les foudres des nantis et finit par se faire bannir par le curé du village, de mèche avec le pouvoir, bien entendu. Le pauvre Juan se retrouvera alors tour à tour, brigand, artiste de cirque, propriétaire d'un coq de combat, toréador, puis révolutionnaire.

Comédie à la fois visuelle par ses gags un peu burlesques et même vaudevilles, et intellectuelle par sa critique subtile du pouvoir prérévolutionnaire corrompu, on comprend bien pourquoi le film a remporté un tel succès auprès du public cubain. Rempli de personnages et de situations à la fois réalistes mais loufoques, ce petit bijou de film traverse très bien le test du temps. Son humour politique et léger n'a pas pris une ride si on réussit à mettre de côté notre œil moderne habitué à la pellicule couleur et aux effets spéciaux.

Le style extrêmement moderne du réalisateur, précurseur des choses à venir sur bien des aspects (surtout pour le générique d'ouverture il est vrai), surprend encore de nos jours: écran divisé, montage incluant les mêmes plans plusieurs fois de suite, choix d'angles téméraire, animation superposée à l'image, etc. Beaucoup d'ingéniosité au niveau de la mise en scène et de la réalisation de la part de M. Garcia Espinosa. Avec tout ce talent, il n'est pas surprenant que ce monsieur passa de responsable de la section artistique de l'armée révolutionnaire à directeur de l'ICAIC, grande organisation chapeautant toute la culture cinématographique cubaine, puis devint Ministre du cinéma (!!!) dans le gouvernement cubain.

Heureusement pour nous, la copie utilisée pour le transfert DVD est d'assez bonne qualité, contrairement à A Succesful Man tiré du même coffret. Bien entendu les années ont marqué tout de même un peu la pellicule, et on retrouve quelques petites rayures intermittentes ou quelques poussières ponctuelles, mais rien qui ne vienne déranger notre plaisir de spectateur. La qualité du noir et blanc d'époque est superbe. Les tons de gris y sont précis et les zones de surbrillance qui normalement délavent les nuances, sont ici bien maîtrisées nous permettant d'aller chercher une plus large palette de détails. Pour le son, une belle musique de Leo Brouwer (genre d'Ennio Morricone du cinéma cubain!) bien enregistrée et bien mixée nous permet de mieux apprécier les aventures rocambolesques de Juan Quin Quin. Les dialogues sont clairs et précis, les bruits ambiants sont aussi bien reproduits (ce qui est important comme certains gags reposent sur des effets sonores). Les seuls défauts sont de petits accrocs dus au vieillissement du support original, et une certaine limitation pour quelques fréquences due à des limitations techniques des appareils de l'époque.

En supplément on retrouve une brève biographie et filmographie du réalisateur-scénariste où on apprend entre autres qu'il a co-scénarisé La primera carga al machete et Lucia deux autres classiques du cinéma cubain qu'il nous tarde de voir édités sur DVD! On retrouve aussi une galerie de photos et un fascinant court-métrage documentaire d'époque "Por Primera Vez" ("Pour la première fois") sur une brigade spéciale de travailleurs culturels cubains partant dans leur camion - modifié pour cette mission avec lits pour dormir et matériel nécessaire pour le cinéma en plein air-, projeter des long-métrages dans des villages lointains de l'île où certains habitants n'ont jamais vu de films. Avant et après la projection, on récolte les commentaires des spectateurs et des travailleurs.


Cotes

Film9
Présentation6
Suppléments8
Vidéo8
Audio7