Aliyah
Film Movement

Réalisateur: Elie Wajeman
Année: 2012
Classification: NR
Durée: 88 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD20, DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 616892185567

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
11 septembre 2013

Premier long-métrage tout en nuances qui a été présenté au prestigieux Festival de Cannes en 2012, "Aliyah" est une œuvre brute, imparfaite mais vivifiante, qui fait réfléchir longtemps après la tombée du générique de fin.

Aliyah signifie immigrer en Israël pour un Juif. C'est ce que désire Alex (Pio Marmai) qui est prêt à tout plaquer – Paris, son métier de dealer, son grand frère Isaac (Cédric Kahn) qui lui demande toujours de l'aider – pour s'installer à Tel Aviv. La rencontre d'une fille (Adèle Haenel) le fera peut-être changer d'idée...

Quête familiale autant qu'identitaire, émancipation d'un jeune homme, analyse métaphorique d'un pays d'adoption: "Aliyah" brosse large, préférant l'intimiste au spectaculaire, la description à l'explication. À partir d'un scénario solide mais non sans faille (quelques aspects sont traités un peu superficiellement) et d'une réalisation à l'avenant (qui aurait pu bénéficier d'un meilleur rythme), Elie Wajeman signe un opus soigné et réfléchi. Il trouve le moyen de faire entrer le spectateur dans des univers clos à l'aide d'images significatives. Sa direction d'acteurs, de haut niveau, permet à Pio Marmai de briller dans un rôle complexe. C'est toutefois le metteur en scène Cédric Kahn qui lui vole la vedette, démontrant qu'il est capable de se débrouiller devant la caméra.

La rare musique a principalement une fonction d'évocation. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est timide, ne faisant ressortir des enceintes que des bribes de mélodies. Les dialogues s'entendent toutefois parfaitement et il y a de très visibles sous-titres blancs pour le cinéphile anglophone. Les images sont détaillées mais sans éclat. Les teintes peuvent manquer de texture et les contrastes s'avèrent souvent inégaux. Au moins, de jolis effets lumineux se font ressentir et la palette de couleurs est élégante.

La jolie jaquette de carton est accompagnée d'un mot de la compagnie de distribution et d'un extrait d'entrevue accordée par le réalisateur. La pochette montre le visage du héros qui semble émaner du flou. Le menu principal du DVD offre de son côté un montage de scènes et une chanson du grand Sugar Man. Les suppléments sont composés de biographies des comédiens et du cinéaste, d'une bande-annonce, d'un peu de publicités et d'un court-métrage israélien de 15 minutes qui traite de suspicion et de terrorisme.

"Aliyah" est un petit film surprenant, profond et sensible qui, malgré ses défauts, questionne la moralité de l'individu et son désir de renaître ailleurs. De quoi être profondément touché par tout ce qui arrive.


Cotes

Film6
Présentation7
Suppléments4
Vidéo6
Audio6