Amal
Les Films Séville Pictures

Réalisateur: Richie Mehta
Année: 2008
Classification: 14A
Durée: 101 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51, DD20), Français (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212000393

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Ducharme
4 janvier 2009

Considérant le nombre de productions voyant le jour en Inde, ce pays est perçu comme une des plus grandes puissances de l'industrie du cinéma au côté des États-Unis. Nous permettant d'apercevoir une coupure radicale entre deux formes de pensée de nature très divergente, dans laquelle les artisans visent des objectifs qui sont pratiquement contradictoires. Sous des règles préétablies de Bollywood, l'industrie du cinéma indien se compose majoritairement de films produits à des fins commerciales. Alimentant habituellement le côté divertissement par l'insertion de chansons et d'éléments romanesques, ces derniers n'exposent régulièrement pas une critique sociale profonde en rapport à la communauté indienne. Étant peu intéressants dans leur profondeur, heureusement il existe également des productions indépendantes qui réussissent à voir le jour en se détachant des lois fondamentales de Bollywood qui s'approchent énormément du cinéma d'auteurs de chez nous par leurs sujets plus sociaux. Reprenant un thème purement indien, la production canadienne "Amal" de Ritchie Mehta nous plonge dans un film fort louable présentant les multiples qualités du cinéma d'auteurs de ce pays, tout en nous faisant découvrir cette culture rarement explorée dans les productions canadiennes.

Sous forme de conte philosophique sur le rapport obscène que l'homme entretient avec l'argent, le film "Amal" raconte avec délicatesse l'histoire d'Amal Kumar, conducteur de rickshaw (sorte de petit taxi typiquement indien) de nature simple et travaillant qui sera poussé par la force des choses à faire face à la cupidité de l'homme. Voyant sa vie se transformer en héritant de la fortune de G.K. Jayarame, un richissime vieillard qu'il a pris par coïncidence comme passager, notre héros devra faire face aux attaques des proches de ce dernier qui seront près à toutes les bassesses pour acquérir cet argent. Étant pourchassé par la famille du millionnaire, Amal devra non seulement faire face à la cupidité des gens, mais également comprendre la véritable raison pour laquelle il a eu droit à l'héritage de ce vieil inconnu.

Étant le premier long métrage du réalisateur Ritchie Mehta, le film "Amal" ne semble pas être mauvais. Possédant une certaine faiblesse au niveau du scénario, il ne parvient pas à nous surprendre par son intrigue linéaire et à son dénouement prévisible, mais néanmoins arrive à maintenir notre intérêt par la construction de scènes prenantes. Proposant dans son ensemble une réalisation conventionnelle qui démontre un manque de caractère et de style, cette production s'avère être un divertissement honnête dans laquelle le sujet aurait pu être élaboré davantage afin d'offrir aux spectateurs une réflexion plus avancée sur la place que prend l'argent dans la société. Impliquant tout de même des personnages riches et des interprètes crédibles et convaincus, le film "Amal" se révèle comme une production très bien réussie pour un réalisateur qui est à ses premières armes dans la réalisation d'un long métrage. Présentant également un récit se déroulant en Inde, cette production est soutenue non seulement par une jolie histoire, mais également par le charme de ce pays encore méconnu.

Sur le plan technique, l'image possède dans son ensemble une bonne qualité visuelle. Ne démontrant aucun défaut majeur à ce niveau, les couleurs semblent néanmoins fades, notamment à cause des décors sableux qui reflètent très bien l'environnement du pays dans lequel l'histoire se déroule. Présentant un certain problème au niveau des coins sombres, on retrouve par moment un manque de contraste qui nous empêche de bien percevoir les détails cachés dans la noirceur, donnant ainsi un certain manque de profondeur à l'image. Offrant une piste sonore Dolby digital 5.1, celle-ci est audible, mais sonne d'une façon sèche. Englobant très peu l'action, cette dernière enlève par moment de la crédibilité proposant des sons qui semblent à certains endroits trop artificiels. Étant également dénuée de son ambiant, les scènes manquent de vitalité et de profondeur sonore.

Le film propose une piste de commentaires très intéressante mettant en vedettes les artisans ayant participé au film. Celle-ci contient des informations académiques sur la production ainsi que sur la société de l'Inde. Présentant également un documentaire qui couvre l'ensemble de la mise sur pied de ce long métrage ainsi que le court métrage qui a inspiré le film "Amal", la section des suppléments s'avère être riche en intérêt à défaut d'être nombreux.

Par le jeu de son comédien principal et un scénario charmant, le film "Amal" est une production qui possède beaucoup de qualités qui saura plaire à un très large public autant par ses propos philosophiques sur notre rapport avec l'argent que par son côté inoffensif de conte de fées.


Cotes

Film8
Présentation7
Suppléments8
Vidéo7
Audio7