Amazonia
Les Films Séville / EOne Entertainment

Réalisateur: Thierry Ragobert
Année: 2013
Classification: G
Durée: 83 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais (DD51), Français (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 774212110672

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
13 août 2014

Toute la famille risque de passer un bon moment devant "Amazonia", un drame animalier gentil et sympathique comme tout, qui fait voyager en cette période où les jours gris et froids sont de la partie.

Un avion s'écrase dans la forêt amazonienne, libérant un jeune singe capucin qui a été élevé en captivité. Ne connaissant rien de la nature, il rencontrera une multitude de bêtes étranges, des dangers potentiellement mortels et des alliers sur qui il peut compter.

Le cinéma des dernières années est singe, si l'on se fie au succès de divertissements de qualité comme Dawn of the Planet of the Ape. Visant clairement une clientèle moins âgée, "Amazonia" est une aventure en forêt assez intéressante malgré ses longueurs et ses répétitions. Les découvertes sont nombreuses, les surprises sont omniprésentes et notre jeune héros touchera rapidement les cœurs des petits et des grands.

Surtout que cette fiction ne comporte pratiquement pas d'humain et qu'il n'y a aucune narration. Ce sont les images et les mélodies qui dictent le pas. Ces dernières offertes par le talentueux Bruno Coulais sont légères ou plus graves, accompagnant parfaitement les situations. Les pistes sonores sont constamment agrémentées de bruits, dont des cris de bêtes, de la pluie, des feuilles qui bougent et des orages. La photographie magnifique est dotée d'une palette de couleurs riches et resplendissantes, de teintes soignées, de contrastes profonds et d'une définition des contours particulièrement élégante. Il faut noter les effets lumineux qui en mettent plein la vue.

La pochette très colorée montre un singe qui se trouve dans un lieu paradisiaque. Le menu principal du DVD présente pour sa part un habile montage de scène et une musique de jungle, de végétation. Le seul et unique supplément est un intéressant documentaire de 38 minutes sur le tournage qui revient en profondeur sur les multiples défis rencontrés.

Dans la veine de Planète blanche, la précédente offrande du cinéaste Thierry Ragobert, "Amazonia" est un essai universel et d'une simplicité déconcertante, qui offre quelques moments franchement impressionnants. L'idéal pour s'évader à faible coût, surtout que tout le monde risque d'y trouver son compte.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments3
Vidéo8
Audio8