The American Soldier
Wellspring

Réalisateur: Rainer Werner Fassbinder
Année: 1970
Classification: NR
Durée: 80 minutes
Ratio: 1.33:1 (4:3)
Anamorphique: Non
Langue: Allemand (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres: 16
Nombre de disques: 1 (DVD-9)

Ce DVD est disponible chez : Amazon.ca

Selon Stephane Lavoie
7 décembre 2002

Dans cet hommage aux films de "gangsters" américains, le réputé réalisateur Rainer Werner Fassbinder nous raconte l'histoire d'un tueur professionnel recruté par trois policiers de Munich pour faire le ménage parmi les gros bandits de la ville. Il s'appelle Ricky (Karl Scheydt) et est de retour en Allemagne après avoir fait un long séjour en Amérique. Il visite sa mère et ses anciens amis dont un dénommé Franz Walsh joué par Rainer Werner Fassbinder lui-même. Il commence alors son travail de meurtrier, tuant froidement toutes les personnes commandées par ses supérieurs. Il fait alors la connaissance de Rosa Von Praunheim (Elga Sorbas) sans savoir qu'elle était la petite amie de l'un des trois policiers de Munich. Il en tombe follement amoureux au point de la ramener avec lui aux États-Unis. Malheureusement pour lui le policier s'en rend compte et fou de jalousie, il ordonne à Ricky de tuer sa petite amie et d'ensuite passer prendre l'argent qu'ils lui doivent pour ses crimes. Ricky la tuera-t-il? Que lui réserve son rendez-vous avec les trois policiers?

Rainer Werner Fassbinder n'est pas réputé pour rien, il a joué dans plus de 46 films, en a écrit 46 et en a réalisé 43, tout ça en seulement seize ans puisqu'il est décédé tout jeune à l'age de 37 ans. En 1970, l'année où il a fait "The American Soldier" ("Der Amerikanische Soldat"), il a participé à pas moins de cinq films différents. Disons qu'il était plutôt productif. Il avait cultivé tout au long de sa vie une image de mauvais garçon et les drogues et l'alcool ont finalement ruiné cette vie de solitaire qui était sienne depuis trop longtemps.

Pour en revenir au film, je ne l'ai pas aimé du tout. C'était lent, silencieux et d'une simplicité incroyable. On aurait dit une répétition tellement le jeu des acteurs était mauvais, de vrais amateurs. J'ai bien ri quand au début du film Ricky se promène en auto avec une prostituée. Il promène le volant à droite et à gauche constamment même lorsqu'ils sont arrêtés à un feu rouge, un peu comme s'il n'avait aucune idée où il était. Ce n'était pas tellement professionnel. L'histoire avait des bases intéressantes, mais elle a mal été exploitée. Un peu plus de dialogue et une histoire plus raffinée auraient fait un grand bien au film. Fassbinder a sûrement fait beaucoup pour l'avancement du cinéma durant les années 60 et 70, mais de nos jours un tel film ne réussirait probablement même pas a se frayer un chemin dans les salles de cinéma.

Le son et la vidéo sont moyens. La synchronisation fait quelquefois défaut et on voit tout de suite que les voix extérieures ont été rajoutées à l'intérieur d'un studio. Il y a toutefois la présence d'une bande sonore 5.1 qui offre un son clair et facile à entendre. L'utilisation des sous-titres anglais a été d'une grande aide vu le contenu en allemand seulement.

Les extras ne contiennent que des liens vers des sites Web ayant rapport avec Fassbinder, sa fondation et ses films ainsi que la filmographie de plusieurs acteurs dont celle du réalisateur Rainer Werner Fassbinder.

À moins que vous ne soyez un puriste de l'art visuel, ne perdez pas votre temps avec ce film.


Cotes

Film3
Menu3
Suppléments4
Vidéo7
Audio7.5