Amnesia
Film Movement

Réalisateur: Barbet Schroeder
Année: 2015
Classification: NR
Durée: 96 minutes
Ratio: 1.78:1
Anamorphique: Oui
Langue: Anglais, Allemand, Français, Espagnol (DD51, DD20)
Sous-titres: Anglias
Nombre de chapitres: 12
Nombre de disques: 1 (DVD-9)
Code barres (CUP): 859686006116

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
7 août 2017

Fort d'une carrière plus qu'enviable où il a offert plusieurs films intéressants et quelques documentaires nécessaires, le cinéaste Barbet Schroeder propose du haut de ses 75 ans "Amnesia", un long-métrage de fiction qui est loin d'être banal.

Quelques mois après la chute du mur de Berlin, une femme (Marthe Keller) qui a décidé de tout quitter pour habiter sur une île espagnole développe une amitié avec un jeune musicien (Max Riemelt).

Intriguant aux premiers abords, "Amnesia" ne tarde pas à livrer tous ses secrets. Il s'agit d'un essai sur les traumatismes de l'Histoire, la nécessité - ou pas - de connaître ses racines et le mutisme relié au passé. S'il est question de solitude et d'Holocauste, il est également question de reconstruire une existence nouvelle sur les ruines d'antan. Ce message un brin appuyé et démonstratif trouve un écho certain dans cette oeuvre sensible, touchante, mais incomplète, parfois noyée par ses métaphores et ses dialogues. Le rythme méditatif n'est pas sans longueur, sauvé in extremis par la performance délicate des interprètes. Marthe Keller mériterait vraiment d'avoir davantage de ce type de rôle, intelligent et nuancé, qui lui va comme un gant.

La magnifique photographie offre aux images un surplus de détails. La palette de couleurs est d'une justesse à tout casser et la solidité des teintes excuse des contrastes parfois trop sombres. La musique qui alterne violoncelle et airs électroniques ne manque pas d'étonner. Les pistes sonores immersives par moments font ressortir des enceintes des bruits de vagues, d'oiseaux et de petites variations biscornues. Les voix sont claires et afin de comprendre tout ce qui se dit, il y a de visibles sous-titres blancs en anglais.

La pochette blanche et bleue à l'effigie des héros et d'un immeuble est particulièrement étudiée. Le menu principal du disque est similaire. Il est statique, accompagné d'une ample mélodie émotive. Les rares suppléments regroupent des bandes-annonces et le court-métrage "Your Mother and I" d'Anna Maguire qui met en vedette Julia Sarah Stone et Don McKellar.

Malgré sa naïveté et ses errances, "Amnesia" demeure un effort probant à ses heures, qui traite de sujets importants de façon un peu maladroite, mais avec dignité. Un huis clos à ciel ouvert, difficile, mais ultimement lumineux, qui mérite généralement qu'on s'y attarde.


Cotes

Film6
Présentation6
Suppléments3
Vidéo7
Audio7