L'amour est un crime parfait
Métropole Films Distribution / Mongrel Media

Réalisateur: Arnaud et Jean-Marie Larrieu
Année: 2014
Classification: 18A
Durée: 110 minutes
Ratio: 2.40:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres: Anglais
Nombre de chapitres:
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 629159055053

Ce DVD est disponible chez: Amazon.ca

Selon Martin Gignac
26 janvier 2015

Adapter un roman de Philippe Djian se fait toujours à ses risques et périls. Si Jean-Jacques Beineix a totalement réussi le pari avec son magistral 37,2 le matin, André Téchiné a sûrement offert son pire long-métrage en carrière avec Impardonnables. Qu'en est-il de "L'amour est un crime parfait", cette sombre histoire qui tourne autour de la disparition d'une jeune fille qui bouleverse la vie de son professeur de littérature (Mathieu Amalric)?

Voulant à tout prix s'éviter cet affront de la transposition ratée, les frères Larrieu ont respecté les codes du récit, mais en s'abreuvant constamment à la source du film noir ironique et sarcastique, entre satire sociale et farce absurde. L'ombre d'Hitchcock, de Chabrol et de De Palma plane sur cette production parsemée de fils blancs et d'invraisemblances, mais qui s'avère férocement divertissante avec son humour ravageur et ses dialogues irrésistibles.

Derrière une mécanique bien huilée, une réalisation particulièrement soignée et sophistiquée, des décors enchanteurs et une distribution impeccable (de Mathieu Amalric, acteur fétiche des cinéastes, mais également de Karin Viard, Maïwenn, Denis Podalydès et Sara Forestier) se cache une réflexion sur l'amour fou et les apparences dans un univers où le voyeurisme est roi. Les symboles et les métaphores abondent (à Breton, L'âge d'or" de Bunuel, le Lac des cygnes, cette cigarette qui semble être de tous les plans, le rôle de la neige, etc.) et c'est ce qui amène une profondeur et une complexité à l'ouvrage qui transcende la simple et vulgaire série B.

Les images au demeurant peu exceptionnelles prennent peu à peu de l'expansion, avant d'en mettre plein la vue. La palette de couleurs est sobre, mais éclatante, les teintes détaillées et les contrastes assez homogènes. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est précise, faisant triompher les nombreux dialogues. Ceux-ci s'entendent parfaitement et il y a de visibles sous-titres blancs pour le cinéphile anglophone.

La pochette séparée en quatre cases avec les visages de différents comédiens laisse un peu sur sa faim, rappelant que le tout n'est peut-être au fond qu'un jeu d'échecs. Le menu principal du disque est similaire. L'ensemble statique est bercé par une mélodie intrigante. En faisant abstraction des bandes-annonces qui apparaissent une fois l'insertion du DVD dans le lecteur, cette édition ne comprend aucun supplément.

Plein d'ambiance et d'atmosphère, "L'amour est un crime parfait" se veut un effort plus que ludique dans la filmographie des metteurs en scène (cela vaut Le voyage aux Pyrénées, mais certainement pas Peindre ou faire l'amourPeindre ou faire l'amour et Les derniers jours du monde). Il y a néanmoins de quoi passer un bon moment, surtout en guise d'apéritif à l'excellent et supérieur Gone Girl de David Fincher.


Cotes

Film6
Présentation5
Suppléments-
Vidéo7
Audio7