Au bout du conte
K Films Amérique

Réalisateur: Agnès Jaloui
Année: 2013
Classification: G
Durée: 121 minutes
Ratio: 1.85:1
Anamorphique: Oui
Langue: Français (DD51)
Sous-titres:
Nombre de chapitres: 4
Nombre de disques: 1 (DVD-5)
Code barres (CUP): 771028211098

Ce DVD est disponible chez:

Selon Martin Gignac
7 novembre 2013

Cinq années après son mésestimé Parlez-moi de vous qui demeure le film le moins intéressant de sa carrière de cinéaste, Agnès Jaoui est de retour en forme et en force avec le délicieux "Au bout du conte".

Comme toujours chez le tandem Jacri (formé de l'actrice, réalisatrice et coscénariste Agnès Jaoui et de son acolyte Jean-Pierre Bacri qui se retrouve encore une fois devant la caméra tout en ayant participé au scénario), l'histoire tourne autour de quelques personnages de deux familles respectives, issues de classes sociales différentes. Lorsque les jeunes (Agathe Bonitzer, Arthur Dupont) croient à l'amour, les plus vieux (Bacri, Jaoui, le chanteur Benjamin Biolay) sont là pour les rappeler à l'ordre.

Fourmillant de références aux contes populaires (peut-être même trop), ce plaisir ludique s'avère une œuvre aussi divertissante qu'intelligente. Avec ses dialogues truculents et corrosifs qui fondent dans la bouche, le rire se veut omniprésent. L'humour part à la fois des situations et des personnages, tous attachants (surtout Bacri qui reprend son légendaire numéro d'ours mal léché). Sans nécessairement se renouveler, le duo décortique la sphère privée et publique, mélangeant les genres (le drame, la comédie, le fantastique...), rappelant que le chaos social ne peut exister très longtemps. Un constat amer qui ajoute une profondeur à ces quiproquos légers qui finissent par surprendre par leur inventivité.

La jolie musique orchestrale est accompagnée de pièces diverses, dont une mélodie nocturne du regretté Gil Scott-Heron. La piste sonore francophone en Dolby Digital 5.1 est étonnamment immersive, faisant ressortir des enceintes des bruits de voix et d'applaudissements, de véhicules, d'alarmes, d'horloges, d'eau et de vent. Les dialogues s'entendent aisément. Cependant, il n'y a aucun sous-titre, ce qui risque de décevoir le cinéphile anglophone. Les images sont généralement détaillées En faisant abstraction de contrastes un peu trop étanches, la palette de couleurs est riches et les teintes, précises.

La pochette volontairement kitch fait sourire. Le menu principal est dans des zones similaires, présentant un extrait statique du long-métrage qui est secondé d'une bel air particulièrement mélodique. En guise de suppléments, il n'y a que des bandes-annonces.

Sans avoir le même impact que les supérieurs Le goût des autres et Comme une image de son auteur, "Au bout du conte" est une comédie souvent hilarante, dont quelques répliques risquent de devenir cultes. Une façon tout à fait recommandable de percevoir les "croyances" (aux contes, à l'amour, à la religion...) différemment.


Cotes

Film7
Présentation5
Suppléments1
Vidéo7
Audio8